Le Tashi Kang, 6386 m
Topo & photos




> fermer la fenêtre


Cette ascension a été organisé dans le cadre d'une expédition
organisé par « Montagnes de la Terre », l’agence de la fédération des Clubs Alpins Français, avec le soutien de la commission alpinisme du CAF.


Au départ du camp de base du Tukuche, le Tashi Kang est cette petite pyramide tout au fond. Le sommet déjà au solei est un avant sommet à 6199m.


Une vue grand format, depuis l'autre camp de base de la Hidden Valley ( derrière la moraine au chorten ).
La voie normale remonte le petit glacier tout à droite de la photo.

"Small, but beautiful..."

Le Tashi Kang ne fait pas partie des sommets connus et fréquentés, et on vous demandera certainement quelle mouche vous a piqué d'avoir choisi ce massif du Sandachhe Himal.

Et pourtant, en plus d'être :

  • très accessible techniquement,
  • très esthétique,
  • d'une altitude raisonnable mais quand même à + de 6000 m,
  • sans névessiter trop de temps grâce à l'avion de Jomosom,
  • dans une région tranquille, mais simple d'accès,
  • avec un trek aventureux par la Hidden Valley,
  • de pouvoir se combiner avec le tour du Dhaulagiri,
  • ou en faisant une vraie boucle par Marpha

..., c'est surtout un petit sommet qui permet d'explorer en toute tranquillité et légalité cette région de la Hidden Valley avec les massifs très peu connus du Sandachhe Himal et du Mukut Himal.
En effet, ce sommet nécessite un permis d'expédition délivré par le ministère du tourisme, mais à cause/ou grâce à son altitude inférieur à 6500 m..., sans officier de liaison !
Donc, tout est possible, en étant discret.

Une vue sur les sommets du Mukut Himal...


Une vue de haut, prise de l'arête du Tukuche. Le sommet principal... à gauche, s'appelle le Hongde, 6556m.
La traversée complète du massif par les crètes représente un très beau projet.


L'autre versant de la longue arête qui mene au Tongu, à droite le Tongu Pass ?...


Une grande vallée, facile d'accès, s'ouvre rive gauche de la Hidden Valley, avec le Tongu et le col à 6052 m. Sauvage et hyper tranquille !


La partie nord du massif, appelée aussi Timalibahi Danda. Le sommet de gauche devrait être le Tongu à 6197 m, avec le col caractéristique.

Par exemple depuis Jomosom, voici un très beau programme d'alpinisme dans cette région, avec au programme 2 ou 3 sommets de plus de 6000 m.
Solitude garantie ou presque... ça change de la foule de l'Island Peak.

  • une entrée par Sandga et le bas de la Hidden Valley,
  • l'ascension du Tashi Kang,
  • puis d'un autre sommet du Mukut Himal (Hondge ou Tongu Peak)
  • et retour par le Thapa Pass sur Marpha...

 

Ou encore, la vallée du village de Mukut n'est pas très loin, au nord du massif... une région encore plus sauvage que Sangda !

L'accès au camp de base.
Ce camp de base se situe au milieu de la Hidden valley. Il est donc possible de le rejoindre soit par le haut, soit par le bas.

  • par Marpha et le Thapa Pass, puis en descendant la vallée.
  • par Jomosom et Sangda, puis le sentier d'accès décrit dans la page "Hidden Valley".

Il faut environ 6 à 7 jours depuis Jomosom pour l'un ou l'autre de ces itinéraires.


C'est a peu près le seul endroit plat de la Hidden Valley. Il y a même quelques ruines de kharka.
Au fond, c'est le début des gorges et sur la droite l'accès au lac d'altitude. Il me manque juste les coordonnées GPS...


Une photo rare, les routes vers le haut Dolpo et la Hidden Valley depuis la vallée de Sangda.
Sur la droite, en haut... la trace blanche, c'est le sentier à yacks classique & fréquenté qui débouche du Dolpo.
Le chemin descend vers un grand pont sur la Bherol Khola, puis change de rive et devient le sentier à droite en bas,
une vraie route nationale !!!.
Les sommets enneigés font partie du massif du Mukut Himal.

Camp d'altitude :
Il est judicieux d'installer un camp d'altitude confortable (avec toute l'équipe de cuisine) près du lac au pied du glacier, vers 5500 m.
Pour rejoindre ce lac, il n'y a pas vraiment de sentier, mais en suivant au mieux le torrent principal on arrive d'abord à un vaste replat ( peut être des problèmes d'eau suivant la saison pour en faire un lieu de camping ), puis par des cordons morainiques jusqu'aux berges de ce très beau lac glaciaire.
Ambiance très agréable et très peu de trace de passages.

Depuis ce camp, le sommet nécessite une bonne journée d'alpinisme, ou deux..., avec éventuellement un camp au col à 6200.


Un lieu superbe et sauvage, idéal pour un camp d'altitude confortable...
L'itinéraire pour le sommet est très simple,. tout droit, puis à gauche et enfin sur l'arête à droite.

Difficulté et matériel :
Le glacier est très proche du lac, et le cheminement plutôt agréable.
Le front glaciaire s'aborde facilement à droite ou à gauche, puis une zone de crevasses s'évite rive droite. Vers 5900, on arrive à un cirque glaciaire avec un grand col en face et un petit sommet sur la droite, vers l'est.
Rejoindre la base rocheuse du versant sud-est du Tashi Kang, traversez à gauche puis montez plus directement par des pentes de neige agréable à cramponner, 30/35° jusqu'à rejoindre l'arête sud-ouest vers 6200m.
Suivre cette arête de neige, parfois cornichée mais sans difficulté, jusqu'au sommet.

La cotation pourrait être III/PD en neige, en "cotation Himalaya".


Un vue rapprochée du sommet depuis l'arête sud-est.
C'est Laurent, le géologue, qui va être content, car on voit très bien une strate très particulière de rocher clair.

Du sommet, si vous avez encore un peu d'énergie..., deux autres sommets vous tendent les bras, au nord, un sommet sans nom à 6403 m et au nord-est le Tasartse, 6343 m.
Tous deux nécessitent de redescendre à un col ( 6117m ) en traversant le Tashi Kang. Ce sont des sommet glaciaires sans difficulté, mais très panoramiques.
Un camp d'altitude sur l'arête à 6200 m permettrait de gravir l'ensemble des 3 sommets de ce petit massif.

  • L'avant sommet à 6199 m se gravit et se traverse facilement.
    L'approche est un peu fastidieuse.
  • Sans faire de camp au lac, il est aussi possible par bon enneigement, de rejoindre un col entre ce sommet et l'arête sud-est.
    Vieilles cordes fixes en place !?
  • Enfin, l'arête sud-ouest du sommet sans nom à 6403 m se rejoint par la selle herbeuse au sommet du sentier d'accès à la Hidden Valley depuis Sangda.
  • Par contre, tout le versant nord au dessus de Sangda, avec le glacier de la Jharche Khola ne présente pas d'accès logique ou particulièrement esthétique.

A l'automne 2003, bien acclimaté, nous avons traversé le Tashi Kang sans trop de soucis... en faisant du tourisme alpinistique.
Pas de corde, ni de baudrier... juste piolet & crampons, des bâtons de marche et des baskets pour l'approche. Une longue journée depuis notre camp de base du Tukuche !!!
Avec un groupe, une corde et un peu plus de matériel (crevasses) est certainement nécessaire pour la voie normale depuis le lac à 5500 m.

Une petite vignette, qui s'ouvre sur une photo un peu lourde de l'avant sommet à 6199 m.
Je suis descendu dans les cailloux de l'arête de gauche...
Les pentes de neige à droite auraient été plus simples.
Tout au fond, le Sita Chuchura 6613m, avec les sommets du Mukut Himal à droite.


En descendant du sommet...
L a flèche jaune indique le lac glaciaire et l'emplacement éventuel du camp d'altitude.
La pente de neige au 1er plan donne une bonne idée de l'inclinaison.
Tout au fond, c'est une vue surprenante du Dhampus Peak.

Cartes et topo.
pas de topo sur internet.
Pour les cartes, toujours la feuille JOMSOM 2883 03 au 1/50 000 du "Survey Department of His Majesty's government of Nepal in co-operation with the Government of Finland".

La "Mustang, the forbidden Kingdom" de Nepa Map au 1/125 000 est un bon complément, mais très approximatif.


Deux vignettes qui ouvrent les deux cartes disponibles de la région. Attention, elles sont relativement lourdes pour être suffisament précises et interessantes.

Une vue un peu flou du glacier de Jharche et du versant nord du sommet sans nom à 6403 m, celui à côté du Tashi Kang.
En fait, ce sont les brins d'orge qui m'avaient séduit, poussant courageusement sur le rebord d'un grand chorten sur la route de Sangda.
Une vison d'espoir et de sérénité...

 

Paulo Grobel, mai 2004.

Bonne ascension et vous pouvez m'envoyer un petit mot par mail si vous souhaitez plus d'infos ou pour compléter ce topo.
Merci d'avance...


Et une dernière image de ce petit Tashi Kang...

 

> fermer la fenêtre