Le Mera Peak , 6470 m
Le Naulekh, 6240 m
Automne 2005...
Toujours en travaux !



> fermer la fenêtre



Une vue panoramique du Naulekh à gauche et des trois Mera à droite, beaucoup de projets et d'ouvertures en perspective...

Une page du site présentait ce projet...

l'équipe
Nous étions une équipe un peu particulière, trois couples avec des objectifs différents et parfois contradictoires, le Paulochon et l'équipe népalaise multi ethniques proche avec Babu Lal Tamang, Bikram Singh et Bisal Rai. Mais au final, nous nous en sommes bien sortie, pour une expérience très intéressante.

Le compte rendu

Un drôle de jeu...

Depuis notre départ de Lukla, ce 26 septembre, nous avons littéralement joué à cache-cache avec les nuages et la pluie.
Un « drôle » de jeu qui laisse une odeur de moisie sur les affaires et modifie radicalement notre plaisir de la randonnée au Népal.
Mais, par le plus grand des hasards nous avons réussi a passer entre les gouttes et a nous faufiler entre les nuages pour réussir notre premier sommet le seul jour vraiment dégager du voyage (mais seulement jusqu'a midi... me souffle une petite voie ).
De Lukla et Panggom, pour les deux premières étapes... léger avantage a la pluie, avec des averses dès le début de l'après-midi et 2 h de marche un peu humide.
Joker... les sangsues sont aussi de la partie et font l'unanimité contre elles !
Arrivée sur la crête et à notre camp, nous attendons un peu les porteurs sous l'orage...
Pas Top !
Surtout quand l'eau pour l'équipe de cuisine est a plus d'une heure de marche du campement.
L’étape suivante, un itinéraire très panoramique, ce sont les nuages qui prennent l'avantage après le repas de midi, mais toute la matinée aura été splendide.
Le lendemain matin, nous nous précipitons pour apercevoir in extremis la face ouest du Mera.
Clic Clac..., et c'est terminé pour le journée, nuages à tous les étages avec le dernier quart d'heure sous la pluie pour arriver a Kothé.
Nouveau Joker..., la faucille et le marteau flottent bien en évidence sur un grand conifère à l'entrée du village de lodges.
Welcome to the tourist !!!
C'est 5000 roupies par personne et « circuler y'a rien a marchander ». Mais, nous aurons en prime un beau reçu en bonne et dû forme aux effigies de Marx, Engels, Lénine, Staline et Mao.
Un peu difficile à avaler quand même, surtout quand un sbire de la NMA veut aussi contrôler notre permis d'ascension.
Suivant l’expression consacrée "Alicoti bordel" et nous avons vraiment l'impression d'être pris pour des citrons juste bon à être pressés. Mais ce n'est rien en comparaison avec ce que vive les népalais au quotidien !

« Tiens, y'a du soleil à Tangnag », même si celui-ci n'arrive qu'à 8h 30 et les nuages bien avant midi. Mais, c’est notre jour de repos et tout va bien.
Le lendemain a Khare, notre moral est au beau fixe, nous y arrivons avant midi… toujours une acclimatation light et le temps se couvre de nouveau l'après-midi après le repas. Bien joué !
A l'arrivée au glacier, vers 11h, il neige à gros flocons.
Joker ...! Nous arrêtons la partie en installant notre camp de base directement sur place.
C'est décidé, pas de galère au programme…, même si l'après-midi nous allons faire un petit portage dans le mauvais temps, mais c'est juste pour le fun.
C'est beau la montagne sous le soleil, surtout quand on sait d'avance que cela ne va pas durer.

Effectivement le lendemain, le brouillard nous enveloppe avant l'arrivée au camp d'altitude.
Bonne surprise, ce camp se fait sur des plates-formes confortables en dehors de la neige et nous y sommes seul.
Et c'est encore plus beau la montagne, quand en fin d'après-midi, les nuages se déchirent sur un panorama somptueux.
Nous nous endormons avec des étoiles pleins les yeux.
5h du mat..., il fait grand beau.
Nous allons gagner la partie !!!
Mais de justesse, en arrivant en même temps que les nuages et la neige au sommet.
Tant pis pour le panorama, nous avons profité de chaque instants durant toute la montée, avec des montagnes a perte de vue et tous les géants au rendez-vous : Makalu, Lotse, Sagarmatha et même notre petit Naulekh.
Bon anniversaire Polo (l'autre)..., fêté de belle manière avec une arrivée au sommet avec « Petit’ Anne ».
La descente se fera dans l'euphorie et sous la neige.
Beau joueur et sans trop de regrets, le lendemain matin, avec Bikram et Polo, nous échangeons l'arête nord du Mera Nord (pourtant une très belle course d’arête en perspective) contre une grasse matinée très cool, avant de rejoindre le reste du groupe au camp de base du glacier ...Un repas improvisé puis back to Khare !

Le mauvais temps persistant des jours suivant auréolera notre sommet d'une saveur inestimable.

Allez Basta, ça suffit !!! On rentre à Kathmandu par le plus court chemin.

Khare, 4900 m, dans la douceur du duvet.
Il y a quelques cm de neige sur les tentes et le brouillard enveloppe le camp pour un petit rappel a l’ordre, puis deux jours plus tard une chute de neige imprévue modifiera radicalement le passage du col sur Lukla en une course épique avec passages rocheux, cordes fixes et assurage de tous les porteurs… un dernier clin d'œil ?

Le voyage en image.

 

Les autres sommets de la vallée, pour revenir un jour...

 

Le topo
Tout est dans la page spéciale "topo du Mera"...
La cotation de la voie normale d'ascension peut être évalué à II/F+ neige, en cotation Himalaya.

Bon voyage...


Ces informations vous ont aidées à construire votre expédition ?
A votre retour, vous pouvez aussi les compléter, les modifier en m'envoyant vos remarques et commentaires par mail.
Merci d'avance.
Paulo, juin 2005.

Et bien sûr, un dernier petit clin d'oeil à mes partenaires habituels

 


 

> fermer la fenêtre