"Au fil des 4000"
Les 4000 du Valais
Vers plus d'autonomie dans des courses PD/AD...

accueil > activités > alpinisme >Au fil des 4000. "Les 4000 du Valais"

 

Dernière mise à jour, le mercredi 27 Janvier 2010

Les 4000 du Valais, le Zinalrothorn

Il est des lieux exceptionnels qui restent gravés dans nos mémoires. Des lieux où l’on a plaisir à revenir et à séjourner. Des lieux où l’on se sent chez soi, comme à la maison… Mais immergé en pleine montagne.
Ainsi en est-il de la cabane du Mountet, tout au fond de la vallée de Zinal dans les Alpes Valaisannes.
Juste en face du refuge, de l’autre côté du glacier de Zinal, l’Ober Gabelhorn 4063 m, et le Zinalrothorn 4221m sont les seigneurs des lieux, avec la Dent Blanche, bien sûr !

Comme au refuge du Couvercle, c’est le lieu idéal pour un séjour d’alpinisme.
La situation panoramique du refuge au cœur d’un grand cirque de montagnes propose une multitude d’itinéraires très intéressants.
Et voici une idée de programme…
Comme entrée en matière, le Trifthorn est un petit sommet de neige entre Zinal et Zermatt. Rien de bien compliqué, juste histoire de faire connaissance avec les lieux, de renouer avec l’activité et réviser les manœuvres élémentaires. Du sommet, le Cervin est simplement là, juste en face et plein cadre.
Le Mammouth, une longue échine de rocher au-dessus du refuge offre de belles voies plutôt courtes pour travailler nos manœuvres de corde et des passages plus techniques. Car le lendemain, il nous faudra être affûté pour ne pas exploser l’horaire !
Le Besso nous propose une course d’arête en rocher qui peut se prolonger jusqu’au Blanc de Moming par une traversée techniquement très formatrice. C’est une bonne préparation pour la course phare de la semaine, le Zinalrothorn par l’arête du Blanc.
Et, pour conclure, le samedi sera réservé à la descente du refuge, qui reste une belle bambée.

Cette semaine d’alpinisme est véritablement un séjour d’enseignement, très axée haute montagne.
Elle s’adresse à des alpinistes ayant déjà une certaine expérience dans un niveau PD et souhaitant se perfectionner pour aborder des courses plus complexes, vers une autonomie dans des courses PD/AD, dans les terrains classiques de l’alpinisme : les arêtes en neige et rocher, les traversées, les grands sommets…

Mais c’est aussi et surtout une semaine hors du monde, immergé au cœur des montagnes.

Le programme.
Rendez-vous à Chamonix le dimanche 25 juillet en fin d'après-midi.
Premier contact et préparation du matériel.

Lundi
Transfert en Suisse et montée en refuge du Mountet.
Du mardi au vendredi
Un programme à définir ensemble en fonction des conditions et de sparticipants...
Samedi
Descente à Zinal et retour à Chamonix.

Nombre de participants.
4 personnes, plus Bisal Rai (un jeune ami népalais en formation thechnique) et moi. Soit 3 cordées de 2.

Niveau technique.
Réalisation de courses PD/AD, en haute montagne.
C’est un stage d’enseignement de l’alpinisme.

Hébergement :
En refuges gardés du CAS.

Nourriture :
En ½ pension en refuge.

Rendez-vous :
Le dimanche soir 25 juillet 2010 à Chamonix

Le prix.
Il se divise en deux parties…

  • L’hébergement et la nourriture, les frais de guide.
    c’est une caisse commune... organisée par les participants
  • Les honoraires de guide.
    400 Euros à régler en chèque, la moitié à l’inscription et le solde le 1er jour du stage.
    C'est un séjour calculé sur 5 jours d'honoraire et la dernière journée de guide est simplement offerte pour descendre tranquillement vers la vallée.

Les dates.
Du dimanche 25 au samedi 31 juillet 2010.

Pour s'inscrire.
C'est très simple, il faut s'inscrire en ligne puis m'envoyer un chèque d'accompte de la moitié des honoraires.
Et hop, c'est fait !!!

Mes choix pédagogiques.
Pour moi, enseigner ou faire de l’alpinisme, c’est avant tout réaliser une ascension, sans passer forcement beaucoup de temps à faire des gammes techniques au préalable.
C’est l’expression anglaise : « Learning by doing ».

Si l’alpinisme c’est réaliser des ascensions de sommets, le plaisir de faire doit être au cœur de ces réalisations.
Et c’est en portant attention à notre manière de faire que ce plaisir sera décuplé, dans tous les domaines.
Pour cela, il faut déjà prendre le temps d’être attentif aux milles petits détails qui constituent la réalité de la préparation et de la réalisation d’une sortie en montagne.

L’alpinisme est aussi une activité sociale.
Nous faisons de la montagne ensemble, encordés. Et cette notion est loin d’être anodine, car en s’encordant chacun à un bout de la corde, c’est notre vie que nous confions à notre compagnon de cordée.
Cet acte mérite largement que nous lui accordions toute son importance.
« Faire ensemble » nécessite d’emblée de consacrer du temps à la définition du projet, avec de multiples questions…

Et puis, dans le feu de l’action, il s’agit aussi d’être en montagne, de s’immerger totalement dans ce milieu si particulier et si riche… en clair d’être poreux à tout ce qui nous entoure.
Savoir associer « être en montagne » et « faire de l’alpinisme », en ajustant judicieusement tous les détails permettant de vivre une ascension en toute sérénité.
La tache est immense mais tellement enrichissante qu’elle déborde forcément du simple cadre de l’alpinisme.
Paulo, mars 2008

 

Un petit clin d'oeil à mes partenaires
logo


Et les liens qui vont bien : Salewa, Asolo, Petzl, Beal, les lunettes Adidas

logo

logo

 




 

Alpinisme | Ski Rando | Cascade | Expés | Contactez-nous