Du Dolpo au Mustang
La traversée de l'Araniko Chuli 6034 m
Automne 2009




> fermer la fenêtre

Retour à la page d'acceuil
Mustang Phu 2008

Les différentes parties de ce dossier Araniko 2009 :

Encore en travaux...

Dernière modification, le mercredi 16 décembre 2009.


Avec tous mes remerciements à Etienne Principaud... et Françoise, bien sûr!
Mais aussi à Anthony d etrek mag...



Sous la protection de Rizum Gompo...



Welcome au Mustang.


La partie centrale de l'itinéraire que très peu de personnes connait.

Vous avez aimé l’histoire de Mustang à Phu ?
Cette traversée originale au parfum d’aventure et d’exploration, avec l’émotion indéfinissable de la toute 1ère fois, l’intérêt culturel d’une passerelle symbolique entre deux mondes, un zeste de défi sportif pour envisager de gravir et de traverser des montagnes inconnues à plus de 6000 m.

Les mêmes ingrédients seront réunis pour cette nouvelle traversée du Mustang au Dolpo.

L'itinéraire n'est répertorié nulle part ? Le nom du sommet vous est inconnu ?
C'est normal, car très peu d'alpinistes ont gravit l'Araniko et certainement personne n'a effectué cette traversée. C'est ce qui fait d'ailleurs tout l'intérêt de ce nouvel itinéraire.
Laissez-vous simplement porter par le projet. Dépliez les cartes sur le tapis du salon : le voyage peut commencer.

L'itinéraire est maintenant décidé.
Nous partirons de Jomosom pour rejoindre le Nord Dolpo, puis nous traverserons les montagnes pour enfin atteindre Lo Manthang, la capitale du Mustang.

L’idée de rejoindre, à travers les montagnes, ces deux lieux, à la fois si semblables et si différents, est d’une simplicité lumineuse.
Qui sait…, peut-être jouerons-nous à saute frontières, pour porter un regard vers le Tibet ?


Pour cet itinéraire déambulatoire qui conjugue culture, randonnée et alpinisme, il y aura forcément un séjour à Chharka, un autre village du bout du monde, révélé par le film « Himalaya, l’enfance d’un chef ». Et une visite au delà de Lo...

Pour aller si loin, il nous faudra du temps.
Il faudra suspendre notre pas pour bien vivre la magie de l’altitude, s’ouvrir au jeu juvénile de la découverte, du 1er regard… partager l'inquiètude de Chhotemba et s'engager vers un ailleurs inconnu.

Comme moi…, vous allez adorer cette nouvelle traversée du Dolpo au Mustang.

Une idée du projet :
Il s'agit à la fois d'un grand trekking et de l'ascension d'un sommet himalayen.
Bien sûr, l'Araniko Chuli n'est ni très élevé ni difficile.
C'est un sommet de 6000 m qui devrait être côté entre F et PD. Un grand Mont Blanc en quelques sorte, mais à l'autre bout du monde.
Et, c'est justement ce chemin pour y parvenir qui est intéressant.
Traverser un sommet est un jeu rare en Himalaya. Cette traversée nous oblige à un dépouillement salutaire de tout ce qui nous est superflu. Ne prendre avec nous que le strict nécessaire, le strict minimum.
Et vivre quelques jours très loin de tout, vraiment isolé...
Puis, nous arriverons à Lo Manthang, comblés. Disponible pour vivre le plus intensément possible une autre découverte : le Mustang. Un rendez-vous incontournable avec "les sacred landscape" et toute la dimension culturelle d'un voyage exceptionnel.
L'organisation de l'ensemble du séjour dans le cadre d'une micro économie familiale nous permettra une proximité privilégiée avec l'équipe népalaise et la réalité de la vie au Népal.
Au retour, un projet d'article pour Trek magazine nous entraînera vers une aventure d'écriture et de photos.

La première partie du voyage...
... que nous avons parcouru avec Chhotemba au printemps 2008 de retour de l'expédition à la Putha Hiunchuli.
De Mukot à Jomsom...


Le premier camp, près des 3 chortens. Une vue splendide sur les villages et la Kali Kandhaki.

carte
Un peu de carto, avec en bleu le sentier qui conduit à Sangda. Le petit rond rouge représente Ghok.
Et le tracé dans le lointain, la piste vers le Dolpo.


Chhotemba dans le début de la traversée horizontale qui conduit au dessus de Sangda.


L'arrivée à Sangda.

col
Le tracé du sentier qui conduit au Dolpo depuis Gok.


La carte de la haute vallée de la Nakhkhem Khola et le sentier de la Pass de Ghami.


Ce grand plateau glaciaire est très surprenant, je n'en avais jamais entendu parlé.
Et il y a aussi beaucoup de petits sommets à 6000 à réaliser.

La dernière partie du voyage : la descente sur Lo.


Lo Manthang est quelque part dans la plaine, caché dans un repli de terrain.


Les montagnes du Nord Mustang, juste à la frontière du Tibet.
Jamais fréquentées... ! Peut être par Tilman et Tichy il y a bien longtemps.


La plaine, au nord de Lo Manthang.


Le premier village, Tinkar.

Date :
Du vendredi 18 septembre au samedi 17 octobre 2009.

Budget :
Environ 5 000 €, à confirmer.

Au fil des jours :

J1 Départ Paris   J17 Base Camp North, Kekyap Tal
J2 Arrivée Kathmandu, hôtel Padma   J18 down the valley 1, Ghym Khola
J3 Kathmandu, bus pour Pokara   J19 down the valley 2, 5000 m, Kekyap Phedi
J4 vol Pokara/Jomosom, trek Kagbeni. Lodge   J20 Traversée du Kekyap La 5600 m. Tingar, 4000 m
J5 Kagbeni, small summit, lodge   J21 Lo Manthang, 3800 m
J6 Phalyak, 3 chortens, 3400 m, camping   J22 Lo Manthang rest
J7 Pass 4305 m, Sangda, 3700 m   J23 Tsarang, Lodge
J8 Gok   J24 Gami, Lodge
J9 middle camp ?   J25 Samar, Lodge
J10 col 5604 m, Yalku Khola   J26 Kagbeni, Lodge
J11 Chharka, 4110 m   J27 Jomosom, lodge
J12 Charka, rest   J28

Flight Jomsom/Pokhara/Kathmandu, hôtel Padma

J13 Up the Chharka Tulsi Khola Khyoklun   J29 Kathmandu, hôtel Padma
J14 Araniko Base Camp South   J30 Flight back to France
J15 camp 1   J31 Arrivée à Paris
J16 Arniko Chuli 6034 m, traversée      
  • 7 jours de voyage
  • 18 jours de trek
  • 3 jours sur la montagne
  • 3 de repos ou de visite


Au Mustang, le mur de Mani de Ghami.
Rendez-vous dans la page sur les sacred Landscape pour en connaitre l'histoire.


La haute vallée de la Ghyum Khola. A quoi va-t-elle ressembler ?
Et nous installerons certainement un camp entre les deux lacs...

Niveau des participants :

  • Une bonne condition physique.
  • Une petite expérience de l'alpinisme et de la marche en crampons dans des pentes de neige à 30/35°.
  • Une réelle autonomie en trek, pour les déplacements en montagne et dans la vie quotidienne.
  • Par contre, une expérience de l’altitude et des expéditions n'est pas nécessaire
  • un peu de temps à consacrer à la préparation.
  • Une bonne dose de patience, de tolérance et d'humour.

"Le dépouillement progressif", par Denis Flaven
La questions la plus importante à resoudre durant la préparation concernait le choix du matériel à emporter avec une bonne comprehension des problématiques de transport des bagages.
Et voici un schéma illustrant l'acheminement des bagages pour cette expédition bien particulière, avec une traversée de sommet.
Petit à petit, il me semble que nous sommes en train de construire les compétences nécessaire pour pouvoir aborder un projet de traversée d'un grand sommet , à 7000 m par exemple.



Un petit clin d'oeil à mes partenaires
logo


Et les liens qui vont bien : Salewa, Asolo, Petzl, Beal, les lunettes Adidas

logo

logo

Mais aussi avec Triple Zero pour les duvets, CILAO pour les sacs à dos, les baudriers light.

Et bien sûr, l'IFREMMONT pour son soutien et suivi médical.

logo


> fermer la fenêtre