accueil > activités >désert
 


Toutes les photos de laTefedest sont de Philippe Jarrigeon, compagnon de route du Noijing !


« Ami voyageur, je te souhaite de tout cœur bonne route, dans la certitude qu’après cette 1ère initiation on ne manquera pas de te revoir à nouveau sous les acacias embaumés de l’oued, comme au pied de cette haute dune que la nuit s’apprête à noyer dans l’ombre. »
Théodore Monod, « Sahara, la passion du désert ».


Désert, randonnée & escalade

" Les Djenouns de la Garet"

 

Certains disent qu’à la Garet, les Djenouns ont élus domicile en son sommet, dans une oasis aussi belle que mystérieuse.
Et c’est vrai !
Car, de tous les Tassilis du Sahara, du Hoggar à la Tefedest, il n’existe aucun lieux aussi majestueux et solitaire, digne d’accueillir le peuple des Kel el Souf, que le sommet de la Garet El Djenoun.
Quand, du monde des hommes, on s’enfonce dans le Grand Sud, la Garet surgit telle une cathédrale ou une forteresse, des dunes ourlées de chaleur.
Montagne sacrée, elle symbolise la rencontre du désert et des montagnes, une véritable fusion... Elle nous ouvre la porte d’un monde fascinant et nous accompagne dans notre découverte de ces habitants, les Touaregs.

Pour atteindre le pieds de notre montagne, nous nous immergerons au cœur du désert, de petits villages en oueds sauvages, tissant un itinéraire insolite au rythme lent d’une méharée.
"Tam-Janet", Marie-Christine et Bichon ont fière allure...  


Découvrir le désert avec une caravane de dromadaires, c’est revenir aux temps anciens, se fondre dans l’espace et le temps, redevenir nomade et « goûter » un mode de vie ancestral.
C’est vivre avec les touaregs qui nous accompagnent, de bivouacs au coin du feu en campements aux creux des dunes, avec chaque soir un ciel éblouissant d’étoiles comme chambre à coucher.

« La lune séparant les voiles de la nuit de ces longs doigts d’argent qui sèment les merveilles, étend, sur l’infini des sables endormis, le mirage d’un monde nouveau qui s’éveille. »
Charles de Foucauld

« le désert est comme un miroir et chacun peut l’emporter au fond de lui même... »

En cliquant sur la photo vous pouvez aussi l'aggrandir.

Un campement dans un oued sauvage... L'ambiance particulière de la Tefedest. Des boules de granit très lisses... Sur le fil d'une arête...

 

Un itinéraire en plusieurs étapes...

  • l’avion pour rejoindre Tamanrasset, capitale du Hoggar, et déjà la 1ère nuit dans les sables.
  • Un peu de 4x4, pour s’approcher du massif de la Tefedest et retrouver notre équipe de touareg et leurs chameaux.
  • Un véritable voyage au cœur de notre voyage... une méharée pour longer, entre dunes et rochers, toute la chaîne de granit fauve et arriver au pieds de la Garet, dans l’Oued Ariaret.
  • L’ascension de la Garet El Djenoun par la voie normale, avec un bivouac au sommet !... une nuit forcement inoubliable, en compagnie de tous nos bons et mauvais génies.
  • Retour au bivouac et grande fête...
  • Puis c’est un autre rendez-vous avec les 4x4 et le retour sur Tam, en longeant l’autre versant de la Tefedest.


Au coin du feu, bien installés à l'intérieur du cercle des selles des dromadaires...

 

Taille du groupe...
7 personnes maximum et 5 personnes minimum. Des chiffres déterminés par un soucis de qualité de vie en groupe, d’intimité avec le désert et avec notre équipe de chameliers.Mais aussi pour faciliter l'escalade de ce très beau sommet.


A la fraicheur d'un acacias, à midi, le plaisir d'une belle salade... Que la vie est difficile !

 

 

 

Niveau technique...
L’escalade de La Garet est une escalade peu difficile, accessible à des randonneurs entreprenants et bien encadrés.
Une petite expérience d’escalade est souhaitable sans être vraiment obligatoire. Il suffit simplement d’être en forme.
Pour la méharée, pas de soucis, j'arrive même à descendre de la bête !!!

Un guide de Haute Montagne sur un chameau... à mourir de rire !

 

La Garet El Djenoun...
Croquis et topo pour une ascension "facile", à compléter à notre retour.


Un livre incontournable, mais qui date déjà un peu...

 

Avant le départ..., pour se mettre un peu de sable sous la dent !...

« L’émotion saharienne », par Jean Marc Durou aux éditions Vent de sable.
« Brève de désert », éditions boussoles.
"Mémoires du Sahara", Séquoia éditions.

Et aussi deux numéro de Trek particulièrement interessant...

N° 25, novembre 2001, avec en particulier, un article de Jean Marc Porte, justement sur La Garet... N°37, décembre 2002... un sommaire flamboyant... tout est bien !

Puis quelques livres...

Un romain qui se prolonge dans une suite, très d'actualité ! A lire...

Et enfin, un livre itinéraire, de Michel Zalio, à déguster un soir d'hiver au coin du feu, la carte de l'Afrique étalée sur le tapis du salon, un verre de Meursault 1992 à la main !
Un très beau cadeau a s'offrir avant le départ !

 

Les dates...
du 20 décembre au 4 janvier 2004

Les prix :
Pour faciliter l'organisation de ce voyage, toute la partie logistique sera prise en charge par une agence de Lyon, spécialiste des déserts du monde :

jours
Prestation Prix
Encadrement (à régler par chèque à l'inscription) en attente
Frais de séjour, aérien et prestation locale en attente
   
TOTAL XXXXX

Les plus de ce séjour...

  • Un coktail original entre la vie d'une méharée avec les touaregs et l'ascension d'un sommet mythique et facile.
  • Une "vraie" visite au sommet de la Garet El Djenoun.
  • Un encadrement par un guide de Haute Montagne.
  • Beaucoup de souplesse si la situation politique est + compliqué.
  • Le soutien d'une agence française spécialisée dans le désert.
  • un groupe plutôt réduit et un nombre de personnes limité.

Pour d'autres déserts, rendez-vous sur les pages "Desert" de Françoise ou sur le site d'"Hommes Bleus"

Alpinisme | Escalade | Raquettes | Ski Rando | Cascade | Expés | Désert | Contactez-nous