La traversée des chulus, 6584 m


> fermer la fenêtre



Une idée de projet :
Voici un projet un peu particulier…
Après bien des années d’expéditions en Himalaya, il est temps pour moi de modifier le sens de la relation avec nos « amis » népalais qui nous ont si souvent suivis, aidés ou soutenus dans nos aventures d’alpinistes.
Il est temps de construire ensemble d’autres clefs, pour d’autres portes, vers d’autres avenirs.
Me voici donc engagé dans un autre voyage… celui de la formation de l’équipe népalaise avec laquelle j’organise mes expéditions, avec l’objectif de transmettre toute mon expérience d’alpiniste et de guide... pour qu'ils deviennent à leur tour, guide de (très) haute montagne.

Pour cela, je souhaite constituer une équipe d’alpinistes, bien posés sur leurs crampons, motivées pour transmettre leurs savoirs.
Des alpinistes motivés pour découvrir un autre style d’ascension, où l’équipe népalaise est au centre de nos préoccupations et ou les Népalais sont avant tout nos compagnons de cordées.

Il n’est pas question ici de longues pentes de neige, de cordes fixes ou d’équipe lourde avec de nombreux camps.
Il s’agit d’une traversée en plein ciel, jamais réalisée, avec toutes les incertitudes d’une première et les exigences de la technique alpine.
Bien sûr, l’altitude n’est pas extrême 6584 m, juste assez pour nécessiter une réelle prise en compte, pas trop quand même pour que nous puissions aborder des problèmes un peu techniques et intéressants.
Concrètement, il s’agit de traverser les 3 sommets des Chulus, un « Trekking Peak » dans les coulisses des Annapurnas, de partir pour 4 ou 5 jours d’un grand voyage sur le fil d’une arête effilée.
Plutôt que de redescendre dans la vallée de Manang, je vous propose d’explorer le glacier de Chhubohe, en versant Nord pour réaliser la liaison avec la vallée de Naar, en traversant au passage le Chulu Fare East.
Puis, si nous avons encore un peu d’énergie, depuis Naar, une nouvelle voie technique nous attend en versant Nord du Pisang Peak.
Encore un bel objectif !!!

Pour réaliser ces itinéraires, je vous propose de construire de petites cordées mixtes Franco-népalaises, pour individualiser au maximum la relation d’échange, pour vivre un alpinisme plus exigeant et engagé.
Que de questions à aborder, d’enseignements possibles dans cette relation nouvelle !!!

Côté népalais, j’aurais déjà vécu avec toute l’équipe, le travail en commun des expéditions au Kanjiroba et au Kagmara. L’agence aura également mis en place des cours de français intensif durant l’intersaison.
De notre côté, il faut que nous soyons un petit groupe d’alpinistes (5 ou 6), à l’aise dans des courses de neige/glace de niveau AD/D, motivée pour s’impliquer dans les échanges de connaissance, d’expérience, tant culturel que technique.


N’hésitez pas à me contacter dès à présent si cette expé vous intéresse.

Les dates :
du 6 novembre au 5 décembre 2004 (dates à confirmer, il est aussi possible de réduire la durée à une expé de 3 semaines )

Le prix :
3550 € (a confirmer).

Au fil des jours :
Voici un projet assez exceptionnel, réservé à des alpinistes, pour qui le temps passé en montagne est un critère important.

J1 Départ de Paris   J17 Asc 9
J2 Arrivée à Ktm   J18 Asc 10
J3 Ktm   J19 Asc 11
J4 Vol Humgre, Khangsar   J20 Asc 12
J5 Khangsar   J21 Asc 13
J6 Braga   J22 Asc 14/CB
J7 Chiso Tal   J23 Naar
J8 Camp de base du Chulus   J24 Koto
J9 Asc 1   J25 Tal
J10 Asc 2   J26 Germu
J11 Asc 3   J27 Besi Sahar
J12 Asc 4   J28 Trajet en bus, Ktm
J13 Asc 5   J29 Ktm
J14 Asc 6   J30 Vol pour Paris
J15 Asc 7      
J16 Asc 8      

Pour une expédition de 30 jours :

  • 4 jours de voyage.
  • 10 jours de trek.
  • 14 jours d'ascension.
  • 3 journées de repos.

Une remarque..., la partie ascension est très importante par rapport à la durée totale ( 14 jours sur 30 ).
L'utilisation (malgré tout aléatoire !!!) de l'avion et la facilité d'accès au camp de base permet d'augmenter ce temps sur la montagne. C'est assez rare au Népal, où les CB sont souvent assez éloignés.
Mais attention à l'acclimatation !!!
Cela nécessite une très bonne condition physique et un expérience préalable de l'altitude, pour bien se connaître et savoir gérer son acclimatation. Cela signifie aussi que l'acclimatation se prolonge sur la première phase d'ascension.

Nous construirons notre retour à la carte, à la fin de la partie "Montagne"
Par exemple, il est aussi possible de rejoindre Jomosom avec le passage du Thorong La et un vol direct JMS/Phokara/KTM... Ouf !

Niveau des participants :

  • Une bonne condition physique est nécessaire.
  • Une pratique régulière de l'alpinisme est obligatoire avec un niveau minimal AD en neige & glace, pour pouvoir évoluer en autonomie sur la montagne.
  • Une expérience des voyage ou des expéditions n'est pas obligatoire... simplement conseillée.
  • L'envie de participer à une expé mixte, népalo-française.
  • Un plus, mais facultatif ... La volonté (ou la disponibilité ) de s’impliquer dans la préparation et l’organisation du voyage.


Il faut également être préparé à des conditions d'isolement prolongé, avec la tolérance et l'autonomie indispensable à la pleine réussite d'une expédition, aussi bien sur la montagne qu'au sein d'un groupe.

> fermer la fenêtre