Fiche technique,
ascension de l'Amotsang 6392 m.
et du Jomosum Himal 6581 m.




> fermer la fenêtre


Présentation
Entre Mustang et Manaslu, à la frontière du Tibet, la vallée de Naar/Phu s’ouvre sur un monde ancestral et jusqu’à présent oublié. A l’écart des grands sentiers du Tour des Annapurnas, la découverte de ces deux villages fondamentalement différents fera partie des moments exceptionnels de notre marche d’approche.
Côté montagne, l’ascension de l’Amotsang nécessite une véritable exploration en profondeur de la région. Cette découverte passionnante du massif du Damodar Himal devrait également nous permettre de réaliser quelques « premières ».

Du sommet de Pisang, atteint à l’automne 2002, l’Amotsang était bien visible, et son sommet, principalement en neige, semblait abordable, peut être entre PD et AD. Un autre sommet, le Jomosom Himal, 6 581 m. semble aussi très intéressant, avec éventuellement une traversée à imaginer, de l’un à l’autre.

Les sommets et les paysages seront à la hauteur de nos rêves d’Himalaya, et nous prendrons le temps de nous immerger dans ce monde particulier de l’altitude.

C’est donc un projet idéal pour une première approche de l’Himalaya et des expéditions, mais aussi une exploration très originale pour des himalayistes expérimentés.

Du 26 octobre au 23 novembre 2003. (Dates à confirmer).


Niveau des participants

  • Une bonne condition physique est indispensable.
  • Une bonne pratique de l'alpinisme est conseillée, dans des courses PD/AD en neige dans les Alpes, pour pouvoir évoluer en relative autonomie sur la montagne.
  • Une motivation certaine pour s'impliquer dans le fonctionnement ou acquérir une réelle autonomie.
  • Une expérience préalable des voyages ou des expéditions n’est pas nécessaire.

Il faut également être préparé à des conditions d'isolement prolongé, avec la tolérance et l'autonomie indispensable à la pleine réussite d’une expédition, aussi bien sur la montagne qu'au sein d’un groupe.

Nombre des participants :
Le nombre des participants est limité à 10 personnes, avec un minimum de 4.

 



L'encadrement
L'encadrement est assuré par Paulo GROBEL, guide de haute montagne.

Rôles de l'encadrement :
Ses taches sont multiples et évoluent avec le temps...
Durant la préparation, il doit veiller à la constitution des groupes, structurer la préparation.
Sur la montagne, le guide est responsable de l'organisation générale de l'ascension, du choix et de la position des camps d'altitude.
Sa mission le conduit à superviser l'équipement de l'itinéraire, à conduire une cordée, à surveiller les cordées qui l’accompagnent.
Il est le conseiller technique des cordées qui évoluent seules sur la montagne.
Il est également le gestionnaire de la logistique de l'expédition.
En fonction des conditions de la montagne et des participants il peut modifier le programme, arrêter la progression des cordées, faire redescendre un participant, dans le cadre d'une prise de décision la plus collégiale possible.

Au retour, il doit veiller à la bonne réalisation des taches demandées : rédaction de dossiers, de topos...


Une idée du projet
Une région inconnue et merveilleusement belle, une autorisation pour un sommet et pas d’officier de liaison… en clair tout nous est ouvert dans cette superbe vallée qui mène aux frontières du Mustang.
Les cartes sont forcement imprécises, les informations parcellaires et il nous faudra donc tout inventer !
Un jeu passionnant et rare, avec aussi un côté culture exceptionnellement riche grâce à ces villages de Naar et de Phu, qui nous transportent bien loin de notre ascension ! Et , bien sûr, il nous faudra préparer un article pour une des revues de montagne, le sujet est tellement passionnant.

Au fil des jours…
Voici un découpage possible et à valider ou à modifier durant la phase de préparation…
J1 & 2 : départ Paris et arrivée à Kathmandu/ Bhaktapur.
J 3 : journée de préparation et achat des vivres d’altitude. Hôtel à Bhaktapur.
J 4 : Vol KTM/Manang, début du trek pour Braga. Lodge.
J 5 : trek Chulu, Ngawal, Ghyaru, Dukure Pokari. Lodge.
J 6 : trek Koto. Lodge. Rencontre avec l’équipe népalaise.
J 7 : trek Meta. Camping.
J 8 : Trek Naar. Camping.
J 9 : repos Naar. Camping.
J 10 : trek Labse Khola. Camping.
J 11 : trek camp de base. Camping.
J 12 : break au camp de base, acclimatation.
De J13 à J 20 : ascension de l’Amotsang Himal.
J 21 : trek de retour. Labse Khola. Camping.
J 22 : trek Naar. Camping.
J 23 : trek Meta . Camping.
J 24 : trek Koto, Danagyu. Camping ou Lodge.
J 25 : trek Jagat. Camping ou Lodge.
J 26 : trek Bulbule. Camping ou Lodge.
J 27 : trek Besi Sahar et bus pour KTM/ Bodhnath. Hôtel.
J 28 : Journée à KTM/ Bodhnath . Hôtel.
J 29 : Vol retour.

En bref…
à l’aller :
3 jours de trek en lodges,
5 jours de trek en camping.
Au camp de base :
9 jours dont 5 jours de nourriture d’altitude prévue par les participants.
Au retour :
7 jours de trek en camping.

Deux parties de l’itinéraire peuvent être modifiées en fonction du choix du groupe ou du temps disponible.
Avec un départ en avion pour Manang,
1. A l’aller, en rejoignant directement Naar par le col du Kang La, 5322 m., depuis Ngawal avec un camp d’altitude (cela nécessite un rendez-vous avec une partie de l’équipe à Ngawal au lieu de Koto et modifie le nombre de jours en lodges). Décision dans la phase de préparation.
2. Au retour, depuis Labse Khola, pour rejoindre Phu, en traversant deux petits cols, 1 ou 2 jours de +. Décision sur place.

Mais il est aussi possible de partir à pied depuis Besi Sahar, de faire le sommet, de passer le Kang La et de rejoindre Jomosom, avec un avion pour Pokhara. Attention au découpage des jours !

Organisation :
Une grande partie de l’organisation du voyage est prise en charge par les participants eux-mêmes, durant les week end de préparation et par petits groupes.

  • la logistique de l'aérien, est assurée par une agence de voyage.
  • Pour les transports sur place, l’hébergement, l’infrastructure jusqu’au camp de base, nous contacterons une agence locale.
  • Puis, nous prendrons en charge toute l'organisation au-dessus du camp de base

Les week end de préparation :
Ce temps de préparation en commun marque la vraie différence avec une expédition « encadrée » classique.
Le premier (en juin) est centré sur la présentation de l’expé, l’organisation matérielle du voyage et la constitution des petits groupes, le deuxième (le 1 et 2 août) est un temps sur le terrain pour mieux se connaître en montagne, vivre en camping sur un glacier et aborder les aspects techniques d’une ascension.
Un dernier sera peut être organisé en début septembre pour faire un dernier point et se retrouver avant mon départ du 20 septembre pour le Népal.
Sans être obligatoire, ils sont vivement conseillés, car ils font partie intégrante de l’expédition et participe à la réussite de ce voyage.

Des petits groupes de travail se chargeront de l’organisation plus précise du séjour :
Les agences sur place. Comment la choisir, quels services, à quels prix ?
L’itinéraire de trek à l’aller et au retour. Quel est le meilleur choix, par rapport à l’acclimatation ou à l’équipe locale ?
Les informations sur les montagnes envisageables à partir du camp de base et la rédaction d’un topo ?
Quel type de matériel d’alpinisme ?
Combien de tentes d’altitude, de réchauds ?

En résumé :

  • la nourriture
    durant le trek et au camp de base : préparée par l'équipe locale.
    en altitude : achetée, conditionnée et préparée par chaque groupe de 2 ou 3 personnes.
    à Kathmandu et Bhaktapur : petit déjeuner pris en B&B, repas de midi et du soir dans les restaurants de la ville
  • L'hébergement :
    à Kathmandu et Bhaktapur dans des hôtels confortables avec du caractère.
    durant le trek, au camp de base et durant l’ascension : en tentes d’altitudes

Quelques points de repères dans le temps :
Hiver et printemps 2003, information et inscription.
Mi-juin : clôture des inscriptions et constitution définitive de l’équipe.
1ere rencontre, courant juin, chez moi à La Grave.
Week end de préparation en montagne, 1er et 2 août à confirmer.
Eventuellement, en septembre, une dernière rencontre avant mon départ pour le Tukuche.
Le 26 octobre 2003, c’est le grand départ pour toute l’équipe.

Le prix :
Le mode de fonctionnement « d’expédition, mode d’emploi » est à l’opposé d’un tarif clef en main d’une expédition encadrée classique.
Le choix des participants, pour l’agence ou pour les transports (avion ou non, pour Manang) sont de nature à faire varier le budget de manière importante.
Le nombre réel de participants modifie aussi les réalités financières.
Il est donc plus juste de parler de budget prévisionnel, qui a été évalué à la louche ( et plutôt largement ) ... à environ 4250 Euros.

Cette évaluation comprend :
L’aérien international et domestique, les transports, la prestation de l’agence pour le camp de base, la location du matériel d’expé, ( tente mess, tentes CB, tentes d’altitude, réchauds, caisson , pharmacie, radios, etc.), les hôtels en B&B sur place, les frais et les honoraires de l’encadrement pour la mise en place, la préparation et la partie montagne, les frais administratifs et la cotisations annuelle à SERAC organisation.

Cette évaluation ne comprend pas :
les petits déplacements sur place, les repas (midi et soir) à Kathmandu et Bhaktapur, les pourboires, les boissons et dépenses personnelles.
L'équipement personnel, l’achat de la nourriture d’altitude pour la partie ascension (5 jours maximum), les taxes d'aéroports éventuelles, les frais de participation (nourriture et hébergement) des week-end de préparation.
Nous ferons une estimation la plus précise possible de ces frais supplémentaires.

Matériel personnel :
Nous aborderons toute la partie « matériel » lors du week end de préparation en utilisant les documents du site Web « les clefs de l’Himalaya ».
Pour diminuer le coût de l’achat de l’équipement d’alpinisme de chacun, une procédure de détaxe à l’exportation sera mis en place, pour l’exonération de la TVA sur ces achats, principalement auprès des sociétés Salewa ( pour les vêtements et les duvets ) et Asolo (pour les chaussures), éventuellement auprès d’Expe.

Inscription :
L’inscription se fait directement auprès de moi, mais impérativement avec un formulaire que je vous ferais parvenir.
Toute la partie administrative est géré par « SERAC organisation », qui bénéficie d’un agrément ministériel de tourisme permettant une facturation en « tout compris », une couverture en RC d’organisation, une caution bancaire en cas de gros pépin et la possibilité d’avoir une assurance annulation en cas de soucis de dernière minute ainsi qu’un paiement par carte bancaire.
Pour s’inscrire, il est obligatoire :
1. d’avoir une assurance « montagne » FFME ou CAF et de fournir une photocopie de cette assurance, ou à défaut de souscrire une carte montagne par l’intermédiaire de SERAC (40€ par an en individuel et 75 € en famille).
2. de fournir un certificat médical récent, d’aptitude aux sport de montagne et en particulier à un séjour en altitude. Un examen du type « test à l’effort » est recommandé.

N’attendez pas… si vous êtes intéressé, prévenez moi le plus rapidement possible pour me faciliter l’organisation de l’aérien.

Règlement :
Votre inscription doit être accompagné d’un acompte de 30% du montant initiale (soit 1275€), ajouté des assurances choisies. Voir la fiche d’inscription et les conditions de vente.
Le solde (du montant éventuellement modifié ) devra être réglé 30 jours avant le départ, toujours à l’ordre de « SERAC organisation ».
Au retour, des comptes précis seront effectués, avec si nécessaire un réajustement sous forme de remise, qui vous sera remboursé en chèque.

A bientôt,
Paulo



>> Téléchargez le Topo (format .PDF)

> fermer la fenêtre