La Nuit Sera Fraîche


> fermer la fenêtre


1ère ascension :
Godefroy Perroux avec Florent Gillet et Pascal Kyrcowski, en Février 1983.


Depuis la route, le secteur "La nuit sera fraîche", avec à droite la colonne des "Etourdis".

Hauteur :
Trois ressauts, environ 100 m.

Difficulté :
Cascade de trois longueurs, I/ 3+, correspondant aux 3 ressauts.
C’est une petite cascade d’initiation.
Elle est souvent utilisée par des groupes qui installent des moulinettes dans le 1er ressaut.
Attention : cascade très classique et très fréquentée.
Pour être très précis le 3ème ressaut correspond à la 2ème partie des « Etourdis ».



Le premier ressaut, avec déjà beaucoup de marques de passage.
D'ailleurs ce jour là, il a même été possible de grimper avec un seul piolet en s'aidant des trous existants.

Qualité de la glace :
La glace est très différente suivant les ressauts.
Très travaillée et très marquée par les passages dans le 1er, beaucoup plus compacte dans les deux suivants.


Le deuxième ressaut, deux styles bien différent de la 1ère longueur. Et largement de quoi occuper une belle journée.

Equipement en place :
Des sangles ou des cordes avec maillon rapide sur des arbres en haut de chaque ressaut.


Pas de soucis...

Accès :
Depuis le village des Fréaux, en se garant soit en bas, un petit parking sur la gauche, soit sur le bord de la nationale.
Traverser le pont sur la Romanche et rejoindre le versant nord, remonter la route enneigée jusqu’à une grande clairière avec un bâtiment agricole. Monter a vue vers la cascade, ça monte !
La trace est souvent importante. A la descente, il n’est parfois pas inutile de garder les crampons aux pieds.

Descentes :
A pied, en retraversant au dessus du 1er ressaut. Un peu exposé !

Quelques conseils :

  • Si le 1er ressaut est formé, c’est une cascade intéressante pour l’initiation.
  • L’installation de moulinettes par un groupe pose vite des problèmes de cohabitation avec les grimpeurs qui enchaînent les trois longueurs
  • Les 3 ressauts peuvent se gravir simultanément par des cordées différentes, car avec un peu de neige chaque secteur est indépendant.
  • Il est également possible d’utiliser le bas des « Etourdis », quand elle est grimpable, en complément des ateliers du 1er ressaut.
  • le bon plan : comme c’est une cascade courte, il est parfois possible de se décaler dans la journée avec les autres cordées, en ne l’abordant qu’en début d’après midi.
    A condition qu’un groupe ne la squatte pas toute la journée !

Avez-vous des remarques ou des suggestions pour ce topo ?
Un complément d'information ou une anecdote pour l'enrichir....
N'hésitez surtout pas à me contacter... par E-mail ou au 04 76 79 99 68.
Merci d'avance.

Avec le soutien de...



> fermer la fenêtre