L'ascension du Ratna Chuli, 7 034 m
Vallée de Phu, Népal
Automne 2009




> fermer la fenêtre

Retour à la page d'acceuil


Avec tous mes remerciement à Jean Annequin pour les photos.
Un chapitre du livre "Sommets du Népal" aux éditions Glénat est égalemment consacré au Ratna Chuli.
Nous profiterons de cette expédition pour compléter les informations du livre, pour le chapitre : "Sommets du Népal".


Depuis un petit sommet au dessus de Phu, voici enfin notre Ratna Chuli.
Nous allons être au coeur des montagnes de Phu.


Le village de Phu.
En face, la vallée de l'Himlung et du Nemjung avec les grande moraines du glacier de Pangri.



L'envers du village.
C'est aussi l'endroit le plus confortable, le plus abrité du vent.
Souvent, en fin de journée, les habitants s'y réunissent juste avant le coucher du soleil à 16h 45 !.

« Objectif 7000 »


Cette altitude symbolique a souvent été, pour moi, le prétexte à de très belles expéditions en Himalaya.
C’est une altitude que j’apprécie particulièrement : la montagne conserve une dimension humaine et reste encore accessible pour la plupart d’entre nous, avec, surtout beaucoup de plaisir à vivre « au pays de l’oxygène rare ».
Pour ce Ratna Chuli, les différents caractéristiques de son ascension en font un sommet idéal pour une 1ère expérience de la haute altitude.

  • L’immersion en haute altitude est bien réelle. Nous sommes au cœur des hautes montagnes à la frontière du Tibet.

  • La durée est importante sans être disproportionné.

  • La difficulté technique est modérée et permet de bien se concentrer sur l’acclimation et les problématiques de l’hypoxie.

  • D’autres petits sommets à proximité du camp de base seront de beaux objectifs pour parfaire notre acclimatation.

  • Nous évoluerons en « progression douce » pour augmenter les chances de réussite de chacun.

  • La proximité du Tibet renforce encore le cadre haute montagne des lieux en lui donnant une dimension particulière.

  • Et une préparation adéquate avant le départ permettra de bien vivre cette expérience d’altitude.


La dimension culturelle est également bien présente. Dernier village de la vallée, Phu est un lieu très particulier où j’ai tissé, au fil des ans, de vrais contacts…, nous y serons bien accueilli et y resterons quelques jours pour nous imprégner de l’ambiance de ce village du bout du monde.
Nous avons aussi rendez-vous avec l’histoire puisque le grand col au pied de notre arête correspond au Kongyur La, qu’empruntèrent les premiers habitants de Phu quand ils sont arrivés du Tibet.
Un petit groupe de trekkeurs pourra également partager la première partie de notre aventure, jusqu’au-dessus du camp de base avec un petit sommet de 6000 en prime.

Tout concours à rendre cette expédition exceptionnelle.






Toutes les photos de l'ascension sont de Jean Annequin.


Depuis Ubi, en face notre vallée d'accès au Ratna Chuli.
Les deux sommets à gauche sont des "petits" 6000. Ils n'ont pas de nom et je ne pense pas qu'ils aient été gravi.


Toujours le glacier de Pangri, mais photographié d'un peu plus haut. Le sentier qui conduit à Ngaru est bien visible, il coupe l'ensemble du versant d'en face. Et parmi les grands sommets du Peri Himal, seul l'avant dernier à droite est facilement reconnaissable : c'est l'Himlung Himal.

Une réelle connaissance des lieux... et des habitants.
Ce n'est un secret pour personne, je suis souvent à Phu.
J'aime beaucoup cette vallée, les sommets, le village et ces habitants.
Certain pense même que c'est louche !
Au Népal, c'est le seul endroit avec une telle concentration de sommet de plus de 7000 qui soit abordables. Et, je n'ai que des bons souvenirs de mes différentes expés.

  • Il y a eu l'Himlung Himal
  • Le Nemjung avec le tournage du film "Skippers d'altitude" avec François Damilano
  • Le Gyajikang avec le premier parcours de l'arête Ouest qui va devenir, au fil du temps, la voie normale d'ascension. C'est aussi le grand sommet le plus abordable de la vallée.
  • Le Bhrikuti et un séjour prolongé chez Sonam dans le haut du village.
  • Mustang Phu en 2007, le premier parcours d'un incroyable voyage.
  • Mustang Phu en 2008 avec le parcours des alpages de Phu, pour rejoindre Naar

Stratégie d’ascension... la progression par paliers.
Nous progresserons régulièrement sans retour au camp de base en déplaçant à chaque fois notre camp.
Avec des étapes plus courtes (maximum 400m) et donc beaucoup plus de camps.
Le confort est privilégié avec de grandes tentes d'atitude, des Salewa Base (3 places pour 2 personnes).
Nous serons ainsi plus de temps sur la montagne.

... Voir le texte dans le chapitre "les clefs de l'Himalaya": "Altitude & progressions".
Et les comptes rendus de mes précédentes expéditions : le Shishapangma, la Putha Hiunchuli ou le Gurkarpo Ri, au Népal.
Ou encore Le Mamostong et le Chong Kumdan en Inde.

Une film pédagogique sur "La Stratégie de l'escargot" a également été réalisé par François Damilano en 2008.


Une photo surprenante de Phu, qui a été prise du haut depuis le sentier qui vient de Ngaru.
On voit bien la disposition particulière des champs cultivés qui sont situés au-dessus du village, avec à droite Gomren et à gauche Ubi.


Depuis le bord du plateau de Ubi.
Toute la partie haute du village est maintenant quasi désertée, et menace de tomber en ruine.
Les maison sont anciennes et beaucoup moins confortable que celles qui ont récemment été construites dans le bas du village, en utilisant des champs qui, avant, étaient cultivés.

 

Date :
Du jeudi 15 octobre au dimanche 15 novembre 2009

Budget :
6000 €, à confirmer

Au fil des jours :

J1 Départ Paris   J17 ASC 5
J2 Arrivée Ktm   J18 ASC 6
J3 Kathmandu,   J19 ASC 7
J4 Bus to Besisahar, jeep to Bulbule, trek to Nagdi   J20 ASC 8
J5 trek to Jagat   J21 ASC 9
J6 trek to Darapani   J22 ASC 10
J7 trek to Koto   J23 ASC 11
J8 trek to Meta   J24 ASC 12, tous au camp de base
J9 trek to Kyang   J25 retour à Phu
J10 trek to Phu   J26 Meta
J11 Phu, repos   J27 trek Koto, Timang
J12 Trek camp de base   J28 trek to Chyanche
J13 ASC 1   J29 trek to Syange, jeep to Besisahar,bus to Kathmandu. Hotel Padma
J14 ASC 2   J 30 Kathmandu
J15 ASC 3   J 31 Départ Ktm
J16 ASC 4   J 32

Arrivée à Paris

  • 6 jours de voyage
  • 11 jours de trek
  • 12 jours sur la montagne
  • 3 jours de repos, de shopping ou de visite

Niveau des participants :

  • Une bonne condition physique.
  • Une expérience de l'alpinisme et de la marche en crampons dans des pentes de neige à 35/à 40°, à un niveau PD/AD en neige.
  • Une réelle autonomie en trek, pour les déplacements en montagne et dans la vie quotidienne.
  • Par contre, une expérience de l’altitude et des expéditions n'est pas obligatoire, simplement conseillée.
  • un peu de temps à consacrer à la préparation.
  • Une bonne dose de patience, de tolérance et d'humour.


Le village de Phu, bien sûr...
J'aime beaucoup cet endroit ! C'est un peu comme La Grave... en plus radical.
Et, j'y suis presque chez moi.


Quand nous sommes chez Sonam, la tente mess et quand même installée dans un champs voisin,
pour nous permettre plus de confort et d'intimité.


Mary, sur le toit de la maison de Sonam. Y'a pire comme camping !
Le petit sommet en face me nargue depuis longtemps. L'arête à gauche conduit au Gyajikang.


Pour s'incrire...
Un 1er contact par téléphone ou mail est nécessaire.
Puis, une fiche technique plus précise est à votre disposition.

A bientôt...

Et bien sûr, un dernier petit clin d'oeil à mes partenaires habituels
logo

avec : Triple Zero pour les duvets et les lunettes Adidas

logo

logo

 

Les "Plus" de ce voyage :

  • Un projet construit pour une 1ere expérience de la haute altitude en Himalaya et des grands sommets.

  • La taille du groupe qui est limitée à 8 personnes.

  • A la fois, un versant culture particulier avec un acceuil dans le village de Phu, puis une partie très haute montagne

  • Une grande expé, sur un grand sommet avec une réelle expérience de l'altitude.

  • Un encadrement par un guide de haute montagne UIAGM, spécialiste de l'Himalaya & des expés…
    Facile, puisque je vis une grande partie de l'année à Kathmandu.

  • Un guide particulièrement attentif à la réussite de votre voyage, car totalement impliqué dans le projet, depuis la préparation jusqu'aux moindre détails de l'organisation et du déroulement.

  • Un contact privilégier avec l'équipe népalaise, avec laquelle nous serons très proche.

  • Une agence qui est aussi une micro économie familiale et solidaire.

  • Un contact direct et privilégié avec le guide qui encadrera le voyage.

  • Un fonctionnement très collégial, où chacun peut s’impliquer… à hauteur de ces envies et de sa disponibilité.

  • Une préparation en France pour faciliter la cohésion du groupe et répondre concrètement à toutes les questions.


> fermer la fenêtre