accueil > activités > escalade > initiation
 



1ere découverte des Dolomites, les Tours de Sella

Entre Italie et Sud Tyrol, nous voici dans un des massifs les plus adaptés à une découverte de l’escalade dans les Dolomites.
Du Val Gardena au Val di Fassa, les vallées et les paysages composent les plus belles cartes postales, avec ce mélange culturel très particulier de la rencontre entre l’Italie et l’Autriche.
Sur le versant escalade, le Passo Sella est au centre de plusieurs massifs montagneux très différents et caractéristiques, nous permettant d’aborder des styles d’escalade et des ambiances très contrastés.

Les possibilités de voies sont quasi infinies et notre seul soucis sera de faire le bon choix de l’itinéraire adaptée au désirs et possibilités de chacun… ( même après plus de dix années de fréquentation régulière, je suis loin d’avoir parcouru toutes les classiques et beaucoup me font encore rêver !).

Les approches comme les descentes sont plus ou moins longues ou complexes, parfois elles sont très courtes nous permettant de grimper par un temps incertain.
Il y a même un site de bloc et de courtes longueurs à côté du refuge
.

Au fil des jour :
Pour nous permettre un maximum de souplesse dans nos choix, voici un canevas du déroulement de la semaine avec la présentation d’un éventail très large de massifs et d’itinéraires.

  • Rendez-vous dimanche soir, aux environs de 17/18 h pour s’installer à l’hôtel. Une arrivée dans l’après midi est aussi possible
  • Lundi, mardi et mercredi, « escalades au Passo Sella », trois jours d’escalade dans les tours de Sella, au Piz Ciavazes ou aux Cinque Ditta.
  • Jeudi, vendredi et samedi, « Odle, Sella et Catinaccio, à la découverte d’autres massifs » un court transfert pour découvrir d’autres horizons et d’autres styles de voies.

    Avec le samedi une dernière escalade plutôt courte pour permettre un départ éventuel en fin d’après midi. Un départ le dimanche matin est aussi possible, après une dernière soirée ensemble.

    En cas de mauvais temps persistant, nous nous replierons vers Arco et le lac de Garde, pour profiter de son micro climat très « sud » et des sites d’escalades innombrables.

  • Et un topo indispensable pour ce massif des Dolomites. Beaucoup de voies et des croquis très clairs par un expert du massif, Mauro Bernardi, aux éditions Athesiatouristik.


« Escalades au Passo Sella »…




Torri di Sella :
Juste à partir du col, quatre grandes tours avec beaucoup de voies d’escalade de tous niveaux, généralement bien équipées.
Les approches sont plutôt courtes, par contre, la fréquentation est importante.
3 ème Tour : voie Jahn, une grande classique, 250 m IV-/IV, 7 longueurs, descente complexe !.
2 ème Tour : voie Kasnapoff, 300 m, IV/IV+, 11 longueurs
1ère Tour : arête Stegert, 140 m, IV/IV+, 7 longueurs.
1ère Tour : face sud ouest, voies Schobert ou Trenker, 170 m, V/V+, 6 longueurs.

En cliquant sur chaque vignette, vous pouvez ouvrir la photo en grand avec le topo détaillé.
 
La voie "Jaun" à la 3eme tour La "Kasnapoff" à la 2eme tour L'arête Stegert...une grande classique. La face sud-ouest, presque une "école".

 

Piz Ciavazes :
Une belle paroi, idéale pour l’escalade, très facile d’accès, avec beaucoup de voies et une vue imprenable sur les lacets de la route du Passo Sella !
trois voies parmi d’autres…
La voie de la rampe, 300 m, III/IV, 10 longueurs.
La « petite » Micheluzzi, 400 m, IV/IV+, 10 longueurs.
Le dièdre Vinatzer, 220 m, V+/Ao, 8 longueurs, une très belle ligne, un peu athlétique.

En cliquant sur chaque vignette, vous pouvez ouvrir la photo en grand avec le topo détaillé.

La partie basse du Piz Ciavazes. Beaucoup plus haut, le dièdre Vinatzer.

Juste à côté, mais déjà beaucoup plus loin avec une approche très sauvage, les voies de Bepi De Francesch au Piz Lasties…
le pilier sud-ouest, 450 m, IV/IV+, 13 longueurs.
le pilier sud, III/IV, 10 longueurs.

Un guide célèbre de la vallée, Bépi De Francesch, grand ouvreur de voies nouvelles, en grosses chaussures bien sûr! Une de ces oeuvres, ouverte en 1956, au Piz Lasties. (vous pouvez ouvrir le topo en cliquant sur la photo).

 

Au Sass Pordoi :
Voici une paroi encore plus gigantesque, avec un enchaînement dédié à Angelo Dibona, le grand guide de Cortina.
Voie Dibona, versant ouest,
1ere partie, 500 m, III/IV-, 15 longueurs + 2ème partie, 200 m, IV/IV+, 8 longueurs.

Sur le pilier Sud, deux voies de Tita Piaz, très classique… la descente se fait en téléphérique !
L’arête Piaz, 300 m, IV+/V, 12 longueurs.
La voie « Maria », 300 m, IV/IV+, 10 longueurs.
  Le refuge Monti Pallidi, au bord de route et juste au pied du Sass Pordoi. Une très bonne adresse...

La" bonne" bouille du Diable des Dolomites : Tita Piaz. ...Et deux de ces voies au Sass Pordoi.
 

Le Sassolungo :
De l’autre côté du Passo sella, le Sassolungo est un petit massif en forme de fer à cheval, avec plusieurs sommets bien individualisés : le Langkoffel, le Plattkofel et les Funffingerspitzes.
Très alpin, beaucoup de voie sont intéressantes dans un cadre plutôt très haute montagne.
Certaines sont exceptionnellement longues et complexes. Et, en général, les descentes sont « dolomitiques », comme la voie normale du Langkofel… une expérience très particulière, d’un cheminement complexe dans une grande paroi !!!


La voie normale du Sassolungo...pour environ 1500m d'escalade et des difficultés ne dépassant pas le III/III+.
Une grande voie nécessitant une bonne aisance dans le terrain montagne et un bon sens de l'orientation !


La voie « Pichl », est un véritable mythe, 1000 m, IV et 27 longueurs. Une journée bien remplie, car encore faut-il redescendre !.



La Grohmanspitze : Voie Dimai à la face sud, 500m, IV-, 13 longueurs et une descente intéressante !
Al Dente del Sassolungo : L’arête sud-est, 230 m, IV/IV+.
La 1ere Tour du Plattkofel : De l’autre côté du massif en dormant au refuge Vicenza.
La face ouest, 300 m, IV+/V, 9 longueurs.

En cliquant sur chaque vignette, vous pouvez ouvrir la photo en grand avec le topo détaillé.

Une voie historique, ouverte en 1908, par Dimai imself... Au début du siècle, dans le passage clef de la voie Dimai ! Le Plattkofel, un sommet de l'autre côté du massif.

 

Cinque Ditta ou Funffingerspitzes :
Des aiguilles très effilées avec un accès commode en télésiège avec un petit café au refuge avant d’attaquer la voie choisie…
La voie normale, 300m, III+, 11 longueurs.
La traversée sud-nord, une course splendide avec beaucoup de manœuvres de corde, à faire absolument !, 210 m, III/IV, 11 longueurs.
L’arête nord, très aérienne, 250 m, IV-/IV, 8 longueurs.

En cliquant sur chaque vignette, vous pouvez ouvrir la photo en grand avec le topo détaillé.

La voie normale, avec une approche très courte. Les Cinq Doigts, depuis le Passo Sella.
A u col à gauche, c'est le sommet d'un télésiège avec le refuge Toni Demetz
L'arête nord, très aérienne et superbe.

 


« Odle, Sella et Catinaccio…, à la découverte d’autres massifs »

Un court déplacement pour visiter un autre massif proche du col… de nouveau, nous n’avons que l’embarras du choix.

Dans les Odle,
A partir de la Regensburgerhutte, 2037m, (20 mn de plat descendant du sommet de la télécabine du col raiser de St Christina in Val Gardena.)
Un paysage très doux de grands alpages et l‘ambiance d’un vrai refuge.
Sass de Mesdi, une voie Dibona de 1917 !, 350 m, IV-, 10 longueurs.
Grande Fermeda, une voie historique de 1887 avec une cordée d’anglais et le célèbre peintre Compton, 650 m, III, 8 longueurs et beaucoup de cheminements avec un itinéraire complexe.
Torre Firenze, une très belle arête ouest, 400m, IV/IV+, 14 longueurs.
Piera Longia, au milieu des près, quelques gros bloc surprenant et une voie Vinatzer, 55m, V+/6a, 3 longueurs.

Au Passo Gardena, Cirgruppe et Pisciadu,
Encore un grand col mythique des dolomites pour les cyclistes et les motards.
Pour nous, un hébergement en bord de route ou au Rifugio Clark.
Sass Ciampac, voie Adang, une longue et ancienne voie, 450 m, IV+/V, 12 longueurs, typique des Dolomites, à faire !
Grosse Cirspitze, 210 m, IV+/V, 9 longueurs.

Et une voie qui permet d’accéder au refuge Pisciadu !
Masores ou la paroi de Pisciadu, 400 m, IV, 10 longueurs.

Puis, depuis le refuge Cavazza al Pisciadu :
La Cima del Pisciadu, pilier nord-ouest, voie Holzer, 350m, IV+/V+.
La Torre del Pisciadu, face nord-est et un itinéraire très impressionnant, 380m, V-/Ao, descente un peu aérienne !

En Val Badia…
C’est la vallée de l’autre côté du Passo Gardena , l’ambiance est encore plus cosy et Tyrolienne. Le tourisme d’hiver est très présent avec beaucoup de remontées mécaniques et la célèbre « Sella Ronda » à ski.
Pour l’escalade, nous sommes encore dans le massif de Sella, avec un point de départ très agréable, le refuge Vallon ou Franz Kostner Hutte…, que l’on atteint en descente, de la télécabine de Crep de Mont et le télésiège vallon, depuis Corvara.
Au programme, des voies de la célèbre cordée Castiglioni/Detassis, ouvertes en 1935 ! avec des cheminées particulièrement impressionnantes, à ne surtout pas fréquentées après la pluie !
Sasso del Nove (Neuner), la voie Castigliani/Detassis 230m, IV/IV+, 8 longueurs.
Pic da Lec, la voie Dorigatti, 220 m, V, 8 longueurs,
ou, juste à côté, la voie Castigliani/Detassis, 220 m, IV/IV+, 8 longueurs.

Rosengarten et Catinaccio…
Des noms qui n’évoquent pas grands choses pour les grimpeurs français.
Par contre, au cœur du massif, les Tours de Vajolet, symbolise à elles seules, tous nos rêves de Dolomites.
Du passo Sella, il nous suffit de descendre le Val di Fassa, pour accéder à l’entrée du massif, à Vigo di Fassa et au refuge Preuss ou Vaiolet.
Nous voici au pays de Tita Piaz.
La Punta Emma, juste au dessus du refuge Preuss, avec la voie Stegert ou Piaz, 300 m, V/V+.
Les Tours de Vajolet, avec beaucoup de voies relativement courtes, il célébrissimo Spigolo Piaz, , la traversée… très acrobatique, la voie Fehrmann.
Au Catinaccio, deux voies d’ampleur,
La voie Stegert, 600 m, V/V+, ou la voie De Francesch, 500 m, V.
Ou, beaucoup plus à l’intérieur du massif, au dessus du refuge Bergamo,
La Cima Orientale di Valbona
, avec le Spigolo nord-ouest et la voie Dulfer, 500 m, IV+/V.

Niveau technique :
Il s’agit d’un séjour de réalisation de courses d’une difficulté comprise entre AD et D, c’est à dire d’un niveau d’escalade minimum 4+/5.
Il faut donc être à l’aise dans ce style d’escalade et maîtriser les principales manœuvres de cordes : assurages, relais, rappel…
Bien que le niveau technique ne semble pas très élevé, ce n’est surtout pas un stage d’initiation à l’escalade.
Et, il ne faudrait surtout pas sous estimer l’ampleur et l’engagement des voies.
Par contre, c’est l’occasion de découvrir à la fois les Dolomites et l’ambiance des grandes voies dans un niveau relativement abordable (ce qui est très rare chez nous !).

Mode de fonctionnement…
Nous évoluerons en deux cordées indépendantes, sur la même voie.
Il nous faudra donc construire une progression pour que chacun puisse se faire plaisir dans l’itinéraire choisi et soit à l’aise, soit en tête soit en second.
Le niveau des voies permet une évolution en tête de cordée, pour certains participants, (pas tous en même temps, bien sûr! ).
L’équipement, bien que discret, peut être facilement amélioré : coinceurs, sangles, lunules.
Grâce à la multitude de topo et aux cartes, nous choisirons au jour le jour, la voie la plus adaptée à notre petit groupe.


Nombre de personne…
Il ne peut pas être supérieur à 4 personne, pour permettre de constituer deux cordées,
…une de trois et une de deux.

Nourriture et hébergement…
Nous serons en ½ pension dans des auberges ou des refuges confortables.
Il faut juste prévoir quelques vivres de courses pour le midi.
( Achat de sandwich possible dans les refuges ).

Dates…
Du 29 août au 4 septembre 2004.

Transport…
Les Dolomites sont relativement éloignés mais facilement accessible.
Par contre, une organisation en commun du transport est conseillée, éventuellement avec des rendez-vous à une gare précise.
A définir juste avant le départ en fonction des personnes inscrites.


Les prix :

"1ère découverte des Dolomites" 8 jours
Prestation Prix
Encadrement (à régler par chèque à l'inscription) 400 EUR
Evaluation pour l'hébergement et la 1/2 pension (caisse commune) 300 EUR
   

Pour s'incrire, il suffit de remplir et de renvoyer le formulaire de la page "pour s'inscrire".



Alpinisme | Escalade | Raquettes | Ski Rando | Cascade | Expés | Désert | Contactez-nous