Kanjiroba 2008
La traversée du Col Tichy,
Du Jagdula Tal à Jumla





> fermer la fenêtre

Les autres pages de ce dossier sur le massif du Kanjiroba...
Bonne lecture et bon voyage.

Retour à la page d'acceuil

Dernière modification, le 25 janvier 2009.



Victor en plein effort.
Les sacs sont forcement un peu lourd car nous n'avons pas de porteur pour cette traversée.

Pour compléter notre connaissance du massif, nous avons inauguré une traversée alpine depuis le lac de Jagdula jusqu'à Jumla par la vallée de Lubdu et le village de Chotra.
Nous avons traversé un grand col glaciaire à 5488, le Col Tichy, et au passage, réalisé l’ascension d’un petit sommet en neige à 5518 m.
Une très belle aventure en autonomie et à quatre…


Nous allons prendre notre temps, car la route est longue.


A l'arrivée, à l'hôtel près de l'aéroport.


Les p'tits jeunes d'Hurikot. Une énergie et une bonne humeur à revendre.
Et, en arrière plan, pour Jean, notre itinéraire de descente...

Le Jagdula Tal



Tous les lacs sont sacrés en himalaya.
Il n'est pas étonnant d'y retrouver autant de chortens en offrande.


Une soirée très agréable dans la tente tous les quatres.
A discuter sur l'itinéraire envisagé, sur le Népal, sur nos vies aussi.


Nous partirons vers notre col en longeant cette rive du lac. C'est aussi le chemin que nous avions emprunté avec Jean.


Une vue prise du sommet du Dudh Kundali en préparation de cette traversée.
En fait il me manque juste la sortie du glacier pour rejoindre la vallée de Lubdu.
l'incertitude sur ce passage restera présente jusqu'à la dernière minute.


Le Col Tichy et les petits sommets aux alentours.

Du Lac de Jagdula à la vallée de Lubdu, la traversée du Col Tichy


Au petit matin, nous avons tout plié et chargé sur notre dos. En route vers l'inconnu.


Chhotemba et Jean Louis.


La face Nord du Dudh Kundali, pas vraiment de ligne esthétique. L'arête des bosses présente un beau parcours.


En cours d eroute, des traces de sentier et des cairns laissent supposer que les lieux sont parfois fréquentés.
A moins que ce ne soit un cairn de la campagne topographique de John Tyson au printemps 1961


Le col que j'ai repéré du sommet du Dudh Kundali. Pas de souci, tout va bien se passer.
C'est moins raide que prévu...







Quel n'est pas notre surprise de découvrir des drapeaux de prière sur un col à notre gauche.
C'est certainement le passage dont nous ont parlés les gens d'Hurikot. Le passage des locaux qui viennent en été à la recherche de Yersa gompa ou Cordyceps sinensis.
Lire l'explication dans le CR de Mukot



Victor dans la partie finale.
Les deux grands couloirs derrière lui sont de beaux objectifs pour un sommet sans nom.



Chhotemba, Victor et Jean Louis se retrouvent sur le sommet en neige au dessus du col,
Pendant ce temps, je suis sur une autre bosse qui surplombe notre vallée de descente, pour essayer de repérer la suite notre itinéraire

 

De l'autre côté du col...


La première partie se passe bien. Le glacier est large et peu crevassé.


Il serait agréable d'installer un camp dans une de ces combes, pour gravir le Dudh Kundali et les petits sommets au-dessus du col. Tranquillité assuré !


Et voici le passage clefs de la descente, pour contourner la partie frontale du glacier par des vires de rocher brisé.
Rien de bien complexe, mais nous sommes un peu chargé.


Content le Chhotemba !
Il y a de quoi, car il ne nous reste plus qu'a rejoindre notre emplacement de camping. Un grand plat vers 4 200 m


Le passage pour rejoindre le glacier à gauche se trouve dans les rochers juste sous la langue de glace.


L'emplacement du camp au petit matin. Comfortable mais friquet.

De la vallée de Lubdu à Chotra


la descente se passera le mieux du monde, car très vite nous retrouverons un bon sentier.



Les deux gaillards en pleine discussion...






Et déjà, les premières bergeries...



Un dernier regard vers notre descente. Nous venons du col tout à gauche.


Et comme souvent au Népal, une descente presente toutours un peu de montée.
Il nous a fallu remontée à un col, rive gauche de la vallée pour éviter des gorges escapées. Heureusement, nous avons croisé des locaux qui nous ont indiqué le petit pont à ne pas manquer.


Au col, un autre paysage se découvre.


Bien plus bas, dans la forêt, une ambiance complètement différente




La première maison, et nous sommes tout juste en début d'après midi.
Chho est parti devant pour trouver une maison pour nous héberger, avec un bon dal bath à la clefs.


L'entrée de Chotra, un beau village bouddhiste.
Chho nous attends dans la première maison à gauche



Au coeur du village, la vie se déroule sur les toits.

 

De Chotra à Jumla
Deux jours de randonnée dans les vallées du Sud Dolpo. Les paysage sont splendides et nous sommes aussi tout tranquille, plus de sac à porter.
Nous avons embauché un habitants de Chotra avec son cheval pour transporter nos bagages.
Car, dans la vallée, le portage ne se fait pas à dos d'hommes.


Uniquement à dos de femmes... !





Tout va bien, nous sommes tranquilles et léger...



Des montagnes au loin attirent le regard.






Une architecture très particulière du Sud Dolpo.




A l'écart du chemin dans une vallée adjacente, d'autres villages n'attendent que notre passage.


La grande plaine de Gautichaur, et un nouveau col à passer...


Difficile d'imaginer que nous sommes au Népal. Et pourtant...



Notre halte de midi, une petite auberge au milieu de nul part et une famille sympathique.
Après un bon dhal bath bien arrosé. C'était les 1eres bières...
Le départ fut un peu difficile !


le paysage change, nous sommes à la frontière entre la pelouse alpine avec de la forêt et les champs cultivés
La vallée d'en face, c'est celle de la rivière que nous avons descendue en début de journée en partant de Chotra. Le petit col que nous venons de passer évite les gorges et un sentier plus abrupte.


Des couleurs naturelles qui s'harmonisent avec le paysage.


Les villages sont de plus en plus nombreux.



Nous serons acceuilli dans une grande maison au toit plat, pour y installer notre tente.


L'ambiance du village au petit matin.


Scènes de la vie quotidienne, le travail des champs
C'est l'automne...






Une grande plaine très cultivée... qui doit être splendide avec les couleurs du printemps et de l'été.
Nous venons du petit col à droite.


A l'approche de Jumla la route s efait de plus en plus présente.
Toute cette partie du Népal est en effervescence, ça construit de partout.


De l'autre côté de la vallée, une route est aussi en construction.


Jumla city et la petite pointe blanche du Dudh Kundali, comme un clin d'oeil.


Une ambiance un peu Fare Ouest, dans l'hôtel miteux de l'aéroport.
La bière aidant, nous sommes aussi un peu fatigués.
Mais ce soir, nous retrouverons toute l'équipe. Et il nous raconterons aussi leur descente sur Huricot jusqu'à Jumla.


Un petit clin d'oeil à mes partenaires
logo


Et les liens qui vont bien : Salewa, Asolo, Petzl, Beal, les lunettes Adidas

logo

logo

Mais aussi avec Triple Zero pour les duvets, CILAO pour les sacs à dos, les baudriers light.

Et bien sûr, l'IFREMMONT pour son soutien et suivi médical.

logo


 

> fermer la fenêtre