Happy Birthday


> fermer la fenêtre



A l'arrivée du parking, à la limite du déneigement, la cascade est bien visible juste en face.
On voit aussi qu'en cas de problèmes nivologiques, c'est plutôt la marche d'approche qui est exposée, avec des" monstres" qui descendent du Vallon du Grand Renaud.

1ère ascension :
François Damilano et des clients, avec Thierry Olive et Véronique Riban, le 30 décembre 1987.

Hauteur :
Environ 150 m.

Difficulté :
Cascade de deux à trois longueurs, II/ 3+.
C’est une très belle cascade d’initiation.
Elle est souvent utilisée par des groupes qui installent des moulinettes dans la 1ère longueur.
Attention : cascade très classique et très fréquentée.

Qualité de la glace :
La 1ère longueur est un beau mur un peu raide. La suite est plus couchée et se recouvre de neige dès les premières chutes.
A cause de la fréquentation, la glace y est souvent très marquée par les passages.


Le premier ressaut, où il est possible de faire plusieurs passages vraiment différents.

Equipement en place :
Des relais avec goujons et chaînes sont équipés sur les rives de la cascade.
Il y a un petit relais intermédiaire dans la 1ère longueur (éventuellement à remplacer ?) juste à un petit collet.
Puis sur la banquette de neige, deux relais sur chaîne, l’un tout à fait à droite (très peu utilisé, mais utile en cas de bombardements depuis la 2ème longueur) l’autre plutôt à gauche au milieu. Un ancien relais avec des cordelettes et un maillon rapide existe plus à gauche et bien dans l’axe des moulinettes (à changer…).
R2, vraiment en bout de corde à gauche. Chaîne dorée peu visible un peu en hauteur. Il existe aussi un goujon à mi longueur sur la droite.
R3 sur un arbre à droite, je crois…


Fabrice & Jérôme sont sur l'itinéraire classique, qui permet de fractionner la 1ère longueur.
Ce petit relais sert surtout à bien séparer les cordées ou à faire un point de moulinette..


A l'arrivée sur la banquette, la chaine est près des piolets. Et il en existe une autre, au même niveau, sur l'autre rive.
La deuxième longueur est beaucoup plus facile, mais intéressante pour faire plusieurs longueurs. Il y a un goujons,juste à la bifurcation.

Accès :
De Bourg d’Oisans rejoindre Villard Notre Dame.
Se garer sur la petite place du village ou le long de la route déneigé qui prolonge la place.
A pied, suivre la route qui conduit aux dernières maisons, avec une très belle tour carré. Continuer le sentier en prenant toujours celui de gauche à chaque bifurcation, jusqu’à redescendre légèrement pour traverser le torrent.
Un sentier plus ou moins horizontal à travers bois rejoint une clairière.
La traverser en montant pour arriver dans le vallon du Lauzon et au pied de la cascade.


Nous sommes déjà de l'autre côté du vallon, dans une belle clairière, en face du village.
Juste après une chute de neige, il est préférable de faire la trace avec des raquettes.


En arrivant en vue de la cascade, la 2ème longueur n'est pas trop sous la neige, par contre la 3 ne présente plus d'intérêt.
Et, il n'y a pas un pet de glace dans Iechyd Da !

Descente :
En rappel sur chaînes dans la voie.

 

Quelques conseils :

  • C’est une très belle cascade d’initiation dans un très beau recoin de l’Oisans.
  • L’installation de moulinettes par un groupe pose vite des problèmes de cohabitation avec les grimpeurs qui enchaînent les deux longueurs.
  • Deux cordées peuvent sans problème évoluer en parallèle, chacun sur un des côtés de la cascade.
  • Le bon plan : comme c’est une cascade courte, il est parfois possible de se décaler dans la journée avec les autres cordées en ne l’abordant qu’en début d’après midi.
    A condition qu’un groupe ne la squatte pas toute la journée !


Pas mal du tout la vue, même si on reste longtemps à l'ombre...
Le petit village de Villars Notre Dame et le massif des Grandes Rousses.

 

 

Avez-vous des remarques ou des suggestions pour ce topo ?
Un complément d'information ou une anecdote pour l'enrichir....
N'hésitez surtout pas à me contacter... par E-mail ou au 04 76 79 99 68.
Merci d'avance.

Avec le soutien de...


> fermer la fenêtre