Expédition, "au bout du bout", au Langtang
avec Handicap Evasion


Printemp 2011




> fermer la fenêtre

Retour à la page d'accueil

Dernière mise à jour : le 20 septembre 2010


Les photos du Pérou sont de Denis Flaven et celles du Langtang viennent du compte rendu de l'expédition au Gurkarpo Ri de l'automne 2007.


Un drôle d'équipage sur les sentiers du monde... Une Joëlette, un passager, et trois accompagnateurs.


Une randonnée... pour de vrai ! Dans un cadre superbe. Tout le monde en profite...


Mais surtout une aventure humaine où le mot solidarité prends tout son sens. C'est un trek, mais tellement autre chose aussi...


L'équipe est internationale et tout le monde mouille la chemise.
Avec l'altitude et la difficulté des sentiers, l'effort est vraiment intense.


Certains passages sont techniques voir engagés. La concentration doit être maxima pour ne pas s'en mettre une.
Mais c'est aussi l'un des plaisirs du voyage, être capable de conduire les Joëlette avec technique et douceur plutôt que dans la force brute
et surtout... ne rien casser.


Notre chez nous à Kathmandu.


Denis, durant notre voyage du Dolpo au Mustang.
Il m'avais déjà supporté lors de l'ascension du Bhrikuti au printemps 2005.

C'est un peu grâce à Denis que je me retrouve dans cette aventure peu commune.
Je vous invite à visiter le site d'Handicap Evasion pour mieux comprendre la nature de cette" folle" aventure.
Il y a le site complet qui présente tous les projets et surtout ceux organisés en France, puis, il y a aussi la présentation de cette expédition "Au Bout du bout", dans la vallée du Langtang. La présence de cette page dans mon site à côté de l'expédition au Cho Oyu est loin d'être anodine.
Le message principal que Simone de HCE, voudrait faire passer par le biais de ces voyages exceptionnels, c'est que ces projets, avec toutes leurs richesses, manquent cruellement de bénévoles pour accompagnés les randonneurs handicapés.

Et il y a peut être une antenne locale d'Handicap Evasion prêt de chez vous ?





Une vue aérienne de Kyanjing


"Le Bout du bout..." Langshisha Kharka.

Une idée du projet...
L'idée est simple. Que puis-je proposer de mieux au Népal pour un groupe de randonneurs handicapés, en mobilisant toutes mes connaissances des lieux, aussi bien dans le registre de la culture que celui de l'activité et de l'itinéraire.

La gestation du projet a été longue et complexe. Nous avons beaucoup réfléchi, comparé, échangé avec Denis Flaven (avec Simone aussi) avant de tomber d'accord sur la pertinence d'un projet dans la vallée du Langtang. Puis, avec Stéphane Brangoleau, à Kathmandu au printemps 2010, nous avons abordé les détails de l'organisation puis il est parti en reconnaissance sur le terrain,avec Bishal," jusqu'au bout du bout".
Cet automne 2010, après le Saipal, je vais rencontré Karma, peut être Jhandu et sa femme Penzom, mais aussi GST pour finaliser toute l'organisation sur place.
SERAC s'occupera de l'aérien.

Le Langtang est le massif le plus proche de Katmandu. De Bhakatpur ou de la colline de Swayanbunath au milieu de la ville, on peut apercevoir ses sommets étincelants par delà des collines boisées. Nous partirons de la jungle qui couvre les flancs de la vallée à Syabrubensi, en remontant le long de la rivière Langtang Khola par des forêts de plus en plus alpines jusqu'à une large vallée glaciaire ou aboutissent les moraines des glaciers descendus de pics acérés.

Les mots clefs du voyage : bienveillance, partage et solidarité

Dates :
Le départ est prévu pour le samedi 14 mai 2011… et le retour, pour le samedi 4 juin 2011

Budget :
En suivant les habitudes d'Handicap Evasion pour ce style de projet, chaque participants prend en charge son billet d'avion et il y a un accompagnateur diplomé et rémmunéré par groupe.
Pour le Népal, ce sera Stéphane Brangoleau.

Au fil des jours :

J1 Départ de Paris   J12 Trek 7, Numthang
J2 Arrivée à Katmandu   J13 Trek 8, Langshisha Kharka, le" Bout du bout"
J3 Kathmandu   J14 Trek 9, Kyanjing
J4 Kathmandu   J15 Trek 10, Ghoratabela
J5 Voyage pour Syabrubensi   J16 Trek 11 Syabrubensi
J6 Trek 1, Bamboo Lodge   J17 Retour à Kathmandu, Nagarkot
J7 Trek 2, Lama hotel   J18 Baktapur
J8 Trek 3, Ghoratabela, camping   J19 Baktapur
J9 Trek 4, Langtang Village   J20 Kathmandu
J10 Trek 5, Langtang Village   J21 Vol retour, départ de Kathmandu
J11 Trek 6, Kyanjing   J22 Arrivée à Paris
  • 6 jours de voyage
  • 5 jours de visite en joëlette
  • 10 jours de randonnée en joëlette
  • 1 jour de repos

Soit 22 jours de voyage.

J1, Samedi 14 mai, départ de Paris.

J2, Arrivée à Kathmandu, en début de journée. Dès la descente de l’avion, première expérience de joëlette au Népal de l’aéroport jusqu’à l’auberge du monastère de Shechen à Bouddhanath.
Rencontre avec l’équipe népalaise et en particulier les Nepali joëlette Drivers.
Hébergement à Shechen.

J3, Un peu de repos pour digérer le décalage horaire, puis quelques koras autour de la Stupa pour améliorer le karma de toute l’équipe.
Hébergement à Shechen.

J4, Une immersion radicale dans la réalité de la capitale népalaise. Au programme : embouteillages, klaxons et pollution, mais aussi Swayambu, Tamel et Durbar Square.
Hébergement à Shechen.

J5, Enfin, nous voici dans le bus pour le massif du Lantang et Syabrubensi. Ambiance Far West pour un «bazar» en bout de route.
Hébergement en hôtel à «Buddha Guest House».

J6, Un premier pont népalais nous met directement dans l’ambiance, puis il suffit simplement de remonter la vallée, le long de la rivière. Lever matinal pour une première journée très difficile et longue. Nuit au bord de la rivière.
Hébergement à Bamboo lodge, «Bamboo Tibet Lodge» et camping.

J7, Une montée importante nous dépose à Lama Hotel. Des marches, un sentier raide et peu roulant, beaucoup d’efforts en perspective et une conduite très technique des joëlettes. C’est la partie la plus difficile de l’itinéraire, que du bonheur. Lama Hotel est un ensemble de lodges dans la forêt. Hébergement à Lama Hôtel, en lodge et camping.

J8, Dans la forêt, un début compliqué puis le sentier devient plus facile. A la première clairière les sommets enneigés du Langtang Lirung nous rappellent que nous sommes en Himalaya. Repas de midi à Thyangsyapu.
Hébergement à Ghoratabela, en camping.

hce
Chez Karma, à Langtang Village

J9, La vallée s’ouvre et devient de plus en plus alpine, au loin s’éclaire le Ganchenpo. Les joëlettes s’emballent, nos Drivers sont maintenant chez eux.
Hébergement à Langtang Village, chez Karma à Eco Lodge et camping.

J10, une journée au village de Langtang. Toilettes, repos et balade dans le village. Rien d’autre, c’est «la progression douce...».
Hébergement à Langtang Village, chez Karma à Eco Lodge et camping.

J11, Kyanjing, une fromagerie quelques lodges et des yacks, le dernier lieu habité de la vallée. Un trajet roulant, presque une autoroute ! Midi à Sindum, l’un des plus beaux villages de la vallée. Nous voici au cœur du monde bouddhiste avec de grands murs de mani.
Installation à la petite auberge de Lovely Guest House. Lodge et camping.

hec

J12, une grande vallée ouverte avec des bergeries et un paysage très haute montagne.
Une longue journée plutôt roulante mais avec des passages un peu techniques au bord de la rivière. Des troupeaux de yacks nous indiquent que nous ne sommes pas en Vanoise.
Hébergement en camping à Numthang.

J13, La fin de l’expédition s’approche avec une dernière difficulté. Une rivière tumultueuse où nous nous transformerons en constructeur de pont puis une moraine périlleuse en joëlette. La découverte des alpages de Langshisa est un grand moment... Le bout du bout ! Enfin.
Hébergement en camping à Langshisha Kharka.

J14, Il est temps de redescendre de notre bout du monde, presque en roue libre ! Mais c’est une très longue journée.
Hébergement à la petite auberge de Lovely Guest House à Kyanjin en lodge et camping.

J15, Par Langtang Village, nous rejoignons Ghoratabela avec forcement quelques arrêts dans les villages de nos Népali joëlettes Drivers.
Welcome in Nepal...
Hébergement à Ghoratabela, en lodge et camping.

· J16, «Roule ma poule» ! Juste pour Stéphane notre guide Handicap Evasion, une descente express pour débrider les joëlettes et se retrouver directement à Syabrubensi.
Une très grosse journée. Hébergement à notre hôtel du départ.

J17, Retour en bus à Kathmandu, mais cette fois-ci de l’autre côté de la vallée à Nagarkot, pour une vue matinale époustouflante du lever de soleil sur l’Himalaya. Les sommets du Langtang sont à portée de main.
Hébergement en hôtel.

J18, Une randonnée champêtre dans la campagne népalaise entre rizières et fours à briques pour rejoindre Baktapur, la ville la plus hindouiste de la vallée.
Hébergement en hôtel, à Bagdaon Guest House.

J19, Une immersion dans la culture Newar avec une journée tranquille pour prendre le temps de profiter de l’ambiance moyenâgeuse de la ville. Un tout autre Népal.
Hébergement en hôtel, à Bagdaon Guest House.

J20, Changu Narayan, l’un des plus anciens temples de la vallée, le prétexte d’une belle randonnée dans la vallée pour traversée sur le village de Sanku où nous attends le bus pour Boudhanath et la quiétude de Shechen.

J21, Derniers achats de souvenirs, derniers adieux.
Il est temps de prendre l’avion du retour. Vite, une dernière Kora...

J22, samedi 6 juin, arrivée en France, séparation de la joyeuse troupe.

 



La taille du groupe...
Nous serons 17 personne plus l'équipe népalaise.

  • 4 passagers joëlette
  • 1 handicapée marchant, déficient visuel
  • 11 accompagnateurs actifs
  • 1 Accompagnateur HCE
  • 4 nepali Joêlette Driver
  • Bishal, comme guide de trek
  • Un sirdar
  • une équipe complète de cuisine.
  • des porteurs

L'équipe d'organisation est composée de Bishal, Steph, Denis et Paulo.


Steph..., The big Boss,

L 'organisation...
C’est drôle, car pour ce trek un peu particulier nous avons prévu une organisation complète, dans le style des expéditions d’antan !
Au grand désespoir de Stéphane qui voulait nous faire tous dormir dans la tente mess, nous aurons donc des tentes d’expé pour les passagers des joëlettes et des tentes de trek pour les accompagnateurs, que nous utiliserons en complément des lodges.
Avec la tente mess, nous aurons des tables et des tabourets, pour manger tous ensemble et donc une équipe complète de cuisine, avec le cook, des kitchen boys et des helpers.
Nous allons essayer de faire venir à Kathmandu à notre arrivée, les Nepali Joëlette Driver originaires du Langtang pour d’emblée construire une équipe solide et solidaire.
Pour le matériel SALEWA... 6 tentes de treks, 2 XPD base, 1 Ambiance VI,

Niveau des participants :
Bien évidement, c'est une question que nous nous sommes posée.
Une réflexion qui a déterminé le choix, la sélection des participants et qui va construire la notion de préparation, d'entraînement. Il y aura en tout trois rendez-vous officiels et beaucoup de préparation individuelle.

Le voyage est complet...
La première rencontre a déjà eu lieu avec tout les participants. Et tout le monde était présent : les 17 personnes !!!

Jacky BALLINI
Annie BERNARD
Stéphane BRANGOLEAU
Solène DELAITTRE
Denis FLAVEN
Monique GAULTIER
Catherine GOHAUD
Paulo GROBEL
Vincent HARRE
Nicolas MONSEU
Myriam NOUVEL
Jean-Lou OUVRARD
Patrick PECOUL
Vincent PONCEAU
Yann RALLI
Martine ROBIN
Ségolène THOMAS

Nous nous sommes retrouvé en Chartreuse, chez Jacky, pour bien expliquer le projet et les choix d'organisation, le déroulement et le matériel nécessaire, le budget et les problèmes de financement. Nous avons même fait une petite randonnée en Joëlette où j'ai pu découvrir ce qui nous attendait au Langtang entre Syabru et Ghoratabela. Je me suis rendu compte que le mot d'expédition n'était vraiment ni déplacé ni usurpé.Il nous faudra mobiliser toute nos énergies, nos moyens physiques et mentaux pour atteindre notre objectif "tous ensemble". Tout en étant attentif à ne pas être obnubilé par notre "bout du bout", pour simplement accueillir ce qui viendra et aller jusqu'où il sera "juste" d'aller. Notre propre "bout du bout".
J'ai hate de retrouver tout le monde à Kathmandu le 15 mai.

A bientôt...



Quand on est dans une Joêlette...








Et déja quelques mots de Nicolas :
"Voyage au bout du bout !
Qu'est-ce que ça peut bien vouloir dire?
La terre est ronde.
Aller au bout, vraiment au bout, finalement, c'est rentrer chez soi !
Rentrer, oui, mais voyager ! Pousser la quête, dans les derniers retranchement de sa signification, aller chercher du sens au bout du monde...
La question du sens, de la direction, du lieu, demeure.
Pourquoi là-bas? Pourquoi si loin, la Vanoise est à deux pas ?...."

Et de Denis :
Pour nous, le sommet c'est d'arriver chaque soir, à l'étape .
C'est donc une expédition avec beaucoup de sommet, chaque jour.


> fermer la fenêtre