Mustang Phu,
l'incroyable voyage !

Automne 2008...




> fermer la fenêtre

Les autres pages de ce dossier...
Bonne lecture et bon voyage.

Retour à la page d'acceuil

Dernière modification le 5 Février 2009


 


Du Mustang à Phu, l'exploration du Damodar Himal continue...

Ce voyage, à l'automne 2008, complète le premier parcours de cet itinéraire en 2007.

Ce deuxième voyage confirme l'exceptionnelle beauté de cet itinéraire et son intérêt culturel, en particulier “les sacred landscape” du Mustang.
Avec, en plus, une longue période sur le glacier du Khumjungar pour effectuer quelques ascensions en complément de celle du Saribung.

C'est vraiment un incroyable voyage... l'un des plus beaux que j'ai réalisé en plus de 20 ans d'expédition au Népal et en Himalaya.

 


Tout commence à Kag...

..., et vous pouvez retrouver la suite dans une page spéciale : le compte rendu de notre voyage Mustang Phu 2008

C’est un voyage unique…
Pour autant, il est également multiple.
Car, même si nous avons vécu ce voyage tous ensemble, chacun d’entre nous a vécu sa propre expérience. C’est ce regard, ce vécu pluriel que je voudrais explorer et présenter.
J’ai donc demandé à chacun de mes compagnons de voyage de choisir cinq photos et uniquement cinq.
Pas forcément les plus belles, mais celles qui expriment le mieux leur perception du voyage.


Voici donc neuf regards différents sur ce Mustang Phu 2008. Cliquez sur le lien pour ouvril cette page spéciale

A Samar...



L'alpinisme dans le massif du Damodar Himal.
J'aime beaucoup ce petit massif du Damodar.
Coincé entre le Mustang et Phu.
C'était encore il y a quelques années un "blank on the map", un interstice mystérieux.
Au fil des séjours, il nous a dévoilé des perles de bonheur à saisir avec délicatesse.

Cette année nous avons réalisé plusieurs ascensions très différentes les unes des autres.
Il y a le Saribung. Avec un topo précis, car c'est l'un des sommets autorisés du massif de moins de 6500 m. c'est surtout la clefs pour y entrer.
Les Bosses à Mary, le Belvédère d'Alfred et le Kumlun. Cliquez sur le lien pour ouvril cette page spéciale
Une page à compléter au fur et à mesure des prochaines ascensions dans ce massif.


Au Kumlun, un voie un peu engagée. Faut pas s'en mettre une...

Paroles d'expé
Qu'il est agréable d'écrire en ces contrées lointaines.
Nos aventures sont tellement incompréhensibles...
Dans l'intimité de la tente, assis sur un caillou au bord du chemin, ou devant la cheminée à notre retour.


Simplement le plaisir des mots... Cliquez sur le lien pour ouvril cette page spéciale

  • "Himalaya-Terre de refuge (s)" par Pascal Pueyo
  • "La traversée du Damodar par un ivrogne inculte", sous la plume de Jean Milteau
  • "Carnet de voyage…" par Paulo Grobel

cr
Tetang... un détour exceptionnel et un voyage au coeur des "sacred landscape".
Avant de partir, je m'étais plongé dans un gros bouquin de Charles Ramble "The Navel of the demoness",
une étude sur Tetang et le rapport entre le bouddhisme tibétain et la religion civil (celle pratiquée par les villageois).

"Sacred landscape"
Ce voyage a également permit d'approfondir un peu plus notre regard sur ces lieux empreints de sacré.
Un voyage initiatique où nous cheminons de concert avec Etienne Principaud, un rescapé du premier Mustang Phu.

Un chapitre passionnant et parfois bien loin de nos idées reçues.
Cliquez sur le lien pour ouvril cette page spéciale

Avec également une page spéciale sur la grotte de Tashi Kabung.


Bien sûr, toujours Rigsum gonpo.


Mais aussi "Meme" ou Grand Père.
L'un des protecteurs de Kag. Encore vert, le bougre... !
Iwi, "la grand mère" est beaucoup plus discrète ("but very powerfull !") et nous avons tourné longtemps dans le village pour la trouver.


Les fresques de la grotte de Tashi Kabung.
Une page spéciale... avec l'aide d'Etienne Principaud.


Mustang Phu, "l’original"… une page spéciale est en cours de réalisation
Après de nombreuses heures passées sur les cartes, plusieurs voyages sur place pour construire un itinéraire cohérent et pour trouver un passage, la première traversée de Mustang à Phu a enfin été effectuée à l’automne 2007. Un article est paru dans Trek Magazine (n°xx de XXX).
Après l’expérience de ce deuxième voyage en 2008, voici l’itinéraire idéal ou plutôt toutes les informations nécessaires pour mieux construire votre propre programme.
J’ai divisé le voyage en six étapes bien distinctes. Et, dès la saison 2009, une carte spécifique « Mustang Phu » sera disponible chez Nepamap et en vente à Kathmandu.


Une rencontre insolite à Yara.
Laurent Boiveau, accompagnateur passionné d'Himalaya et photographe.
Forcement, nous avons sorti les cartes du Dolpo et du Mustang et évoqué nos rêves d'Himalaya.
Un grand moment.


Les trois mousquetaires, juste avant de rejoindre Phu.
Fatigués et comblés.

Le topo du Saribung…
Grâce à Mary, voici des photos de l’ascension du Saribung, prisent d’en face.
Retrouvez toutes les informations pratiques sur ce sommet dans
une page spéciale .


Au sommet !

Mais quelle progression choisir ?
Il s’agit bien d’un choix et c’est l’élément le plus important de cette réflexion sur la progression douce.
Permettre et proposer un choix...enrichir un regard.
Un regard le plus large possible, le plus respectueux possible sur cet alpinisme bien spécifique des montagnes himalayennes.


La particularité d'une progression douce réside dans la place donnée à la vie en altitude.
Mais pas uniquement...


Il y a aussi l'implication des participants dans un "faire ensemble" qui me touche particulièrement.
Et tellement d'autres aspects...


"Les alpages de Phu".
Avec une page spéciale et c'est aussi un chapitre que vous pouvez retrouver sur le site wek de Trek Magazine grâce au savoir-faire d'Anthony, maitre es goggle .
Depuis Phu, l’idée était de trouver une solution pour construire une boucle et éviter ainsi le traditionel aller-retour à Phu.
Voici donc « les alpage de Phu » 3 journées de trek qui relient Phu et Naar par le haut. C’est le parcours inauguré par Jocelyn Chavy il y a quelques années, avec "la Very lost vallée" et avec un article dans Trek Mag. L’ambiance très sauvage des lieux et la faune très présente renforcent encore l’intérêt de ce parcours.

3 chats
Trois gros chats... et ma plus grosse trouille du voyage.



Tiens, un troupeau de chèvre... ?

Le Mustang La de Tilman s'appelle aussi Teri La.
Avec l'aide de Jean-René Minelli, voici une page dédiée à un itinéraire de trek qui permet de relier le Mustang à Phu mais sans passage glaciaire.
Légèrement plus au sud, c'est aussi la continuation de l'itinéraire parcouru en automne 2003 lors de l' expédition à l'Amotsang .

 

Le versant noir de Mustang Phu…
Dans le microcosme des passionnés d’Himalaya, tout le monde se connaît, tout se sait.
Les nouvelles vont vite, surtout quand elles sont mauvaises.

  • Dans une expé : un porteur malade laissé à sa galère.
  • Dans une autre : un guide UIAGM qui part sans toutes les cartes.
  • Un sirdar qui ne connait pas les lieux.
  • Sur le terrain, les premiers signes de fréquentation avec des poubelles abandonnées et des incinérations à la va-vite.
  • Et, il semblerait que la moraine à proximité du camp 1 abrite la sépulture sommaire d'un népalais. Quelqu'un aurait-il des informations sur un accident qui se serait passé là-haut ?

Et personne n'en parle, comme si tout cela était normal !

Durant la soirée au Musée de Grenoble et dans un texte paru dans le dernier livre sur les guides, j’avais exprimé mon inquiétude face aux conséquences d’une fréquentation peu respectueuse d’un lieu emprunt de wilderness.
Un lieu, que j’avais avec enthousiasme contribué à mettre sur le devant de la scène.
Dès la première saison, la réalité dépasse tout entendement.
Le monde marche vraiment sur la tête…

C'est l'occasion aussi de dire et de redire que la nature, la wilderness mérite toute notre attention. Comme celle porté à nos compagnons de route, qu'ils soient népalais ou occidentaux.

Le versant blanc de Mustang Phu.
Avec une expédition très originale conduite par Jean Annequin... une expédition à ski !
Quelle belle idée... chapeau.
Et voici les premières photos de Jean Heintz.


Et une dernière pensée à nos compagnons de route et de rencontre.

Chhotemba...



Et bien sûr, un dernier petit clin d'oeil à mes partenaires habituels

Et les liens qui vont bien : Salewa, Asolo, Petzl, Beal.

avec : Triple Zero pour les duvets et les lunettes Adidas

logo

logo


La fin du voyage... est pour bientôt.

 

> fermer la fenêtre