1ère expérience himalayenne...
Ascension du Mera Peak, 6476 m,
et du Naulekh, 6363 m.




> fermer la fenêtre


Un grand merci à Jêrome Jarry pour ces photos...


Le vrai sommet du Mera sera la petite bosse tout au fond, donc pas de stress avec la difficulté technique... nous avons le temps d'admirer le paysage !

 

Si vous souhaitez vivre une première expérience de la haute altitude et découvrir le Népal, le Mera Peak est vraiment le sommet idéal.
Son altitude de presque 6500 m, mais surtout l’absence de difficulté - un grand glacier peu crevassé et des pentes de neige agréables - le rendent accessible à la grande majorité des randonneurs alpinistes en quête d’Himalaya.

Un Himalaya de rêve avec des villages sherpas et leurs petits champs cultivés,
puis les forêts inextricables de rhododendrons qui montent à l’assaut des vallées abruptes,
pour progressivement laisser la place aux alpages d’altitude peuplés de yacks et parsemés de lacs de montagne aux eaux limpides et glacées.

 

 

Voici Tangnag, dernier lieu habité de la vallée.

Encore plus haut, les paysages désolés de l’altitude, de moraines en glaciers tourmentés marquent la fin de la randonnée.
Au camp de base, nous sommes enfin au cœur des montagnes et une autre partie du voyage peut commencer, l’installation d’un camp d’altitude sur un repli du glacier et le départ au petit jour vers un sommet étincelant de neige.
Au loin, s’illuminent déjà les plus hauts sommets, du Makalu au Kantega.
Et voici la suite de notre expédition, nous sommes en forme et entraînés, pourquoi ne pas profiter de ces lieux exceptionnels… ?


La vue du sommet, avec l'Everest et le Lotse. Le Makalu, lui, est un peu plus sur la droite...

Déjà notre regard est attiré par un autre sommet, superbement à l’écart, le Naulekh.
Un sommet de neige, très facilement accessible, mais un sommet radicalement différent du Mera, car nous y serons seuls, vraiment seuls !
Seuls pour choisir et installer notre camp de base et seuls pour y tracer notre chemin jusqu’au sommet, qui surplombe une autre vallée encore plus sauvage, la vallée de l’Hunku.

Peut être, du sommet, cheminerons-nous sur la crête qui rejoint les grands glaciers du Mera, pour une traversée grandiose en plein ciel, avant de rejoindre Tangnag et le monde des hommes.

 

 

Pour vivre pleinement cette découverte du Népal, nous découvrirons un nouveau sentier d’accès à cette vallée sauvage.
Depuis Lukla (ou Paphlu), rejoint en avion, nous descendrons en direction du Solu Khumbu, pour traverser un col et rejoindre l’autre versant de la vallée de l’Hinku, traversant au passage des paysages et des villages bien loin du tumulte et des richesses de la route touristique.
Ce détour nous permettra également de mieux nous acclimater en prolongeant notre approche de la montagne.

 



A Kathmandu, grâce aux hôtels choisis, loin des « 4 étoiles » trop décalés et des quartiers caricaturalement touristiques, nous nous immergerons au cœur de la vie népalaise, une vie de ferveur bouddhiste à la stupa de Bhodanath, puis au cœur de Baktapur la plus belle ville néwar et indouiste de la vallée.
Un versant culture indispensable et grandiose.

Ce voyage, se place aussi dans la continuité de mes expéditions au Népal, avec une dimension exploratoire mais surtout de partage et de formation.
En effet, nous en profiterons pour mettre en place un nouveau itinéraire, et pour continuer la formation des guides népalais qui encadrerons une prochaine ascension du Mera Peak (un peu plus simple), du 13 octobre au 5 novembre 2005 avec une préparation obligatoire en France.


Sur le sentier du trek, quand les sommets se découvrent au détour d'un col...

Une idée de projet :
C'est à la fois un grand trekking avec la traversée de beaucoup de paysages très différents : des villages Sherpas jusqu'aux glaciers et à la haute altitude, et la découverte des hautes montagnes de l'Himalaya, avec l'ascension d'un sommet très abordable de plus de 6000 m.
Mais c'est aussi un voyage culturel, à la rencontre du Népal.

 


L'itinéraire du trek...
Si le vol se fait sur Paphlu, nous rejoindrons directement Kharikhola par le Sud.

Pour ouvrir des cartes plus précises

Au fil des jours :
Voici une idée du programme, avec le style d'hébergement...

V 23 sept 1   Vol de Paris  
S 24 2   Arrivée à Kathmandu Hôtel
D 25 3   Kathmandu, derniers préparatifs Hôtel
L 26 4 Trek 1 Vol pour Lukla, trek pour Chutok Lodge
M 27 5 Trek 2 Trek pour Pangkongma Camping
M 28 6 Trek 3 Traversée du col, Sibuche Camping
J 29 7 Trek 4 Sur l'autre versant, Nashing Digma Camping
V 30 8 Trek 5 Chalen Kharka Camping
S 1 oct 9 Trek 6 les lacs de Panch Pokhari Camping
D 2 10 Trek 7 Près de la rivière, l'Hinku Khola Camping
L 3 11 Trek 8 Le dernier "village", Tangnag Camping
M 4 12   repos à Tangnag Camping
M 5 13 trek 9 Dig Kharka, Kare Camping
J 6 14 Asc 1 col du Mera et camp d'altitude Camping
V 7 15 Asc 2 Ascension du Mera Peak,
CB du Naulekh
Camping
S 8 16 Asc 3 Ascension du Naulekh, ou repos Camping
D 9 17 Asc 4 retour à Tangnag Camping
L 10 18 Trek retour 1 Tashing Ongma Camping
M 11 19 Trek retour 2 Thuli Kharka Camping
M 12 20 Trek retour 3 Arrivée à Lukla Lodge
J 13 21   Vol Lukla/Kathmandu Hôtel
V 14 22   Baktapur Hôtel
S 15 23   Départ du vol de Kathmandu Hôtel
D 16 24   Arrivée à Paris  

Soit pour 24 jours de voyage :

  • 5 jours de transport.
  • 12 jours de randonnée
  • 4 jours d'ascension
  • 3 jours de repos ou de visite

 

Date :
du 23 septembre au 16 octobre 2005. Dates à confirmer en fonction de l'aérien.

Coût :
3350 €uros.

 

 

Niveau des participants :
  • Une bonne condition physique est nécessaire.
  • Une petite pratique de l'alpinisme est conseillée, pour pouvoir évoluer en relative autonomie sur la montagne dans un niveau F.
    Mais si vous n'avez jamais vu de crampons de votre vie, pas de panique, nous prendrons le temps pour apprivoiser ces engins.
  • Une expérience des voyages ou des expéditions n'est pas obligatoire... simplement conseillée.

Il faut également être préparé à des conditions d'isolement prolongé, avec la tolérance et l'autonomie indispensable à la pleine réussite d'une expédition, aussi bien sur la montagne qu'au sein d'un groupe.




Les "Plus" de ce voyage :

  • Un projet construit pour une 1ere expérience de l'Himalaya et de l'altitude.
  • La taille du groupe qui est réellement limitée à 7 personnes, avec un départ assuré avec 5 personnes (sans sur-coût !).
  • A la fois, un versant culture très contrasté avec la campagne népalaise et une vallée "nature" puis une partie montagne avec un beau sommet très accessible.
  • Une vraie "petite" expé, avec une réelle expérience d'un camp de base et de l'altitude.
  • Un encadrement par un guide de haute montagne UIAGM, spécialiste du Népal & des expés…
  • Un itinéraire original "en dehors des sentiers battus", pour le trek, et un deuxième sommet superbement ignoré.
  • Un guide particulièrement attentif à la réussite de votre voyage, car totalement impliqué dans le projet, depuis la préparation jusqu'aux moindre détails de l'organisation et du déroulement.
  • Un contact direct et privilégié avec le guide qui encadrera le voyage.
  • Un fonctionnement très collégial, où chacun peut s’impliquer…
  • Une préparation en France pour faciliter la cohésion du groupe et répondre concrètement à toutes les questions : un week end à La Grave, les 25 & 26 juin, (inclus dans le prix de l’expé !).
  • Un prix plutôt sympa !

La carte la plus précise des lieux, par contre... attention, le tracé des sentiers n'est pas forcement exacte !
On la trouve en France, par exemple à Gaïa-store à Grenoble, ou directement à Kathmandu.

Vous trouverez dans ce n° 53 de Trekmag un article sur l'itinéraire de trekking, qui illustre bien l'ambiance de cette randonnée.