Le topo des Larkye Peak... Le grand et le petit
ou encore :

Tulo Larkye Peak 6249 m and Sanu Larkye Peak 5807 m




> fermer la fenêtre

Retour à la page d'acceuil

Quelques pages complémentaires:

Dernière modification, le 13 février 2011



En descendant du Tulo Larkye, une belle vue sur le Sanu Larkye, 5807 m.
Le "vrai" sommet est marqué d'un trait rouge (5807 m) et l'antécime (celui où s'arrête la majorité des alpinistes) est au bout du trait bleu.
La suite de l'arête est aussi particulièrement belle et mériterait une traversée complète jusqu'au camp avant le col du Larkye, versant Bimthang.

Le Larkye Peak est classé dans la catégorie des NMA Peak. La liste des sommets géré par la NMA. Il est considéré comme Trekking Peak, cad comme un petit sommet qui se fait "en passant". Plutôt simple et avec des formalités administratives simplifiées.
Pourtant la réalité est bien différente et le Larkye Peak mériterait beaucoup plus de considération.
Ce permis de la NMA permet d'organiser une véritable expédition d'alpinisme vers deux sommets d'altitudes et de difficultés très différentes.

Il faut également savoir que la majorité des groupes gravissent uniquement l'antécime du Sanu Larkye et qu'il n'existe que très peu d'informations complètes sur ces sommets.

Cartographie
Une seule carte suffit pour la partie ascension :
SAMAGAU 2884-07

Le camp de base des Larkye Peak
Il se situe juste avant le col, versant Samdo sur de grands plats sableux avec de petits lacs.
Il y a deux possibilités pour rejoindre le versant Est du Larkye Pass.

  • Par l’itinéraire de trek du tour du Manaslu classique, depuis Arugath.
  • Par le tour du Manaslu « à l’envers » depuis Besisahar.

Pour des raisons d’acclimatation, de distance à parcourir et de durée, je préfère sans hésitation le sens horaire.
C’est à dire : au départ de Besisahar en remontant la vallée de la Marsyangdi par le début du Tour des Annapurna puis par Dharapani, Tilje et Bimthang pour traverser le Larkye Pass.
Voici les étapes que nous allons utiliser et valider pour l’ascension du Panbari à l’automne 2011. Le problème principal étant de choisir une progression favorisant la meilleure acclimatation possible en un minimum de temps. Pas vraiment facile…

 

  • Départ en bus pour Besisahar + jeep pour Jagat ! Trek pour Chyange
  • Trek pour Tal, Dharapani, Tilge
  • Trek Suti Khola, Yack Kharka
  • Trek pour Bimthang
  • Trek pour Larkye Phedi
  • Larkye pass, camp de base des Larkye Peak

Il est possible d’être en «Tea house trek» jusqu’à Bimthang (donc sans tente ni équipe de cuisine). Par contre, il faut du matériel de camping pour dormir à Larkye Phedi et bien sûr au camp de base.




Au printemps 2009, une vue de la montée au Larkye Peak Pass, avec l'arête Nord du Sanu Larkye Peak.

La montée au "camp du Larkye Peak Pass", 5650 m
La montée au col doit pouvoir se faire en une seule journée.
Il est possible d’installer un camp d’altitude intermédiaire juste avant la dernière pente du col sur un grand replat. Par contre, il est très à l’hombre et (un peu) exposé aux risques d’avalanche.
Une journée de repos au camp de base, un départ matinal, une bonne trace et un portage préalable faciliteront beaucoup l’installation de ce camp au col entre les deux Larkye Peak.
La première partie de l’itinéraire se déroule dans des blocs peu agréables, puis en suivant l’itinéraire de gauche (voir photo) il est possible de faire une trace très agréable. Un encordement long est conseillé à partir du 1er replat à cause d’un changement de terrain et de la présence de grandes crevasses. Plus haut, la dernière pente se redresse (35/40°) et peu posée des problèmes nivologiques sérieux (plaques et corniche).
La plupart des groupes équipent cette pente de 200 à 300 m de cordes fixes.
Il est bien sûr possible de faire sans…





Pour la montée au col des Larkye Peak, il me semble que l'itinéraire à gauche est un peu moins pentu. Il permet aussi d'éviter la pose d'une corde fixe.


La première partie du trajet dans de gros blocs n'est pas très agréable. Surtout, avec un peu de neige récente



Kishor Gurung et Bishal Rai pour leur premier sommet d'alpinisme sans les Anciens.


Apprendre à faire une trace en zig zag... pas facile.


Sur l'itinéraire de droite. Le départ est un peu exposé puis, quelques crevasses ont obligé l'équipe précédente a poser des cordes fixes.


Plus haut le terrain s'adoucit avec encore quelques crevasses. Nous avons sorti la corde.
La dernière pente du col est un peu plus raide, nous y retrouverons des cordes fixes laissées en place.


La neige est bonne, les traces sont faciles à faire. Nous évoluerons juste à côté des cordes, sans encordement.
Et nous nous ré encorderons pour le passage de la corniche et le plat du col.

Au camp du "Col des Larkye Peak" à 5650 m.
Impossible de se tromper, c'est LE lieu idéal pour placer un camp. Quitte à le protéger du vent avec des murs de neige !


Au col, avec l'itinéraire d'ascension du Tulo Larkye Peak juste en face.






Le Sanu Larkye Peak, 5807 m.
Depuis le camp au col, il existe plusieurs itinéraires possibles.

  • Par l’arête Est puis Nord-Est et l’antécime. C’est la voie normale et l’itinéraire le plus souvent utilisé, il est généralement équipé de cordes fixes jusqu’à l’arête.
    Le plus souvent, les groupes s’arrêtent à l’antécime avant que l’arête qui conduit au vrai sommet ne devienne plus effilée. C’est un peu une arnaque des agences népalaises et des sherpas d’altitude qui n’informent pas leurs clients de la réalités techniques de ces ascensions.
    Ce qui n’est pas vraiment un problème, il faut simplement que les alpinistes soient réellement informés. La traduction de ce topo en langue anglaise devrait changer définitivement la situation.
    La difficulté de l’ascension complète du Sanu Larkye Peak en aller-retour devrait être de niveau II/PD en neige (en cotations Himalaya).

  • Par les pentes Sud et l’arête Ouest, avec éventuellement une traversée du Sanu Larkye avec descente par la voie normale. C’est une belle entreprise alpine cotée entre PD et AD.
    Voir la photo ci-dessous avec les tracés.

  • Un autre itinéraire à été ouvert en XXX par XXX, sur l’arête Nord de l’antécime du Sanu Larkye Peak avec un camp dans la montée (peut être II/AD en mixte).
    Un topo existe sur le site de Glacier Safari Treks.

  • Il est également possible d’imaginer une grande traversée de toutes les arêtes du Sanu Larkye Peak, soit dans un sens soit dans l’autre. Il me semble que je privilégierais le sens Est Ouest, pour partir de plus haut et de pouvoir m’acclimater en réalisant le Tulo Larkye Peak.

  • Des itinéraires ont également été tracés en versant Nord dans les années 95/2000. Mais je n’ai pas d’information précise.
    Si vous en avez, merci de me contacter directement...


Une vue panoramique sur ce Sanu Larkye. Nous avons effectué son ascension par l'itinaire en bleu qui était resté en grande partie équipé de cordes fixes.
Par contre, le vrai sommet est un peu plus loin que l'endroit où tout le monde s'arrête. C'est l'itinéraire en rouge.
En regardant bien, le petit point à la base du trait bleu, c'est notre tente ! Very small...


Le début des cordes en place. Pas vraiment top, juste 200 m déroulé sans point d'ancrage intermédiaire, et tout en traversée.
Y'avait moyen de faire mieux !


Plus de cordes fixes, mais un cadre superbe...


Juste avant de rejoindre l'arête... C'est qu'en même un peu pentu !


La dernière partie de l'arête, facile et panoramique.



La fin des traces et une Kata en offrande. Nos prédécesseurs n'ont pas été plus loin. Nous laisserons aussi la notre, offerte pour notre départ par Tsiring Sherpa.



Juste derrière, le vrai sommet du Sanu Larkye.


Effectivement, ça se corse un peu !


Le vrai sommet du Sanu Larkye.


Dans la descente..., c'est cool avec les cordes en place !


Le Tulo Larkye Peak, 6249 m

  • Par le versant Ouest et l'arête Ouest.
    C'est la voie normale.
    Remonter facilement la combe glaciaire jusqu’à  de grandes crevasses qui se contournent assez facilement. De grandes pentes conduisent à un replat sur la droite à 6100 m.
    Une courte pente raide permet de prendre pied sur un petit plateau avant le sommet. Traverser le plateau et un nouveau ressaut permet de rejoindre l’arête finale un peu effilée qu’il faut suivre jusqu’au sommet.
    C’est une course de neige sur un glacier crevassé pouvant être côtée II/PD.
    Seuls deux passages sont un peu plus raides (40°).

  • Par l’arête Est et le Glacier de Syache.
    C’est un itinéraire jamais réalisé, qui permettrait d’effectuer la traversée du Tulo Larkye Peak.
    Depuis Samdo, il faut traverser la Larke Khola puis remonter le grand glacier noir du Syache Glacier jusqu’à une altitude de 4900 m (camp de base avancé). Prendre alors à droite sur des banquettes glaciaires en traversant deux petits cols. On est alors sous le Samdo Tower avec un grand glacier facile qui permet de rejoindre l’arête Est.
    Du camp de base avancé, il est aussi possible de rejoindre le Naike Pass 5494 m, sur la voie normale du Manaslu et de descendre au village de Sama.

lk
En contournant les grandes crevasses.

lk

lk
En traversant le petit plateau proche du sommet.

lk
Le dernier ressaut et la fin de l'arête Ouest


L'arête Est du Tulo Larkye Peak, lors de la montée au Ruy La versant Samdo.

Les autres sommets de l'autre côté du Larkye Pass.
Ils n'ont pas de nom et sont pourtant très esthétiques...

lp
Un peu en dessous du Larkye Pass, le camp de base des Larkye peak et l'arête Sud du sommet 6621 m.

Et le mystérieux Samdo Tower à 6416 m
Il s'agit d'un sommet vierge entre le Tulo Larkye et le Manaslu North.

ST
Le versant Sud-est du Samdo Tower, depuis le Naike Pass sur la voie normale du Manaslu en 2009 .
Les "petits" sommets d'en face sont pour l'instant encore de grandes montagnes. Avec la carte, il est même possible d'imaginer une Haute Route du Manaslu pour rejoindre le Larkye depuis le camp de base du Manaslu, en traversant sur ces grandes banquettes glaciaires.




L'arête Nord du Samdo Tower, depuis le Ruy La, sur la frontière Chinoise.



Depuis la montée de la voie normale du Tulo Larkye Peak.


Le versant Sud du Samdo Tower, depuis la vallée de Tilje.

ST
Au centre, le Samdo Tower et à gauche le Tulo Larkye.

 

Un petit clin d'oeil à mes partenaires
logo


Et les liens qui vont bien : Salewa, Asolo, Petzl, Beal, les lunettes Adidas

logo

logo

Mais aussi avec Triple Zero pour les duvets, CILAO pour les sacs à dos, les baudriers light.

Et bien sûr, l'IFREMMONT pour son soutien et suivi médical.

logo

 

Avec l'aimable participation de...


Pour le trek du début du tour du Manaslu...
il vous faut retrouver la page dédiée !

LKR
La route qui rejoint Arugath depuis Katmandu est particulièrement difficile. Et encore, je n'ai pas de photos de la partie Arughat Soti Khola !

 

LKR
Ambiance locale, pour la nourriture. Il est 7 h du matin !

LKR
Pour l'instant, des campings plutôt agréables, mais dans peu de temps, il y aura des lodges partout !
A l'automne 2010, Il était tout à fait possible de faire tout le trek en "tea house trek" avec un groupe réduit, c'était juste un peu rustique.

 


> fermer la fenêtre