De Damodar Kunda à Samdzong
Un nouvel itinéraire de trek au Nord-Est du Mustang





> fermer la fenêtre

Retour à la page d'accueil

Dernière mise à jour le 20 janvier 2011


Des Lacs de Damodar au village de Samdzong
Un voyage inédit dans le monde pastoral du Nord Mustang.



Les lacs sacrés de Damodar au printemps ©Etienne Principaud


©Etienne Principaud


Samdzong, en hiver... ©Paulo Grobel

L'idée est assez simple, il s'agit de relier les lacs du Damodar au village de Samdzong, dans la partie Nord-Est du Mustang.

Pour l'instant cet itinéraire est interdit au trekkeur, par le Ministère de l'Immigration, sous pression du gouvernement Chinois qui voit d'un mauvais oeil la présence d'étrangers proche de la frontière. Il faut savoir qu'il n'y a eu jusqu'à présent aucun incident.
L'objectif de cette page est de contribuer à l'évolution de cette situation en apportant à l'ACAP tous les éléments nécessaire à la constitution d'un dossier pour tracer un vrai sentier suffisament loin de cette frontière. Et plus cette page sera diffusée, utilisée plus le projet à des chances d'aboutir.
Merci d'avance.

De mon côté, j'y retour à l'été 2011, à priori avec un agent de terrain de l'ACAP du Upper Mustang pour faire des relevées de terrain.

Cet itinéraire a été réalisé au printemps 2010 après l’ascension du Bhrikuti. Il permet :

  • de parcourir les alpages au Nord-Est de Lo,
  • de faire une boucle à partir de Damodar Kunda,
  • de rejoindre le village de Samdzong.

L’intérêt est donc à la fois culturel, esthétique et économique.

Il ne présente pas de difficulté technique. Les étapes sont relativement équilibrées et les lieux de camping sont simples et pratiques.
Seul le parcours de la deuxième étape nécessite la construction d’un nouveau sentier pour éviter un passage sur le territoire Chinois.
La distance n’est pas trop importante et le terrain plutôt meuble. L’idéal serait de pouvoir effectuer le trajet avec des mules ou des chevaux.

Le découpage des étapes :

  • 1... French Camp to Gaugiri Base Camp.
  • 2... Gaugiri Base Camp to Chhumuja.
  • 3...Chhumuja to Tal Khola.
  • 4... Tal Khola to Samdzong.
  • 5... puis une dernière étape pour rejoindre Chhoser : Samdzong to Niphu.

Les cartes :
Il est possible d’utiliser les cartes topographiques au 1/50 000 :
DAMODAR HIMAL  2884-01
DAMODAR KUNDA  2984-13
LOMANTHAN 2983- 16

Ou, plus simplement, la carte de trek Nepa Map «Upper & Lower Mustang» au 1/90 000. C’est celle que j’ai scanné pour ce topo en y apportant les corrections qui seront inclus dans la prochaine édition.


Le French Camp, juste avant les Damodar Kunda.

Les différentes étapes.
1... French Camp to Gaugiri Base Camp.
Altitude : 5400 m
durée : 4h
Le terrain est très simple. Après avoir rejoins les «vrais» Damodar Kunda, il faut franchir un col, traverser la rivière puis un grand plateau. Au pied du Gaugiri, c’est le seul emplacement de camping avec de l’eau.


©Etienne Principaud


©Etienne Principaud


©Etienne Principaud


©Etienne Principaud

 

2... Gaugiri Base Camp to Chhumuja.
Altitude : 4450 m
durée : 6h
C’est l’étape qui nécessite le plus de travaux d’infrastructure, car l’itinéraire le plus simple oblige de passer le col de Parchekya La pour entrer en Chine, puis de traverser un grand plateau pour revenir au Népal par le col de Thepamalung La.
Il devrait être possible de tracer un sentier qui reste entièrement au Népal, en passant par le petit col 5654 et le sommet 5716, sur la crête du Takpo Penka Danda, puis en descendant sa croupe Nord, jusqu’à un grand replat à 5210, et par une arête jusqu’à la confluence au point 4979.
Ce sentier serait suffisamment loin de la frontière pour ne pas créer d’ambiguité et de problème avec la police des frontières Chinoise.
Actuellement cet itinéraire est bien sûr possible sans sentier.
La descente de la Yamarto Khola Khola jusqu’à la confluence vers 4800 m est plutôt simple, à confirmer en saison estivale si le cours d’eau est plus important. La suite du parcours, avec la remontée du vallon à droite et la descente du col de Chyanchumi La est un peu plus complexe d’orientation. Quelques balises bien placées devraient faciliter le parcours.



Gaugiri Base Camp... il y a de la place.
Mais ni lacs ni temples ! ... la carte est fausse.

 
Welcome in China !!! ........ ©Etienne Principaud


Le versant Nord du Gaugiri. Navré mais nous sommes en Chine. Il nous faudra donc trouver un autre passage en 2011. ©Etienne Principaud


Une petite remontée avant de plonger au Népal.


©Etienne Principaud


Par où allons nous passer ? ©Etienne Principaud


Dans la rivière bien sûr ... ©Etienne Principaud


Nous débouchons sur le plateau pour découvrir une route, au Mustang empruntée par les 4x4 chinois!
Braconage, appropriation de territoire ? C'est assez surprenant, car personne ne passe ici.


Les cols en direction du Tibet.


Un versant plus sauvage et bousculé qui marque la frontière entre les plateau et le désordre minéral typique du Mustang.

3...Chhumuja to Tal Khola Camp.
Altitude : 4600 m 
durée : 5h
Le sentier, plutôt en balcon, est bien marqué et traverse de nombreux emplacements de tentes de bergers. Le repas de midi est possible à la confluence de Yarsang Khola.
Il est également possible de continuer directement à Samdsong en une longue étape, avec un pack lunch et sans s’arrêter à la Tal Khola.



Un détour de Maître Etienne... ©Etienne Principaud

EP
©Etienne Principaud

EP
Et des grottes, encore et toujours ! ©Etienne Principaud


Et un grand arbre du Mustang pour Jean Paul !!!
En fait, il y a une véritable forêt et c'est très émouvant de découvrir ces arbres centenaires.


Le plateau d'alpage, au-dessus de Chhumuja, qu'il ne faut surtout pas traverser.


De grands emplacements de camps et de l'eau à proximité.


Il y a beaucoup de traces d'alpages.
Et c'est aussi pour cela que j'y retourne en été. Pour mieux comprendre cette vie pastorale si loin de tout.


 

4... Upper Chhujung Khola to Samdzong.
Altitude : 4000 m
durée : 3h
En remontant un grand vallon il faut rejoindre le sentier qui part à droite vers la Chine. En traversant des alpage à flan, une large croupe permet de surplomber Samdzong. L’orientation n’est pas très simple. Plusieurs sentiers conduisent au village, au bord de la rivière.  C’est une étape courte et le repas de midi se déroule directement au village. Ce qui laisse du temps pour profiter des lieux.



Tal Khola, l'emplacement du camp. De l'eau, un peu d'herbes et des endroits plats.


Jacques, compagnon du Bhrikuti 2010. devant l'entrée du plateau... Il nous faut maintenant trouver une porte de sortie.


En hiver, le désordre géologique de la vallée de Samdzong. Et dire qu'il y a des gens qui vive là toute l'année !
Comment font-ils ?


La descente du plateau vue depuis la montée au forts de Kimbu. Surtout, ne pas louper le sentier !


L'arrivée dans la vallée est, par endroit, un peu complexe...

5... Samdzong to Niphu
Altitude : 3900
durée : 5h
Il faut d’abord remonter la vallée jusqu’à deux chortens sur la gauche. Le sentier, au départ bien marqué, traverse un peu puis monte directement dans des pentes assez raides de cailloux. Pour rejoindre la crête puis les ruines de fort et les chortens, il se fait plus discret. En traversant le plateau, on rejoint quelques bergeries puis un grand sentier qui suit une croupe vers le sud et vers les différends villages du VDC de Chhoser.
Le retour sur Lo Manthang ou Chhoser peut aussi se faire directement par le sentier classique, en descendant la vallée.

Paulo Grobel,
Janvier 2011



Les forts de Kimbu... entre Samdzong et Niphu. En hiver ! ©Paulo Grobel


Et une rencontre improbable, Bishal et un berger de Niphu.
C'est l'hiver au Mustang.

 

> fermer la fenêtre