A l'Ouest du Népal
"La haute route du Kanjiroba
"
Avec l'ascension d'un "petit" 6000
Automne 2011




> fermer la fenêtre

Retour à la page d'acceuil
Et d'autres pages de mon site sur ce massif très particulier.

Dernière mise à jour : le 7 février 2011
.



Et voici notre "petit" sommet à 6267 m.
Un beau sommet... Bien sûr, il n'a pas de nom et n'a jamais été gravi.
Mais, par où allons-nous atteindre sa cime ?
Une page spéciale est dédiée à ce nouveau sanctuaire... qu'il nous faudra compléter.


Juste en face du Bijora Hiunchuli, lors de la préparation de cette "Haute Route du Kanjiroba" en 2009.


Le maitre des lieux : le sommet principal du Kanjiroba.


L'équipe des porteurs d'Hurikot...


La clefs de l'entrée dans le massif : "le sentier des jeunes mariés".
Le rond rouge du bas correspond à notre campement, "middle camp" et la croix sur l'arête indique le col qui permet de basculer dans la vallée de la Jagdula Khola.
Les flèche en horizontales du col représentent le sentier normal par le haut.



Hurikot, un village typique du Sud Dolpo, de culture bouddhiste.

Quel sentiment étrange. Un instant devenir explorateur !
Ce rendre compte que notre bonne vieille Terre compte encore des espaces totalement inconnus, jamais fréquentés. Bien sûr, ce ne sont que des interstices de Wilderness entre des mondes humanisés, banalisés.
Mais pourquoi ont-ils tant d’importance dans notre pratique d’alpinisme ? 
Ne sommes-nous pas en train de rêver à l’épopée de nos grands anciens, quand Tilman ou Tichy traversaient des territoires immenses de l’Himalaya sans cartes ni topos.
Plus surprenant encore, ce jeu jubilatoire n’est plus réservé aujourd’hui aux ténors de l’activité ou de la haute altitude. C’est simplement une question de regard…, d’envie. De connaissance aussi.
Oui…, Il est encore possible de vivre en Himalaya un alpinisme de découverte, juste pour le plaisir de voyager en altitude et découvrir de nouveaux horizons. Pour cela, nous bénéficions de toute notre expérience d’alpiniste, d’un matériel de plus en plus performant et du soutien des gens du coin.

Mon 1er voyage dans le massif du Kanjiroba à l’automne 2008 a été une découverte exceptionnelle et une très belle expérience.
Par la beauté des paysages traversés bien sûr, mais surtout par la qualité des relations avec les habitants de la région et en particulier du village d’Hurikot.
Avec cette haute route du Kanjiroba, je voudrais continuer ce chemin de découverte des régions de l’Ouest. Pour visiter un Népal très peu fréquenté et approfondir la connaissance d’un massif au caractère bien marqué.

Il s’agit avant tout d’un alpinisme exploratoire.
Je voudrais inaugurer un itinéraire vraiment original et susceptible de devenir classique. C'est également une petite pierre apportée au développement de cette région trop longtemps laissée pour compte.
Du point de vue technique, cette haute route devrait se situer entre l’itinéraire des 3 cols (du Makalu au Khumbu) et celui de Mustang Phu, mais avec un engagement important qui nécessite une collaboration étroite avec les gens de la vallée.
Une haute route est aussi une belle manière de faire de l’alpinisme à un niveau technique très abordable. Un interstice entre la randonnée et l’alpinisme.
Un projet aux multiples facettes…

 


Jumla, simplement une porte d'entrée. Mais au loin se profile déjà d'autres aventures.
La petite pyramide blanche c'est le Dudh Kundali, le sommet de l'expédition de l'automne 2008.


Un paysage de rizières, mais en cette fin d'automne les moissons sont déjà terminées.


Une maison typique du Sud Dolpo.




En 2009 après une grosse chute de neige. La montagne a radicalement changée.
Difficile d'imaginer qu'il y avait des alpages et des rochers secs jusqu'au glacier.


Une vue large, par dela le col vers l'intérieur du Sanctuaire du Kanjiroba. Mais quelles sont ces montagnes ?
Notre sommet est tout à gauche.


De grands glaciers et un massif très sauvage. Personne !

Une idée du projet :
Il s'agit d'inaugurer un nouvel itinéraire qui traverse le massif du Kanjiroba en franchissant plusieurs cols. Puis, une fois au coeur du sanctuaire, un sommet nous attends tout au fond du cirque. Nous avons 6 jours pour en faire l'ascension.
Le retour se fera par un nouveau col qui nous permet de rejoindre directement l'aérodrome de Jumla.

Date :
Du samedi 5 novembre au dimanche 4 décembre 2011.
Le week end de préparation est prévu le 2 et 3 juillet 2011, à Chamonix.

Budget :
Environ 5800 €, à confirmer.

Au fil des jours :

J1 Départ Paris   J17 Asc 2
J2 Arrivée Ktm   J18 Asc 3
J3 KTM and afternoon fligh to Nepalganj   J19 Asc 4
J4 fligh to Jumla, Trek   J20 Asc 5
J5 trek to Gothichaur   J21 camp de base et préparation
J6 Trek to Chhotra   J22 Traversée du col et descente au petit lac
J7 trek to Chauricot   J23 Trek Chaudhabise Khola
J8 trek to Hurrikot   J24 Trek Chaudhabise Khola
J9 repos à Hurrikot   J25 Trek Khala Dhik
J10 Trek Tangtunge   J26 Trek Jumla ou Murli
J11 Trek Jagdula   J27 vol Jumla/Nepalganj/Kathmandu
J12 Avant le col   J28 Kathmandu
J13 Camp de base du Kanjiroba   J29 une journée en plus +
J14 camp de base du sanctuaire   J30 Départ Ktm
J15 un peu de repos   J31 Arrivée à Paris
J16 Asc 1      
  • 7 jours de voyage
  • 12 jours de trek
  • 3 jours sur la montagne
  • 2 de repos ou de visite


La vallée de la Jagdula Khola avec le sommet principal du Kanjiroba Himal.


Une vue plongeante sur le versant nord du col. Un peu raide mais sans plus.


En redescendant du col, le camp se trouve au bord de la rivière, rive gauche.
La flèche rouge indique le sentier d'accès...


Middle camp, le seul petit replat des lieux.


Il y a bien un petit sentier, mais c'est quand même un peu impressionnant.

Niveau des participants :

  • Une bonne condition physique.
  • Une expérience de l'alpinisme et de la marche en crampons dans des pentes de neige à 30/35°, à un niveau PD en neige.
  • Une réelle autonomie en trek, pour les déplacements en montagne et dans la vie quotidienne.
  • Par contre, une expérience de l’altitude et des expéditions n'est pas obligatoire, simplement conseillé.
  • un peu de temps à consacrer à la préparation.
  • Une bonne dose de patience, de tolérance et d'humour.

Pour participer à cette expédition... Comment faire partie de l’équipe ?
Une logique de cooptation mutuelle. De la notion de «client à celle de «co-équipier.

Les modalités d’inscription que je souhaite utiliser illustrent la tonalité des expéditions que j’encadre. L’objectif est de se déplacer de la notion de «client» vers celle de «co- équipier» pour construire un groupe solidaire, compétent et dynamique, impliqué dans la réussite du projet.
Mais pas de souci... Il ne s’agit pas pour moi de me soustraire à mes devoirs, obligations et responsabilités, bien au contraire. C’est simplement une autre manière d’aborder le sujet, plus en cohérence avec mes valeurs, la nature de ces projets parfois très complexes, et ma vision des choses.
Toutes la partie administrative : le règlement, l’aérien, les assurances, est assurée par SERAC, une association de tourisme, dont je suis membre, qui regroupe des guides et des accompagnateurs.
C’est donc à elle qu’il faut s’adresser pour une demande d’inscription, via le site internet de SERAC. Attention, n’attendez pas pour faire une demande d’inscription, car mes voyages se remplissent très vite. Si vous avez un souci pour vous engager sur l’instant, parlez en avec Noëlle.

LA HAUTE ROUTE DU KANGIROBA : http://www.serac-montagne.com/fiche.php?xid=1539

En complément de la présentation sur mon site, une fiche technique est également disponible. Elle regroupe toutes les informations minimales concernant le voyage. Il vous suffit de cliquer sur le lien dans le site de SERAC.
SERAC vous enverra un accusé de réception de cette demande d’inscription et pré réservera votre billet d’avion.

L’acompte demandé sera encaissé, mais il vous sera entièrement remboursé en cas de non validation de votre inscription, de votre part ou de la mienne.

Je vous enverrais une confirmation de votre inscription. Mais la constitution définitive d el'équipe se fait lors du week end de préparation. Cette première rencontre de toute l’équipe est donc fondamentale puisqu’elle est aussi le point de départ de la phase de préparation et de co construction du projet. Son objectif principal est de valider la pertinence de l’ascension pour chaque participant, tant du point de vue technique que de cohésion de groupe.

Je suis bien sûr à votre disposition pour répondre à toute les questions que vous vous posées :
soit

  • par mail, (le plus simple),
  • par téléphone fixe 04 76 79 99 68 ou mobile 06 42 90 75 34.
  •  

N’hésitez surtout pas !
Quand je suis en Himalaya, tout n’est pas perdu !
Appelez SERAC au 04 76 86 46 84  Noëlle peut également vous répondre. Elle connait parfaitement le domaine des expéditions et Stephanie avec son expérience dans le monde du voyage, pourra vous informer sur votre réservation aérienne , le suivi de votre demande de réservation, entre autre.

@bientôt...



Location... de matériel d'expédition
Voici une proposition de nature à se simplifier la vie pour partir en expé : une page qui explique ce nouveau service de location de matériel spécifique d'expé.

 

Et bien sûr, un dernier petit clin d'oeil à mes partenaires habituels
logo

avec : Triple Zero pour les duvets et les lunettes Adidas

logo

logo


Nous voici arrivé aux début du voyage, l'ancien camp de base de Tyssen en 1961, Jagdul.


La première clefs de l'accès au camp de base du Kanjiroba.
Il faut remonter la croupe de droite puis traverser horizontalement les pentes à l'ombre.


De l'autre côté... Notre col, la porte de sortie du Sanctuaire du Kanjiroba...



A la descente vers Jumla.


> fermer la fenêtre