FICHE I - Le Boudha : vie et légende


> fermer la fenêtre


IL EST DIFFICILE ET PEUT ETRE INUTILE D’ ESSAYER DE DISTINGUER ENTRE REALITE ET LEGENDE LORSQUE L’ON VEUT PARLER DE LA VIE DU BOUDDHA.CAR LA LEGENDE EST PARTIE INTEGRANTE DES ENSEIGNEMENTS DANS UNE CULTURE ENCHANTEE QUI N’A JAMAIS ETE ASSECHEE PAR LE RATIONALISME OCCIDENTAL

POUR TOUS CEUX QUI SONT SENSIBLES A LA SAGESSE BOUDHISTE, PARLER AUX AUTRES DU BOUDDHA N’ EST PAS UN EXERCICE INNOCENT CAR TOUTE ACTION QUI TOUCHE DIRECTEMENT A L’EVEILLE VOIT SES EFFETS POSITIFS OU NEGATIFS MULTIPLIES DE FACIN CONSIDERABLE

PUIISE CETTE PREMIERE FICHE VOUS APPORTER LE DESIR D’EN DECOUVRIR UN PEU PLUS.

IL EST D’ABORD IMPORTANT DE COMPRENDRE QUE LE BOUDDHA N’EST PAS UN DIEU, IL S’AGIT D’UN HOMME, CERTES EXCEPTIONNEL, MAIS DONT TOUTES LES POTENTIALITES EXISTENT CHEZ CHACUN D’ENTRE NOUS.

L’HOMME QUI DEVINT BOUDDHA EST NE AU MILIEU DU VI EME SIECLE AVANT JESUS CHRIST DANS LA PARTIE NORD DE L’INDE A PROXIMITE DE LA FRONTIERE ACTUELLE DU NEPAL.. IL NAIT DANS UN MILIEU FAVORISE CAR FILS D’ UN CHEF DU CLAN DES SAKYA QUE LA LEGENDE A TRANSFORME EN ROI PUISSANT. CE CLAN ETAIT APPARENTE A LA CASTE BRAHMANIQIE DES GAUTAMA. LE BOUDDHA RECUT LE PRENOM DE SIDDHARTHA. CE QUI SIGNIFIE CELUI QUI ACOMPLIT SON OEUVRE ET LE NOM DE GAUTAMA
SIDDHARTA NAIT DANS UNE SOCIETE TRES HIERARCHISEE QUI REPOSE SUR UNE LOI DIVINE TRES ANCIENNE, A LAQUELLE TOUS LES ETRES DOIVENT SE CONFORMER SELON LEUR OCCUPATION. LA CROYANCE EN LA RENAISSANCE DES AMES INDIVIDUELLES DANS UN CYCLE PERPETUEL ETAIT LARGEMENT REPANDUE ET LE BUT ULTIME, QUASIMENT IMPOSSIBLE A ATTEINDRE, ETAIT DE FAIRE CESSER CE CYCLE.
L’INDIVIDUALISME COMPTAIT PEU DEVANT LA NECESSITE DE MAINTENIR L’ORDRE IMMUABLE DE LA SOCIETE.
A LA TETE DE LA SOCIETE SE TROUVAIENT LE SOUVERAIN DONT LE ROLE EST DE DEFENDRE SON PEUPLE ET LES BRAHMANES QUI DEVAIENT CONSEILLER LE ROI ET ASSURER LE RESPECT DU RITUEL. TRES COMPLEXE QUI LEUR PERMETTAIT DE COMMUNIQUER AVEC LES TRES NOMBREUX DIEUX.
CE SYSTEME TRES FIGE ETAIT REMIS EN QUESTION PAR UNE PARTIE DE LA POPULATION A L’EPOQUE DE LA NAISSANCE DE SIDDHARTA.
IL FAUT RETENIR QUE SIDDHARTA DISPOSERA, DE PART SA NAISSANCE, DES LOISIRS LUI PERMETTANT DE MENER AU DEPART SA REFLEXION SPIRITUELLE.

LA MERE DE SIDDHARTHA MOURUT QUELQUES JOURS APRES SA NAISSANCE ET SA TANTE JOUA DES LORS LE ROLE DE MERE

SA NAISSANCE A ETE MARQUEE PAR DES SIGNES TRES FAVORABLES ET LES ASTROLOGUES PREDIRENT AU ROI QUE CE FILS NOUVEAU ETAIT DESTINE A DEVENIR, SOIT UN SOUVERAIN UNIVERSEL SOIT UN SAGE QUI EVEILLERAIT LE MONDE.
INUTILE DE DIRE QUE SON PERE PREFERAIT LA PREMIERE PREMONITION ET IL DECIDA D’EDUQUER SON FILS COMME UN PRINCE ET UN FUTUR SOUVERAIN EN LUI FOURNISSANT TOUS LES PLAISIRS POSSIBLES ET EN LE PROTEGEANT DE TOUT CONTACT AVEC UN MONDE EXTERIEUR QUI AURAIT PU TROUBLER LE JEUNE PRINCE.
IL FAUT SE RAPPELER QUE NOUS SOMMES ALORS DANS UNE CIVILISATION DANS LAQUELLE SEULS LES ENFANTS MALES REPRESENTENT UNE BENEDICTION ET DANS LAQUELLE LES FEMMES RESTENT OFFICIELLEMENT ASSEZ PEU CONSIDEREES..

SIDDHARTHA GRANDIT DONC COMME TOUT JEUNE PRINCE DE SON EPOQUE TOUT EN MONTRANT DEJA LES SIGNES D’UNE SENSIBILITE TRES FORTE.
QUAND IL FUT ADOLESCENT, SON PERE LUI TROUVA UNE EPOUSE ET IL EUT UN FILS RAHULA, MAIS CETTE VIE APPARAMMENT COMBLEE NE LE SATISFAISAIT PAS .
UN JOUR ALORS QU’IL ETAIT SORTI DE L’ENCEINTE DU PALAIS AVEC SON SERVITEUR, IL FUT CONFRONTE A LA VISION D’UN VIEILLARD, D’UN MALADE ET D’UN CORTEGE FUNEBRE . CES RENCONTRES LE TROUBLERENT FORTEMENT D’AUTANT PLUS QUE SON SERVITEUR LUI AVAIT EXPLIQUE QU’IL S’AGISSAIT LA DU DEVENIR INCONTOURNABLE DE CHAQUE HOMME. CETTE SCENE EST TRES BIEN RETRACEE DANS LE FILM LITTLE BOUDDHA. SIDDHARTHA VIT EGALEMENT LE LONG DE LA ROUTE UN ASCETE QUI SEMBLAIT DETACHE DE TOUT.

DE RETOUR AU PALAIS, IL DEMANDA A SON PERE SI LES ROIS POUVAIENT APPORTER UNE SOLUTION A CETTE SOUFFRANCE . SON PERE LUI REPONDIT QUE SEULS LES BRAHMANES POUVAIENT CONTRIBUER PAR LEUR SAGESSE ET LES R.ITUELS A APPORTER UN SOULAGEMENT PARTIEL.
LE JEUNE PRINCE DEVINT ALORD DE PLUS EN PLUS MELANCOLIQUE ET SON PERE INQUIET QUE SON FILS CHOISSE DE NE PAS LUI SUCCDER COMME SOUVERAIN RENFORCA L’ISOLEMENT DE SON FILS DU MONDE EXTERIEUR ET MULTIPLIA LES PLAIIRS OFFERTS AU PRINCE POUR LE SORTIR DE SA MELANCOLIE.

UNE NUIT LE JEUNE PRINCE, APRES UNE GRANDE FETE, PENETRA DANS LA GRANDE SALLE D’HONNEUR DU PALAIS ET APERCU LES DANSEUSES QUI AVAIENT CHARME L’ASSEMBLEE PAR LEUR GRACE LA VEIlLE. CELLES CI ETAIENT ENDORMIES, LEURS VETEMENTS EN DESORDRE ET TOUTE LEUR GRACE AVAIT DISPARU.. LE PRINCE EUT ALORS L’ INTUITION QUE LE MONDE QU’IL CONNAISSAIT JUSQU’ALORS N’ ETAIT QU’UNE ILLUSION . IL DECIDA DE QUITTER LE PALAIS EN ABANDONNANT SA FEMME ET SON FILS, AFIN DE CHERCHER LE MOYEN DE SOULAGER LA SOUFFRANCE DU MONDE .
CE SUJET DE L ABANDON PAR LE BOUDDHA DE SA FEMME ET DE SON FILS EST ABORDE DANS LE FILM SAMSARA.
D’UN POINT DE VUE OCCIDENTAL CET ABANDON PEUT PARAITRE EGOISTE ET CRUEL, MAIS POUR LES BOUDDHISTES, SIDDHARTA DEMONTRE SA COMPASSION POUR LE MONDE ET SAIT RESISTER A L’ATTACHEMENT QUI N’EST QUE LA MANIFESTATION DE L’EGO ET DE L’IGNORANCE.
PLUS TARD, SA FEMME ET SON FILS DEVIENDRONT MEMBRES DE SA COMMUNAUTE

SIDDHARTHA PASSA ENSUITE PLUSIEURS ANNEES EN COMPAGNIE DE DIFFERBNTS SAGES SANS TROUVER AUPRES D’EUX LA REPONSE A SES INTERROGATIONS. Il VECUT AUSSI AVEC DES ASCETES EN SE MORTIFIANT AFIN DE TROUVER LA LIBERATION DE LA SOUFFRANCE., MAIS EN VAIN .

ARRIVE AU BORD DE LA MORT, IL FUT SECOURU PAR UNE JEUNE FILLE ET IL EUT ALORS LA CONVICTION QUE SEULE UNE VOIE MOYENNE, EQUILIBREE ENTRE LA MORTIFICATION ET LES PLAISIRS POUVAIT DONNER LES CLEFS DE LA LIBERATION.

SIDDHARTA DECIDA DE S’ASSEOIR SOIS UN ARBRE ET DE NE PLUS EN BOUGER TANT QU’IL N’AURAIT PAS TROUVE L’EVEIL. IL RENTRA DANS UNE PROFONDE MEDITATION ET APRES QUARANTE NEUF JOURS DE MEDITATION, SIDDHARTA EUT LA VISION DU MONDE SEMBLABLE A UNE GRANDE ROUE TOURNANT SUR ELLE MEME SANS DEBUT NI FIN, LES ETRES NAISSANT SOUFFRANT ET MOURANT SANS CESSE, SANS RAISON ET SANS BUT ETERNELLEMENT DANS LE SAMSARA .
IL COMPRIT COMMENT BRISER CETTE ROUE ET LE FLUX UNIVERSEL DU KARMA ET DECOUVRIT LES QUATRE NOBLES VERITES ET L’OCTUPLE SENTIER

SIDDARTHA DEVINT ALORS BOUDDHA;

LES QUATRES NOBLES VERITES DECOUVERTES PAR BOUDDHA SONT APPAREMENT TRES SIMPLES

LA PR EMIERE EST L’EXISTENCE DE LA SOUFFRANCE COMME ELEMENT PERMANENT DE TOUTE VIE.

LA DEUXIEME EST QUE LA SOUFFRANCE TROUVE SA CAUSE DANS LE DESIR ET L’IGNORANCE DE LA REALITE.

TOUS LES ETRES SONT SOUMIS AU PHENOMENE DE L’ATTACHEMENT QUI EST UNE MANIFESTATION DE L’EGO QUI TISSE EN PERMANENCE LE VOILE DES ILLUSIONS QUI DISSIMULENT AUX ETRES LA LUMIERE DE L’EVEIL.

LA TROISIEME EST QU’ IL EXISTE UN MOYEN DE METTRE FIN A CETTE SOUFFRANCE ET D’ATTEINDRE LE NIRVANA QUI EST LA PAIX INTERIEURE DANS LAQUELLE LE DESIR ET L’ATTACHEMENT ONT DISPARU.
LE MOT NIVARNA SIGNIFIE SOIF ETANCHEE

LA QUATRIEME VERITE EST L’ OCTUPLE SENTIER QUI DEFINIT LA VOIE PERMETTANT D’ATTEINDRE L’EVEIL. J’AIME CE MOT D’EVEIL, CAR IL SYMBOLISE BIEN LE CARACTERE FONDAMENTALEMENT OPTIMIStE DU BOUDDHISME QUI CONSIDERE QUE TOUT ETRE DISPOSE EN LUI DE LA POTENTIALITE DE DEVENIR UN BOUDDHA ET DE S‘ EVEILLER DU LONG SOMMEIL SES ILLUSIONS

L’OCTUPLE SENTIER OU VOIE DU MILIEU COMPREND HUIT ETAPES

LES DEUX PREMIERES, LA VISION JUSTE ET L’INTENTION JUSTE CONSTITUENT L’APPRENTISSAGE DE LA SAGESSE .

LES TROIS SUIVANTES, LA PAROLE JUSTE, L’ACTE JUSTE, LE JUSTE MODE DE VIE CONSTITuENT L’APPRENTISSAGE DE L’ETHIQUE

LES TROIS DERNIERES, LE JUSTE EFFORT, LA JUSTE VIGILANCE ET LA JUSTE CONCENTRATION CONSTITUENT L ‘APPRENTISSAGE DE LA MEDITATION.

IL EST INTERSSANT DE NOTER QUR LE BOUDDHA AYANT ATTEINT L’EVEIL A HESITE AVANT DE DECIDER DE DIFFUSER SON ENSEIGNEMENT.
IL S’ AGIT EN FAIT DU GRAND DEBAT ENTRE SALUT PERSONNEL ET SALUT UNIVERSEL, NOTIONS DONT NOUS PARLERONS PLUS TARD. CE QUI ME PARAIT IMPOIRTANT C EST QUE LA NOTION DE SAGESSE TROUVE ALORS SON COMPLEMENT INDISPENSABLE AVEC LA NOTION DE COMPASSION. C’EST PAR UN AMOUR UNIVERSEL DE TOUS LES ETRES SOUFFRANT DANS LE SAMSARA QUE LE BOUDDHA A DECIDE D’ENSEIGNER LE DHARMA.

LE BOUDDHA COMMENCE DONC A ENSEIGNER AUX HOMMES LA VOIE DE L’EVEIL. SON SUCCES FUR TRES VITE IMPORTANT DANS UN PAYS HABITUE ET SENSIBLE A UNE FORTE SPIRITUALITE.
UNE COMMUNAUTE DE DISCIPLES SE FORMA ET SUIVAIT LES ENSEIGNEMENYS DE L’EVEILLE. IL FAUT NOTER QUE DES LE DEBUT LE BOUDDHISME MET EN VALEUR LE MONACHISME. LE DISCIPLE EN DEVENANT MOINE ABANDONNE TOUT DESIR ET TOUT ATTACHEMENT AUX ILLUSIONS DU MONDE . LE MOINE NE DOIT RIEN POSSEDER EN PROPRE ET DOIT MENDIER SA NOURRITURE.
LA COMMUNAUTE , LA SANGHA EST ESSENTIELLE, ELLE DOIT PERMETTRE A CHACUN DE S’EPANOUIR DANS SON CHEMINEMENT, MAIS EGALEMENT DE TROUVER LE SOUTIEN ET LA COMPASSION DES AUTRES MEMBRES.

LE BOUDDHA EDICTA DES REGLES TRES PRECISES ET STRICTES QUANT AU FONCTIONNEMENT DE LA SANGHA ET AUX ENGAGEMENTS PRIS PAR LES MOINES..
IL N’ACCEPTA QUE TARDIVELMENT ET AVEC RETICENCE QUE LES FEMMES PPUISSENT RENTRER DANS LA COMMUNAUTE COMME NONNES.

LES ENSEIGNEMENTS DU BOUDDHA N’ETAIENT PAS ECRITS , MAIS ORAUX ET SE FISAIENT SOUVENT PAR L’INTERMEDIAIRE DE PARABOLES. ; LES ENSEIGNEMENTS DU BOUDDHA SONT ARRIVES JUSQU’A NOUS PAR SES DISCIPLES QUI APRES LE PARANIRVANA DU BOUDDHA SE SONT REUNIS POUR ECRIRE LES ENSEIGNEMENTS ORAUX RECUS..
CERTAINS DES ENSEIGNEMENTS DU BOUDDHA PEUVENT SEMBLER CONTRADICTOIRES, CAR IL LES ADAPTAIT EN FONCTION DE SON AUDITOIRE AFIN DE PERMETTRE A CHACUN DE PROGRESSER LE MIEUX POSSIBLE SUR LA VOIE DE L’EVEIL.
LE BOUDDHISME A CONSERVE CE MODE DE TRANSMISSION DES ENSEIGNEMENTS DU MAITRE A L’ELEVE, QUI RESTE FONDAMENTAL.

LES ENSEIGNEMENTS DU BOUDDHA CONNURENT UNE RAPIDE DIFFUSION CAR ILS S’ADRESSAIENT A TOUS AU DELA DES CASTES. ;
IL SAVAIT A LA FOIS S’ADRESSER AUX GENS SIMPLES AVEC DES RECITS DE SES VIES ANTERIEURES DANS LESQUELS SE MELAIENT LE MERVEILLEUX ET L’ESSENTIEL DES BASES DU BOUDDHISME..
ISSU DE LA CASTE DES NOBLES, IL SAVAIT EGALEMENT EN IMPOSER AUX DIFFRENTS PRINCES QUI DIRIGEAIENT LE PAYS .

LE BOUDDHA ET LA SANGHA MENERENT UNE VIE D’ERRANCE, MARCHANT A TRVERS LES TERRITOIRES DU NORD DE L’INDE PENDANT LA SAISON SECHE AFIN DE DIFFUSER PARTOUT L’ENSEIGNEMENT, ET SE FIXANT PENDANT LA SAISON DE LA MOUSSON.
TRES VITE, DES NOBLES ET DE RICHES MARCHANDS FIRENT DES DONS DE PROPRIETES A LA SANGHA, QUI FURENT PAR LA SUITE, A L’ ORIGINE DE GRANDS MONASTERES ET D’UNIVERSITES APRES L’EXTINCTION DU BOUDDHA.

A L’AGE DE SOIXANTE DIX NEUF ANS, LE BOUDDHA, DONT LE CORPS ETAIT FATIGUE, SENTIT QUE SA TACHE DANS CETTE VIE POUVAIT PRENDRE FIN, MAINTENANT QUE SA COMMUNAUTE DE DISCIPLES ETAIT FERMEMENT ETABLIE..

SA SANTE DECLINA RAPIDEMENT ET SENTANT QU’ IL DEVAIT QUITTER SON EXISTENCE, IL REUNIT LA FOULE DE SES DISCIPLES ET LEUR DEMANDA S’ ILS N’ AVAIENT PLUS DE DOUTES QUANT A LA LOI. PUIS IL ADRESSA SES DERNIERES PAROLES/

JE VOUS EXHORTE, MOINES, A MAINTENIR LA LOI . TOUTES CHOSES SONT DESTINEES A CHANGER. COMBATTEZ AVEC DILIGENCE. TRAVAILLER AVEC SOIN A VOTRE SALUT.

PUIS LE BOUDDHA RENTRA DANS UNE PROFONDE MEDITATION, QUIITA SON CORPS ET SA VIE TERRESTRE ET ENTRA DANS LA PAIX PROFONDE DU NIRVANA.

IL EST EXTRAORDINAIRE DE PENSER QUE SI LA LEGENDE SE MELE A LA REALITE DANS CE QUE NOUS SAVONS DE LA VIE DU BOUDDHA, LA DIFFUSION DE SES ENSEIGNEMENTS EUT EN INDE UN RETENTISSEMENT CONSIDERABLE DE NATURE A CHANGER UNE CIVISLISATION PENDANT PLUSIEURS SIECLES ET DONT L’APOGEE SERA LE REGNE DE L’EMPEREUR ASHOKA CONVERT AU BOUDDHISME AU II EME SIECLE AVANT NOTRE ERE ;
QUAND LE BOUDDHISME S’EFFONDRA EN INDE AU 13 EME SIECLE DE NOTRE ERE, SOUS LES COUPS DES INVASIONS MUSULMANES , LE MONDE AVAIT ETE SUFFISAMMENT MARQUE POUR LE BOUDDHISME SURVIVE ET TROUVE AILLEURS UN DEVELOPPEMENT REMARQUABLE .

LA PROCHAINR FICHE REPRENDRA DE FACON PLUS DEVELOPPE LES ENSEIGNEMENTS DE L’OCTUPLE SENTIER
REMARQUE
JE N’AI JAMAIS TROUVE DANS L’HISTOIRE D’AUTRES EXEMPLES QUE CELUI DE L’EMPEREUR ASHOKA, ALORS AU SOMMET DE SON POUVOIR, QUI FIT GRAVER SUR UNE STELE, QUI EXISTE ENCORE AUJOURD’HUI, LE TEXTE SUIVANT :
LE PAYS KALINGA A ETE CONQUIS PAR LE ROI ASHOKA DANS LA HUITIEME ANNEE DE SON REGNE. CENT CINQUANTE MILLE PERSONNES ONT ETE FAITES PRISONNIERES, CENT MILLE ONT ETE TUEES ET PLUSIEURS FOIS CE NOMBRE ONT PERI..
IMMEDIATEMENT APRES QUE LES KALINGA ONT ETE CONQUIS, LE ROI ASHOKA S‘EST INTENSEMENT CONSACRE A L’ ETUDE DE LA VERITE, A L’AMOUR DE LA VERITE ET A LA COMPREHENSION DE LA VERITE ; LE ROI ASHOKA, CONQUERANT DES KALINGAS LE REGRETTE MAINTENANT ; CAR IL A RESSENTI UN CHAGRIN ET UN REGRET PROFOND, PARCE QUE LA CONQUETE D’UN PEUPLE AUPARAVANT INVAINCU A EXIGE MASSACRE, MORT ET DEPORTATION

BIBLIOGRAPHIE :

THICH NHAT HANH SUR LES TRACES DE SIDDHARTA - COLL. J.C LATTES
MAITRE BOUDDHISTE VIETAMIEN, POETE, MELE VERITE HISTORIQUE ET LEGENDE DANS LE RECIT DE LA VIE DE BOUDDHA DE FACON TRES EMOUVANTE

LOUIS FREDERIC : BOUDDHA EN SON TEMPS - EDITIONS DU FELIN
SPECIALISTE DE L’ASIE , RECADRE LA VIE ET L’ENSEIGNEMMENT DU BOUDDHA DANS SON CONTEXTE HISTORIQUE
TRES ACCESSIBLE POUR NEOPHITES

LAMA SURYA DAS : EVEILLEZ LE BOUDDHA QUI EST VOUS - POCKET
LAMA AMERICAIN PRESENTE LA VIE ET L’ENSEIGNEMENT D
U BOUDDHA AVEC UNE EFFICACITE TRES OUTRE ATLANTIQUE

ROBERT THURMAN LA REVOLUTION INTERIEURE - GUY TREDANIEL EDITEUR
POUR CEUX QUI VEULENT EN SAVOIR PLUS SUR L’EMPEREUR ASHOKA


SOYEZ UNE LAMPE POUR VOUS MEME
SOYEZ UN REFUGE ¨POUR VOUS MEME
NE CHERCHEZ AUCUN REFUGE HORS DE VOUS MEME

> fermer la fenêtre