"Expé Amateur" & "Training Peak"




> fermer la fenêtre


 

C’est un peu « Skippers d’altitude » qui m’a donné l’idée et l’envie de concrétiser cette nouvelle forme d’expédition.
Une « expé amateur » où la notion de «faire ensemble » soit vraiment au centre de nos préoccupations et de notre fonctionnement.
Une expé où l’équipe, "l’équipage en partance" soit construite autour de l’envie d’être ensemble, de partager un objectif commun, chacun a son rythme et sans prise de tête.
Pour moi c’est aussi un super laboratoire, pour inaugurer d’autres relations, d’autres manières de faire, pour aller plus loin dans l’exploration des sommets himalayens, en équipe plus légère et plus autonome.
Une autre manière de vivre ma passion d’Himalaya.
Cet automne, «les sommets du Kangmara» seront organisés en "expé amateur"
Mais c’est surtout le projet du printemps 2007 qui se prépare… L’ascension à ski du Manirang, 6593 m avec une traversée entre Spiti et Lahaul.

Une idée du prochain projet, au printemps 2007 :

  • Faire de l'Alpinisme en Himalaya, sur un beau sommet.
  • Vivre une expérience différente...
  • Visiter le Spiti, mais a une autre période, en début du printemps.
  • Utiliser les skis pour installer les camps d’altitude et skier le plus haut possible.
  • Continuer ma traversée de l’Himalaya par les sommets.

Pour qui ?
En priorité pour les personnes avec qui je suis déjà parti en expédition.
Puis pour les personnes ayant participer à un stage de cascade ou d’alpinisme et qui découvrent les expés.
Et enfin, a toutes personnes intéressées par la formule, après une rencontre de prise de contact.
Comme d'habitude, le groupe est limité à 6 ou 8 personnes

Le fonctionnement.
Toujours cette notion de «faire ensemble» avec :

  • un projet concocté, paufiné tous ensemble.
  • une organisation prise en charge concrètement par les uns et les autres, un peu comme « expé mode d’emploi », il y a quelques années.
  • un budget sans honoraire, avec juste la prise en charge des frais du « chef d’expé ».

 

Et puis déjà d’autres idées.

  • Le Kinaur Kailash et le Jorkaden, dans le Kinaur, pour en faire le tour car c’est un très beau pèlerinage, mais aussi pour en faire l’ascension…, c’est pas très haut mais plutôt technique !
  • La Nanda Devi pour se replonger dans l’histoire très lyonnaise de ce sommet.
  • Le Bandarpuch dans l’Himalaya Indien, pour continuer l’aventure de « Ski d’Himalaya

"Training Peak"

Ce projet est directement issus de mon expérience de l'automne 2004 avec la traversée des Chulus et c'est la suite logique de la dynamique actuelle de la petite équipe de jeunes alpinistes népalais avec qui je travaille pour l'organisation de mes expéditions en Himalaya.

L'idee directrice est de faire de l'alpinisme en Himalaya, mais AVEC les népalais, mais pas n'importe quel style d'ascension. Un alpinisme très proche de celui que nous pratiquons dans les Alpes, avec une véritable notion de cordée … et donc forcément en cordée mixte, Franco-népalaise.
C'est aussi la notion de "faire ensemble" qui sera explorée permettant des impregnations culturelles et des interactions très enrichissantes pour tous.

Une équipe véritablement multi éthnique...
Au centre, Bikram Singh, à gauche Chho Temba Sherpa, le frère de Tsering,
et Bishal Rai, le petit dernier qui découvre la haute montagne.


Pour cela, le (ou les) sommets envisagés ne doivent pas être trop élevées, aux environs de 6500/6800 m et forcément inférieurs à 7000m pour un problème de coût du permit.
La difficulté devrait se situer entre PD et AD avec de vrais problèmes de progression pour permettre des apprentissages réels des techniques d'assurage.
Choisir des sommets (ou des voies) peu connus ou même totalement à explorer permettra de mettre l'accent sur le plaisir d'un alpinisme de découverte.
Sur le versant Formation, c'est aussi se confronter et montrer in situ comment prendre en compte et résoudre les problèmes d'ascension d'un sommet sans avoir beaucoup d'information.
La taille du groupe ne doit pas être trop importante pour privilégier des échanges décontractes et conviviaux.
Concretement, 4 ou 5 alpinistes de notre côté, avec 3 ou 4 alpinistes népalais. Le groupe ne devant pas dépasser 8 personnes.

 

> fermer la fenêtre