accueil > activités > cascade > "Carnet de voyage"
 

 

Compte rendu des séjours 2008.
"Pour un peu de Whisky dans la glace de l'hiver..."

Alpinisme hivernal en Écosse

 

Me voici en Ecosse pour 15 jours...
Première impression en arrivant au Ben cette année : il y a beaucoup de neige récente jusqu’au refuge et seulement de la glace très haut dans les faces.


Depuis le refuge, à l'arrivée, une vue vers la vallée... Tout est blanc !

Le voyage et Fort William


La grande rue de Fort William, la seule !


Une photo de Caroline pour nous rappeler que Fort William se trouve directement au bord de la mer.


Au départ du parking, les bêtes de somme sont chargées.



Dans la montée, après le parking des guides.

Première journée... vers Indicator Wall.

Notre prise de contact se déroule dans le secteur d'Observatory Gully avec deux cordées dans Good Friday Climb, II/3, et une autre dans Indicator III/4.

Le lendemain, cette photo de la face montre Alan Kimber (le petit point noir) dans Indicator Wall.


Caroline, Christian, Jeff et Vincent durant la marche d'approche pour Good Friday. C'est un peu raide et il neige...
Pas de souci.


Les mêmes beaucoup plus haut, juste à la sortie, le temps est déjà un peu plus clément.



A l'attaque de la première longueur d'Indicator Wall.

Robin, 17 ans, en tête dans la deuxième longueur.

Une belle expérience pour sa 1ère voie au Ben.
Du vrai réversible...!


Juste à la sortie, tout est platré. Givre et glace...


Puis au sommet, Robin avec le petit refuge et Indicator Post qui donne son nom à la voie.
Car le relais se fait directement autour de la borne sommitale.


Dans la descente de Number Four Gully.
Tout sur les fesses... Mais il est bargeot le guidaillon !



Mardi...
Après une journée très classique avec tous les style de temps réunis, le Ben nous a offert une expérience rare.
Grand beau temps et pas un souffle de vent !!!


Mais oui... Grand Beau temps !!!


Avec Caro, nous sortons de Garadh Gully. Vincent et Jeff sont déjà dans la première longueur de The Withe Line, IV/3+


Jean François Males, tout sourire par cette belle journée...


Deuxième longueur, ça passe où ?

Caroline, dans une variante de White Line, The Guter, avec une très belle longueur en vraie glace, III/4.
Jeff et Vincent sont un peu plus à droite dans White Line original.
Christian et Robin font une croix dans Point Five,IV/5 .


Grand beau, c'est aussi le moment de bien repérer les lieux... juste en face le secteur de Comb Gully et Number Two.



Comb Gully Buttress 1...


Le lendemain, mercredi, tout a basculé.
Pluie, vent et surtout un isotherme au-dessus du sommet. La neige n’a pas beaucoup apprécié et a disparu illico.
Nous non plus d’ailleurs, nous n’avons pas beaucoup apprécié, malgré un matériel au top.
Après une sortie écourtée à cause du risque d’avalanche, nous nous sommes repliés sagement dans le refuge.
 Faire le gros dos et attendre. Ecouter la tempête qui bouscule le refuge et attendre un lendemain pas forcément meilleur mais surtout un peu plus froid.
Le temps s’écoule doucement et sous la pluie battante toute la neige à disparu et s’est retiré vers les hauteurs du Ben.
Il va pleuvoir deux jours complet et la montagne pleure de mille cascades notre désespoir de glaciériste.
Pourtant nous sortirons tous les jours, avec une petite formation navigation pour ne pas marcher idiot en traversant le Ben et préparer des tempêtes futures.


Journée navigation... 1ère étape trouver Abseil Post. Aujourd'hui c'est facile.


Au sommet, une ambiance un peu particulière.


Avec des conditions difficiles, le matériel prend toute son importance.


Quelque part sur le Ben, par un temps exécrable... Pluie, vent et brouillard.
Veste et pantalon SALEWA en Powertex, le modèle Darpak.
Masque Yodai ADIDAS, simplement obligatoire.

L'Ecosse ? Un lieu idéal pour des tests techniques grandeur nature. Cette année, je souhaitais valider la qualité des membranes non Goretex pour les vétements de protection, veste et pantalon.
Le résultat a été particulièrement intéressant :

  • la protection est identique.
  • Le vêtement semble même un peu moins fragile.
  • Et le prix est particulièrement attractif.

Et puis, Elisabeth de SALEWA FRANCE a précisé les aspects techniques.
"Ce qui est intéressant sur ces produits, c'est qu'ils offrent une protection aux intempéries quasi-identique à celle du Gore Tex. Ils résitent à un schmerber de 20 000 avec une respirabilité de 15 000. C'est un peu du jargon technique, mais cela signifie simplement que c'est une bonne protection.
Il s'agit d'un 3 couches (donc plus résistant dans le temps), mais surtout il est complètement bi-stretch (donc très confortable).
Aujourd'hui Gore Tex n'a pas vraiment de produit équivalent et en tout cas certainement pas à ce niveau de prix.
C'est donc un très bon rapport qualité/prix.


Avec Caro, nous descendons précautieusement Number 4 Gully.
Je me cache derrière le premier éperon, car il y a vraiment beaucoup de neige et il pleut !


Vendredi matin, changement radical de décors, tout est blanc.
La pluie s’est transformée en neige et le Ben s’est métamorphosé, toujours aussi magique et surprenant.
Il est temps pour nous de s’immerger encore une fois dans cette atmosphère très scottish. Un mauvais temps d’autant mieux vécu que nous venons justement pour vivre cette expérience.
Après Glover’s Chimney et Comb Gully Buttress 1, le retour à Fort William et la soirée au Grol & Gruel est un très grand moment.


Mais si, regardez bien...
Il y a une cordée qui se prépare pour l'approche de Comb Gully Buttress.
Ils sont fous ces Ecossais !!!


Vincent, perdu dans le grand blanc. Relais sur dead man.


Caro, à la sortie d'une longueur, le temps est comme prévu, écossais. Mais oui, en plus elle aime ça !


Jeff, plutôt serein dans ce mauvais temps.


Un petit passage un peu plus technique...


La glace en Ecosse est un peu particulière...


Au sommet, Jeff et Vincent dans la tourmente...


Et toujours la même descente, avec de plus en plus de neige...


Le retour...


Et le Pub, lui aussi typiquement Ecossais.



Merci à Caroline, Jean-François et Vincent, à la surprenante cordée père/fils de Christian et Robin.. pour ces très grands moments vécus ensemble sur cette « petite » montagne.

Et un petit mot de Robin, le benjamin de l'équipe qui a réussi à nous supporter.
Impressions sur le stage en Ecosse.
« Excellent  stage qui m’a fait découvrir un nouveau terrain de jeu absolument fantastique pour la pratique de l’alpinisme hivernal dans tous ses domaines (goulotte, mixte, cascade…). Très instructif aussi dans la confection des relais (pose du Dead man, couplage de broches et pitons…) et la pose de protections  en terrain difficile.
En dehors de l’escalade technique, j’ai appris des nouvelles façons d’aborder la montagne : La première est de sans cesse savoir se remettre en question sur l’objectif à réaliser et être prêt à changer si les conditions ne sont plus réunies, ce qui implique d’avoir préparé tout ça à l’avance et être tout le temps attentif. La deuxième concerne le lien de la cordée, à savoir que les personnes doivent cheminer ensemble et rester groupées ce qui leur permet de former un groupe plus uni et donc plus solidaire et qui leur permet aussi de faire des briefings à tout moment et ainsi décider ensemble de la suite des choses.
Enfin, le petit cours d’orientation aura été très enrichissant dans l’utilisation de la carte et de la boussole. Objets très utiles au Ben Nevis !
Voila mes impressions sur ce super stage et c’est avec grand plaisir que j’aimerais revenir l’année prochaine. »
Revest Robin

L'ambiance du refuge.
Ce sont peut être les dernières images de la CIC Hutt, car une rénovation est prévue en 2008/2009.





Jeff et Christian...


Vincent en tenue de cuisinier...



Un éclairage au gaz à la fois rétro et efficace.

Le deuxième séjour... pas pire mais presque, et des photos de Pascal Durand.


















 

 

Et bien sûr, un dernier petit clin d'oeil à mes partenaires habituels
logo

avec : Triple Zero pour les duvets et les lunettes Adidas

logo

 

 


Alpinisme | Ski Rando | Cascade | Expés | Contactez-nous