"1er 7000"... au Népal
Le Gyaji Kang, 7074 m.
Automne 2006

Encore en travaux... voir également le compte rendu de cette année.




> fermer la fenêtre


Tous mes remerciement à Hugues de Varax et Peter Van Der Bosshe pour les photos et leur soutien...


Une vue du sommet du Gyaji Kang depuis le camp 3 de L'Himlung.
Mais non, c'est pas de ce côté que nous imaginons tracer notre itinéraire, mais sur l'arête de droite, sous les petits nuages, pour rejoindre le grand plateau sommitale.

Sur les chemins de l’altitude, il existe des repères importants, de véritables frontières symboliques.
Ainsi en est-il de ce chiffre 7, qui en mètres, nous propose la barrière des 7000 pour aiguillonner et « cairner » notre passion d’alpinisme.
7000 m, c’est forcement haut et c’est forcement en Himalaya.

Mais, malgré l’altitude déjà importante, ce sont encore des montagnes à dimension humaine où il est possible de vivre une belle aventure, de vivre un alpinisme de loisir, à la fois sérieux et décontracté… pour notre plus grand plaisir.
Le Gyaji Kang, au Nord des Annapurnas, tout proche du Tibet, est un grand sommet de cette vallée exceptionnelle de Naar et Phu.

Versant montagne…, le Gyaji Kang et ces 7074 m, est un sommet rarement proposé, nous y serons certainement seuls et peut être les 1er français a en toucher la cime ! C’est aussi un projet idéal pour une première expérience de la haute altitude et des grandes montagnes de l’Himalaya.

Versant culture…, un séjour à Phu, le dernier village, donne une dimension unique à cette expédition.
Coupé du monde, initialement à cause de la difficulté d'accès puis pour des raisons politiques, ces villages n’ont pas subi les débordements du tour des Annapurnas, une occasion pour nous de toucher du doigt toute la problématique d’un développement touristique harmonieux.

Le petit village de Phu, tout au bout de la vallée, perché sur son piton...
simplement exceptionnel !



Une idée de projet :
Pour ce 1er 7000...,
les aspects de préparation, de participation et d'implication ou de formation seront au centre de mes préoccupations pour que chacun puisse s’approprier et vivre pleinement ces moments exceptionnels au pays de l’oxygène rare.
Nous prendrons donc le temps de mettre en place une véritable préparation…, à la fois sur les aspects d’organisation et sur la partie montagne. Chacun pouvant alors s’impliquer à la hauteur de ces envies et disponibilités.

Sur place, au Népal, c’est assez simple !
Il nous faut rejoindre Phu, peut être avec un super vol de montagne par un vol charter direct depuis Kathmandu pour Manang, en avion ou en élico !

Je connais très bien ces itinéraires après mes expés à l’Himlung et au Pisang & Chulus en 2002, puis à l’Amotsang en 2003, au Nemjung, le grand sommet voisin en automne 2004 et enfin au Bhrikuti et au Gyaji Kang au printemps 2005.
Et j'apprécie particulièrement cette vallée !


Voici un petit morceau de carte pour mieux situé leGyaji Kang par rapport à l'Himlung et au Nemjung.
L'arête envisagée est celle qui est dans le prolongement du village de Phu.

Depuis Phu, 4 100 m, en deux heures de marche nous remonterons par un bon sentier le long de la moraine du grand glacier de Pangri pour un dernier camp de trek près des bergeries de Yalde, vers 4 600 m.
Puis nous rejoindrons l'arête elle-même pour établir notre camp de camp de base le plus haut possible, vers 5 300 m.

Le camp de Peter, pour son expé au Gyajikang en 2002. nous avons aussi utilisé ce même emplacement comme camping avant de rejoindre notre camp de base du Nemjung cet automne 2004.
Le notre, sera un peu plus bas dans ce même vallon morainique.

 


Une vue du Gyajikang depuis ce même camp de base, avec les différents petits sommets de l'arête ouest.



Pour la partie montagne, les emplacements des camps d’altitude peuvent être approximativement identifiés,

  • le premier, aux alentours de 6 100 m, sur l'arête et juste avant un petit sommet coté 6195.
  • un deuxième sur un replat avec une petite bosse de l'arête vers 6 600 m.

Deux camps devraient nous suffirent, mais nous prendrons du matériel pour éventuellement installer un dernier camp très haut perché au début du grand plat avant le sommet, vers 6 800 m, dans le cas ou le camp 2 soit plus bas que prévu, vers 6 300 m.


La trace de Peter et ces amis pour rejoindre le col après la petite pointe 6195.
Nous rejoindrons leur itinéraire en traversant cette petite bosse et en arrivant sur le col par la droite.
Puis il s'agira de suivre l'arête vers la gauche avec peut être le camp II sur le replat bien marqué au dessus du col.

Au fil des jours :

J1 Départ de Paris   J18 Asc 8
J2 Arrivée à Ktm   J19 Asc 9
J3 Ktm, derniers préparatifs   J20 Asc 10
J4 Vol Humde, trek Ngawal ou Ghyaru   J21 Asc 11
J5 Koto   J22 Asc 12
J6 Meta   J23 Asc 13
J7 Kayang, 1/2 journée   J24 Asc 14, retour au CB
J8 Phu...1/2 journée puis repos   J25 Phu
J9 1/2 journée à Phu puis vers le camp de base, Yalde.   J26 Meta
J10 Arrivée au Camp de Base   J27 Koto, Timang
J11 Asc 1, repos   J28 Chamje
J12 Asc 2   J29 Nagdi
J13 Asc 3   J30 Trajet en bus, Ktm
J14 Asc 4   J31 Ktm
J15 Asc 5   J32 Vol, départ de Kathmandu
J16 Asc 6   J33 Arrivée Paris
J17 Asc 7      

Pour une expédition de 33 jours :

  • 5 jours de voyage.
  • 10 jours de trek.
  • 14 jours d'ascension.
  • 4 journées de repos.

Le nombre de jours a été augmenté, pour vraiment nous donner un maximum de chance de réussir le sommet et pour vivre beaucoup plus sereinement notre ascension.

 

 

Niveau des participants :

  • Une bonne condition physique est nécessaire.
  • Une pratique régulière de l'alpinisme est conseillée, avec un niveau PD en neige, pour pouvoir évoluer en relative autonomie sur la montagne.
  • Une expérience des voyages ou des expéditions n'est pas obligatoire... simplement conseillée.
    Cette expédition peut donc être votre 1ere découverte du monde de l'altitude.
  • Un plus, mais facultatif ... La volonté de s’impliquer dans la préparation et l’organisation du voyage.


Il faut également être préparé à des conditions d'isolement prolongé, avec la tolérance et l'autonomie indispensable à la pleine réussite d'une expédition, aussi bien sur la montagne qu'au sein d'un groupe.

Le nombre de participants est limité à 7 personnes.


Date :
mi octobre à mi novembre 2006.

Budget :
Aux environs de 6500 €.

     

    Bon, je sais, c'est un peu la galère pour charger cette carte, mais par contre c'est une "vraie" carte !

> fermer la fenêtre