Himlung Himal, 7 126 m., Népal


> fermer la fenêtre

fiche de présentation

« Expédition, mode d’emploi »

... Pour gravir des sommets lointains bien sûr , mais aussi et surtout pour apprendre toutes les ficelles de l’organisation et de la conduite d’une ascension en Himalaya ou dans les Andes.
... pour réaliser un projet d’expédition, depuis la préparation jusqu’aux milles et un problèmes à prendre en compte sur la montagne et dans le pays, mais aussi pour communiquer toutes les informations nécessaires, tous ces « détails » qui permettent de passer du rêve à la réalité.
Si vous avez envie de partir dans les Andes ou en Himalaya, si vous souhaitez découvrir le monde des expéditions, vous perfectionner ou devenir plus autonome pour organiser une future ascension, le projet continu avec des rendez-vous très différents :

  • en juin 2002, au Pérou, vers le Yerupaja et d’autres sommets de la Cordillère de Huayhuash.
  • en été 2002, au Ladakh, pour qu’alpinisme, randonnée et culture se mêlent intimement, avec deux sommets à 6000, très accessibles.
  • en automne 2002,mi-septembre/octobre, au Népal vers l’Himlung Himal, un sommet de 7000 m dans la vallée reculée de Naar.
  • puis en novembre, toujours au Népal, « 1ere expérience d’Himalaya » pour découvrir la vallée de la Rolwaling et gravir un sommet très accessible, le Ramdung, avec un retour par des chemins de traverse.
  • Et entre les deux, un projet surprenant... « Expé express », 15 jours pour gravir le Naya Kanga au Nord de Kathmandu.


« Ascension de l’Himlung Himal, 7140 m. »


Au nord des Annapurnas et du Manaslu, sur la ligne de crête de la frontière tibétaine, l’Himlung Himal (7140 m) est un grand sommet peu connu, à l'écart des expéditions traditionnelles.

Son accès s'effectue par la vallée de la Marsyangdi, les premières étapes du tour des Annapurnas, puis la vallée de Naar Phu, de culture tibétaine.

Facile techniquement, l'ascension s'effectue entièrement sur neige, lors d'une progression nécessitant trois camps d'altitude. Le passage d'une antécime et d'un col à 6300 m sera la clé du sommet, au bout de l'arête ouest.

Cette expédition garde encore le parfum envoûtant de l'aventure et de l'exploration.


Du 25 septembre au 26 octobre 2002.


Niveau des participants :
Þ Une très bonne condition physique est nécessaire.
Þ Une bonne maîtrise des bases de l'alpinisme est conseillée, pour pouvoir évoluer en relative autonomie sur la montagne.
Þ Une motivation certaine pour s'impliquer dans le fonctionnement ou acquérir une réelle autonomie.
Þ Une expérience préalable d’expédition n’est pas obligatoire, simplement conseillée

Il faut également être préparé à des conditions d'isolement prolongé, avec la tolérance et l'autonomie indispensable à la pleine réussite d’une expédition, aussi bien sur la montagne qu'au sein d’un groupe.

Nombre des participants :
Le nombre des participants est limité à 10 personnes, avec un minimum de 4.

Encadrement.
L'encadrement est assuré par Paulo GROBEL, guide de haute montagne.

Rôles de l'encadrement :
Ses taches sont multiples et évoluent avec le temps...

Avant l’expédition, il doit veiller à organiser la préparation et à répondre aux diverses questions des participants.

Sur la montagne, le guide est responsable de l'organisation générale de l'ascension, du choix et de la position des camps d'altitude.
Sa mission le conduit à superviser l'équipement de l'itinéraire, à conduire une cordée, à surveiller les cordées qui l’accompagnent.
Il est le conseiller technique des cordées qui évoluent seules sur la montagne.
Il est également gestionnaire de la logistique de l'expédition.
En fonction des conditions de la montagne et des participants il peut modifier le programme, arrêter la progression des cordées, faire redescendre un participant.

Au retour, il doit veiller à la bonne réalisation des taches demandées : actualisation des dossiers, du topo...

Une idée du projet :
Réaliser l’ascension d’un sommet facile techniquement mais d’une altitude importante, pouvant servir de « 1ere expérience himalayenne ».

C’est donc un projet ouvert à des personnes pouvant avoir des motivations différentes :
· Simplement participer pour réussir un grand sommet et se laisser guider.
· Un peu plus en voulant devenir plus autonome en haute altitude.
· Ou s’impliquer encore plus, dès la préparation, pour mieux comprendre « les dessous » d’une expé et acquérir des « clefs » pour plus d’autonomie dans l’organisation et la conduite d’une expédition.
La cohabitation de ces trois types d'objectifs ne pose pas de problème particulier, car il existe un dénominateur commun à tous, qui est celui de réussir cette ascension et de s’y préparer le mieux possible.
A chacun de déterminer son niveau d’implication personnelle et la durée de cette préparation.

Ce projet, réalisé en collaboration avec Terres d’Aventure, marque aussi un changement dans l’organisation de ces grandes expés, en donnant plus de place à la préparation avant le voyage, et donc plus de chance de succès pour tous.

Au fil des jours :
1er jour : Envol de Paris pour Kathmandu. Nuit en vol.

2ème jour : Arrivée à Kathmandu. Installation en hôtel. Premier contact avec la capitale du Népal.

3ème jour : Bus matinal pour Dumre et Besi Sahar, puis une petite marche le long de la Marsyandi pour redécouvrir le monde du trek. Cette première partie de la marche d’approche correspond au tour classique des Annapurnas. Nuit à Khudi.

4ème jour : De villages en ponts suspendus, de rizières en forêts, nous remonterons tranquillement la vallée. Les villages sont nombreux et les habitants de différentes ethnies, Gurung ou Tamang, vaquent à leurs occupations. Nuit à Syange ou Jagat.

5ème jour : La vallée se fait plus étroite, les montagnes plus présentent. La végétation change doucement ainsi que les habitations et les cultures. Notre groupe prend aussi doucement son rythme de croisière. Nuit à Dharapani.

6ème jour : Dernière journée sur la grande route du tour des Annapurnas, avec les derniers lodges et tee shops. Le paysage devient de plus en plus alpin et Koto, juste avant Chame, marque l’entrée de la vallée de Naar.

7ème jour : En 2002, c’est la première année que cette vallée sera officiellement ouverte aux randonneurs, le début d’une autre histoire !
Pour rejoindre le 1er grand village, il nous faut d’abord remonter des gorges profondes et impressionnantes, le sentier est un véritable ouvrage d’art.

8ème jour : Puis la vallée s’ouvre enfin, laissant un peu de place aux hommes et aux cultures. Voici le village de Naar aux nombreuses maisons aux toits plats, blotties les unes contre les autres . Les drapeaux de prières claquent au vent du Tibet et l’atmosphère bouddhiste est partout présente. Nuit à Naar.

9ème jour : Mais, il nous faut continuer notre route, remonter la vallée pour s’éloigner encore du monde des hommes et rejoindre Phu, un village du bout du monde perché sur un piton rocheux. Plus loin, très loin, la porte est grande ouverte vers les hauts plateaux du Tibet.
Nuit à Phu.

10ème jour : Aujourd’hui, la montagne peut attendre, car nous resterons une journée entière dans le village. Pour nous acclimater bien sûr, mais aussi pour nous imprégner de l’ambiance très particulière de ce lieu hors du commun. Nuit à Phu.

11ème jour : une simple demi-journée de marche nous sépare maintenant de notre camp de base. Le sentier devient peu marqué et traverse des moraines et un glacier recouvert de pierre. Le camp de base est aussi un alpage de Phu et les villageois viendront certainement nous rendre visite. Nuit au camp de base.

12ème au 23ème jour : Ascension de l’Himlung Himal (7140 m)
Notre ascension débutera par une journée de repos et d’installation au camp de base.
Du camp de base à 4 850 m., l’accès au Camp 1 ne nécessite pas de matériel d’alpinisme, puisqu’il s’agit simplement de remonter une grande moraine jusqu'à proximité du glacier à 5300 m. (Environ 3 à 4 h.)
Du Camp 1 au Camp 2, le trajet est déjà plus long sur un glacier peu crevassé nécessitant quelques contournements de crevasses ou de séracs et l’équipement d’une pente un peu plus raide. Le camp 2 est situé sur un grand replat à 6 200 m. (Environ 6 à 8 h.)
L’étape, entre le camp 2 et 3, est un grand moment d’alpinisme avec le parcours d’une superbe arête en plein ciel à plus de 6 400 m. Ce type d’arête est tout à fait exceptionnel et représente un des points forts de cette ascension...
Après une courte descente, l’arête nous conduit naturellement au pied de la pyramide sommitale. Le camp se situe au col à 6 300 m. (Environ 4 à 6 h.)
Nous voici très proche du sommet, l’arête se redresse en une belle pente de neige régulière ne nécessitant, en condition normale, pas d’équipement particulier.
4 heures d’effort, pour nous retrouver enfin à plus de 7000 m., au sommet !
A la descente, nous nettoierons les 3 camps d’altitude avant de regagner le camp de base.

24ème jour : Une journée très courte pour retrouver nos villageois et la vie de Phu. Que la fête commence !

25ème jour : Et la descente continue, forcement rapide et douloureuse. Nuit à Naar.

26ème jour : Préparez-vous à un grand choc, car nous retrouvons Koto et son Chek Post et la grande foule du tour des Annapurnas. De quoi disserter sur l’impact du tourisme et sur le sens du progrès ?

27ème jour : Plus bas, Tal est un petit hameau très pittoresque en dehors des étapes-clefs de la Grande Boucle.

28ème jour : A Ngadi, nous aurons quitté le monde de l’altitude, voici la chaleur et les cultures de la plaine.

29ème jour : c’est le dernier jour de trek et très vite les derniers villages. Déjà Besi Sahar puis le retour en bus à Kathmandu. Nuit en hôtel.

30ème jours : Journée libre à Kathmandu, pouvant servir de sécurité en cas de retard divers. Nuit en hôtel.

31ème jour : Envol de Kathmandu pour Paris.

Organisation :
L’organisation du voyage est prise en charge par Terres d’Aventure.
Þ Pour les transports sur place, l’hébergement, l’infrastructure jusqu’au camp de base, avec le soutien d’une agence népalaise.
Þ Puis, nous prendrons en charge toute l'organisation au-dessus du camp de base.

Si vous souhaitez mieux comprendre l’organisation de ce type d’expédition, voici les questions que nous aborderons durant la phase de préparation :

· Les recherches d’information pour le choix d’un sommet.
· Comment définir la difficulté d’une ascension et les problèmes qui en découlent ?
· Les agences sur place. Comment la choisir, quels services, à quels prix ?
· L’itinéraire de trek à l’aller et au retour. Quel est le meilleur choix, par rapport à l’acclimatation ou à l’équipe locale ?
· La nourriture en altitude, comment la choisir, quelle quantité ?
· Quel type de matériel d’alpinisme ? Combien de tentes d’altitude, de réchauds ?
· L’envoi de ce matériel sur place ? Les contraintes du fret.

En résumé :
la nourriture
· durant le trek et au camp de base : préparée par l'équipe locale.
· en altitude : préparée par les participants.
· à Kathmandu: petit déjeuner pris au B&B, repas de midi et du soir dans les restaurants de la ville
L'hébergement :
· à Kathmandu en hôtels confortables.
· durant le trek, au camp de base et durant l’ascension : tentes d’altitudes.

Matériel personnel :
Nous aborderons toute la partie « matériel » lors du week end de préparation en utilisant les documents de mon site Web « les clefs de l’Himalaya ».
Pour diminuer le coût de l’achat de l’équipement d’alpinisme de chacun, une procédure de détaxe à l’exportation sera mis en place, pour l’exonération de la TVA sur ces achats, principalement auprès des sociétés Asolo pour les chaussures et Salewa pour les vêtements et les duvets.

La préparation :
Je souhaite donner une place importante à la phase de préparation de cette expédition, car c’est un élément important du succès de chaque participant à une ascension en haute altitude.
En plus d’une première réunion d’organisation et d’information, fin mai, je vous propose deux types de préparation sur le terrain, en fonction de votre expérience :

soit un week end prolongé du samedi 6 juillet au mardi 9 juillet 2002 pour :
· faire le tour de tous les aspects matériels de cette expédition,
· vivre la vie en altitude dans un vrai camp sur glacier,
· voir (ou revoir) les techniques de base de l’alpinisme,
· être en montagne et réaliser l’ascension de sommets.

Soit un week end, samedi 6 et dimanche 7 juillet 2002 pour, en un jour et demi,
· faire le tour de tous les aspects matériels de cette expédition
· voir ( ou revoir ) les techniques de base de l’alpinisme.

Le coût de l’encadrement pour cette phase de préparation est inclus dans le prix de l’expédition.

Quelques points de repères dans le temps :
Hiver et printemps 2002, informations et inscriptions.
Dimanche 26 mai : 1ère rencontre avec les participants, début de la préparation..
Du samedi 6 au mardi 9 juillet, week end de préparation sur le terrain.
25 septembre 2002, c’est le grand départ.


Le prix :
Jusqu’à 7 personnes : 6499 euros , soit 42 631 F.
A partir de 8 et jusqu’10 personnes : 6299 euros soit 41 319 F.

Il comprend
· Le transport aller/retour de Paris à Kathmandu, les transferts indiqués au programme.
· L’hébergement nuit et petit déjeuner à l’hôtel à Kathmandu.
· La pension complète pendant l’expédition.
· Les royalties d’ascension, les frais de salaires et d’équipement de l’officier de liaison.
· Une équipe népalaise comprenant un sirdar, un cuisinier et ses aides, des sherpas d’altitude et leur équipement.
· Le portage jusqu’au camp de base et retour.
· Les vivres de course et d’altitude (lyophilisées, boissons énergétiques, etc…).
· La fourniture du matériel collectif, tentes de camp de base, de camps d’altitude, cordes fixes, pieux à neige et matériel collectif.
· Une pharmacie et un caisson hyperbare.
· L’encadrement tel que spécifié.
· Une franchise de bagages en soute, de 18 kg par personne.

Il ne comprend pas
· L’assurance 3% obligatoire.
· La taxe d’aéroport, les repas et visites à Kathmandu.
· Les pourboires, boissons et dépenses personnelles.
· L’équipement personnel.
· Les frais de visa.

Inscription :
Directement auprès de Paulo GROBEL, à l'aide de la fiche d'inscription.
Joindre obligatoirement : la liste de course, un certificat médical de moins de 4 mois pour « l’aptitude à la pratique de l’alpinisme en haute altitude », et un chèque d'acompte de 30 %., à l'ordre de Paulo GROBEL.
A noter, l’assurance « complète » est gratuite, soit l’équivalent de 3 % du voyage, pour toute inscription 4 mois et plus avant le départ.

Formalités

* Passeport disposant de 6 mois de validité au delà de la date de retour de votre voyage.

Visa : le plus simple et le moins coûteux est de le faire émettre à l'aéroport de Kathmandu à votre arrivée; vous munir pour cela de 30$ US en espèces et d'une photo d'identité.

Bio-data :
Je vous le ferais parvenir à l’inscription, prévoir 4 photos d’identité et les photocopies des 6 premières pages de votre passeport.




>> Téléchargez cette fiche technique (format .PDF)

> fermer la fenêtre